• Anne-Marie en backstage …
    Anne-Marie en backstage … Elle s’est produite au Pukkelpop en 2016, a assuré la première partie d’Ed Sheeran en 2017 au Sportpaleis et au…

Mots-clés

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

S O R O R c'est 3 filles (basse, batterie, chant) qui, au-delà de cuisiner de délicieuses tartes aux fruits, se sont réunies pour faire de la musique.

Un ex-taulard bidouilleur en mécanique du larsen les rejoint plus tard à la guitare. En découle une musique à l'eau de rose tachée de cambouis et de sueur.

Un premier clip intitulé "Wish", produit et confectionné par leurs petites mains habiles est disponible ici

Le groupe a, en à peine un an, déjà recueilli d’excellentes critiques. Finaliste du prestigieux concours Court-Circuit, le projet est vu comme une étoile montante au sein du paysage musical belge.

 

lundi, 24 décembre 2018 16:20

La fragilité

Publier deux albums en un an est devenu un exercice de style si rare qui mérite d’être doublement souligné !

Si d’aucuns pourraient arguer qu’il s’agit de la résultante d’un syndrome narcissique, force est de constater que "La fragilité" emprunte un chemin de traverse diamétralement opposé au précédent opus, sorti quelques mois plus tôt.

Paru en mars dernier, "Toute latitude" revenait aux fondamentaux, notamment grâce à l’utilisation de séquences rythmiques métronomiques embrassant ci et là une mélodie sculptée dans la new wave tout en adoptant un tempo imprimé par la Tanzbär (NDR : boîte à rythmes fabriquée outre-Rhin).

Ici, l’exercice de style est différent, mais ne dénature en rien le caractère stylistique de son auteur.

Le quinqua épouse une courbe davantage feutrée, plus fine et intimiste dans laquelle il s’interroge de manière introspective sur des sujets qui l’obsèdent comme la fugacité de la vie, la ruralité ou encore la guerre ("Le ruban"). 

C’est une constante, il est inconcevable d’appréhender les textes passivement. Ils s’étudient, se vivent et s’enivrent intensément. Mais la magie finit par opérer. C’est la toute grande force de cet artiste à la plume experte…

On épinglera l’hommage à Leonard Cohen, "La poésie", en plage d’ouverture. Une plage écrite, deux jours après sa mort, seulement…

Fragile, ne signifie pas nécessairement triste… Même si certaines compos flirtent avec l’amertume, la rondeur y est absolue notamment grâce à l’utilisation d’une sèche aux cordes en nylon, dépoussiérée pour l’occasion.

Si la trame des compos est exclusivement acoustique, elle invite cependant des guitares électriques, ainsi que quelques rythmiques ; ce qui ne nuit en rien la cohérence de l’ensemble.

En bref, l’artiste poursuit son travail et nous offre un cru instantané, mais d’une sincérité à toute épreuve dans la parfaite lignée de ce qu’il a entamé depuis le début de sa carrière.

Qui en doutait encore ?

 

mardi, 18 décembre 2018 17:32

Une lettre parmi tant d’autres …

Après le succès de l’album collectif « Lamomali » (plus de 250 000 albums vendus), -M- revient avec « Lettre infinie », son 6ème album solo, attendu depuis 2012.

Cet opus sera disponible à la vente dès le 25 janvier 2019.

En attendant, découvrez « Supercheries » ici

 

Treize années après avoir gravé son premier long playing (NDR : il était éponyme), Bertrand Belin nous en propose son sixième. Dans l’intervalle, outre la sortie de « Cap Waller », « Parcs », « Hypernuit » et « La Perdue », il a accompli des tournées, mais aégalement tâté du cinéma, du théâtre, composé des bandes originales et s’est investi au sein de différentes collaborations (The Limiñanas, Rodolphe Burger …). Mouvement incessant de celui qui cherche, sonde, songe, se pose et s’élance.

Découvrez « Choses nouvelles » ici 

 

Après avoir vendu plus de 600 000 exemplaires de "La fête est finie", décroché trois Victoires de la Musique, accompli une tournée qui a attiré plus d’un million de spectateurs et créé l’événement grâce à "Rêves bizarres" feat ? Damso (+ de 3 000 000 vues en 48 heures), OrelSan sort une nouvelle édition de cet opus (NDR : il sera double) enrichie de 11 titres inédits.

Découvrez ce clip ici

 

mardi, 18 décembre 2018 17:27

Le diable en talons !

Écrit et réalisé par Bernard Collot (chanteur/guitariste chez Dirty Raven), Hell on Heels raconte l'histoire d'un utopiste et d'une chasseuse de prime plongés en plein XXVe siècle, dans un monde dominé par le sable et le chaos.

Alors que le dernier calendrier de l’humanité s’est arrêté à l’année 2443, notre Terre est devenue un vaste désert, dominé par le sable et le chaos. Les villes sont maintenant dirigées par des tyrans, appelés les « Gouverneurs ».

Les grandes cités se sont isolées à l’intérieur de leurs grandes murailles, tandis que les grandes plaines sont investies par des petites villes où règne la loi du plus fort.

Le clip est à découvrir ici

 

 

mardi, 18 décembre 2018 17:26

Ladytron : Une sacrée Dame !

Ladytron repousse à nouveau les limites de la pop électronique à travers treize chansons puisées au sein de 20 années d’expérimentation en explorant les angoisses de notre époque. Chargé de synthés analogiques, propulsé par un rythme implacable, cet elpee éponyme irradie d’une urgence viscérale.

Ce sixième opus est son œuvre la plus poussée à ce jour, regorgeant d’accroches, de riffs et mélodies entraînants, d’harmonies aux multiples textures.

On trouve également un invité de marque sur ce nouvel essai ; en l’occurrence Iggor Cavalera (Sepultura / Mixhell / Soulwax) à la batterie.

 Découvrez « The Island » ici

 

 

mardi, 18 décembre 2018 17:22

Un Fauve sur la Rive

Le duo bruxellois RIVE vient de publier le clip de "Fauve" sur la toile, un extrait de son premier album "Narcose", dont la sortie est prévue pour le 01/03/2019.

RIVE avait marqué les esprits grâce aux superbes clips "Vogue" et "Justice", sélectionnés et primés dans plus d’une vingtaine de festivals de films internationaux (prix du public au Finca / Argentine, meilleur court-métrage au Short of the year festival / Espagne, etc.).

Aujourd’hui, le duo s'offre une nouvelle collaboration en compagnie de ses alter egos, les réalisateurs de Temple Caché. Après l'illustration, les collages, le groupe poursuit son exploration graphique en proposant un clip tout en 3D.

Dans un univers qui nous renvoie aux années 80, lorsque le VHS était roi, un couple d’humanoïdes, survivant de l'apocalypse, tente de s'aimer. Sous un soleil nocturne irradiant, au milieu des dunes qui s'étendent à l'infini, les corps se cherchent. La voix de Juliette, douce et nébuleuse, évoque le désir brûlé, l'amour qui s'étiole, la vie qui reprend ses droits. La musique, synthétique, électro-pop, nous propulse jusqu'à l'explosion ou si vous préférez la désintégration.

Le clip de « Fauve » est à découvrir ici

 

mercredi, 12 décembre 2018 10:26

Rive se la coule douce …

Après avoir accouché d’un Ep particulièrement réussi (« Vermillon »), Rive est heureux d’annoncer la naissance d’un premier elpee intitulé « Narcose ».

Narcose, phase de sommeil artificiel, ivresse incontrôlable qui surgit lors des plongées en profondeur …

Rendez-vous au Botanique le 14 mars pour la release party.

(Re)plongez-vous dans cet univers sulfureux en cliquant ici

 

mercredi, 12 décembre 2018 10:25

Dan San privé de sa muse pour un projet solo…

Condore (projet solo de Leticia de Dan San) poursuit son échappée belle avec « Lootus », un titre atmosphérique et poignant.

Elle dévoile, dans un clip réalisé par Jessica Amico, une nouvelle partie de son univers : un refuge sensible, intime et délicat où une mélancolie sombre s'apaise grâce à cet environnement chaleureux.

Annonciateur d'un premier EP pour le printemps 2019, "Lootus" se construit par l'entrelacement du piano et de la voix, dans une succession d'arpèges, de mélodies et d'harmonies vocales.

Le clip est à découvrir ici :

 

Page 10 sur 67