Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

One of those days

Écrit par Jean-Claude Mondo

Leroux est une formation dont la naissance remonte à 1978. Elle a pris forme à Baton Rouge, la capitale de la Louisiane. Mais avant d’entamer ce long parcours, le combo répondait au patronyme de Jeff Pollard Band, du nom de son leader, chanteur et guitariste. De cette lointaine époque, il ne reste plus aujourd'hui que le guitariste Tony Haselden. L'autre gratteur, Jim Odom, a intégré Leroux en 1982. Depuis, des changements de line up, il y en a eu de nombreux. Ainsi, le pianiste Rod Roddy et l’organiste (Hammond) Nelson Blanchard n’ont débarqué que bien plus tard ; et le chanteur actuel, Jeff McCarty, n’est au poste que depuis 2010.

Ce nouvel opus a été enregistré en Louisiane sous la houlette de Jeff Gllixman (Kansas, Georgia Satellites, Gary Moore, Black Sabbath). Les sessions se sont déroulées au sein de studios sis à la Nouvelle Orléans, Baton Rouge et Maurice (près de Lafayette).

En général d’inspiration louisianaise, la musique lorgne également vers le southern rock. Dont le titre d’ouverture "One of those days". Les drums de Randy Carpenter servent immédiatement de tremplin aux deux gratteurs et au chanteur. Puissante et autoritaire, la voix de Jeff McCarty est idéale dans ce contexte. Les musiciens se libèrent et on se prend alors une belle claque. Notamment à cause des deux guitaristes, Jeff Odom et Tony Haseldom, qui s’affichent dans un style tellement proche de Dickey et Duane. Digne de l'authentique Allman Brothers Band ! Et ils remettent le couvert sur "No one's gonna love you", après avoir déroulé en rythmique. Les deux duellistes sont incapables de tenir en place, tout en soignant l’aspect mélodique. Et ils le démontrent tout au long de "Don't rescue me", une piste bien sudiste, réminiscente du Lynyrd Skynyrd voire des Outlaws. Imprimée sur un tempo lent, "After all" ne manque pas de charme. Le chant est particulièrement expressif face à l'orgue et le piano. Et dans le même registre, tout en affichant une facette soul, "The song goes on" offre une nouvelle opportunité aux deux six cordes de libérer toute leur sensibilité. Des cordes qui brillent encore sur "Lifeline", un morceau de roots soigné qui conjugue drums et les percus de Mark Duthu. Magique ! Les trois plages immortalisées à Maurice baignent au sein d’une atmosphère bien louisianaise. Tout d’abord, "Lucy Anna", une compo stimulée par les interventions du piano syncopées et les percussions, mais aussi soulignée de chœurs. Puis "Sauce piquante", une courte jam instrumentale. Et en finale, la douce ballade, "New Orleans ladies", qui bénéficie du concours de Tab Benoit, notoire à Baton Rouge, qui s'exprime tout en feeling, rêve et douceur. Excellent !    

Informations supplémentaires

  • Band Name: Leroux
  • Genre: Blues/Roots
  • Label Prod: Autoproduction / Frank Roszak Promotions
  • Date: 2020-06-23 22:00:00
  • Rating: 8
Lu 249 fois
FaLang translation system by Faboba