Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait

K2 Tags

Adrien Mouchet

Adrien Mouchet

jeudi, 12 juillet 2018 03:00

Dour Festival 2018 : jeudi 12 juillet

Il est temps d’entamer les choses sérieuses ! 

A partir de 14h30, les concerts vont se succéder, jusque 4h du mat’ ! Nous décidons de commencer la journée à la Caverne, où le trio liégeois Wyatt E. est sur les planches. Vêtus d’une drôle de robe qui les recouvre de la tête aux pieds, les trois musicos pratiquent un post rock sombre dont les très longs titres sont parsemés de quelques petites touches orientales. Un mix étonnant mais particulièrement agréable. Un peu de fraîcheur dans cette fournaise douroise…

Après un court passage peu convaincant par Ulysse, direction le Labo pour une nouvelle découverte. Il s’agit des Bruxellois d’Atome. A mi-chemin entre Etienne Daho, Metronomy et Beach House, le compos de ces trois compères gravitent autour de thèmes simples mais qui parlent à tous. L’alternance entre moments mélancoliques et joyeux résume parfaitement la complexité du monde dans lequel nous vivons. Petit bémol néanmoins, le chant n’est pas encore complètement au point, au contraire de l’instru qui est tout simplement superbe. Un groupe dont le premier opus sort prochainement et qu’il faut absolument tenir à l’œil.

Petite pause d’une demi-heure et c’est reparti ! Toujours au Labo, le Liégeois d’origine écossaise Théo Clark réalise un rêve de gosse en montant sur un podium de Dour. Celui qui a 32 ans, mais en fait facilement 15 de moins, livre un rock british classique mais diablement efficace. Assez proche d’Arctic Monkeys dans la structure et de Placebo pour la voix, le jeune homme parvient à remuer la foule durant 45 minutes, sous le chapiteau le plus chaud du festival. Autant dire que les gouttes de sueurs perlent sur le front de chacun des courageux spectateurs. Un concert très sympa !

La première déception de ce Dour 2018 nous vient de Son Lux. Américain, ce combo electro/pop n’était clairement pas à sa place dans une Petite Maison dans la Prairie bien trop lumineuse. Ce qui gâche l’intimisme des morceaux du band. Un set sans le moindre relief !

Au bout de 15 minutes, on met dès lors le cap vers le Labo, un peu au hasard. Mugwump s’y produit. Et quelle jolie surprise ! Son post-punk à la sauce hollandaise est sublimé par des guitares d’une folle puissance et illuminé par une voix éclatante. Et on reste jusque la fin du show, malgré la chaleur presque insoutenable qui règne sous cette tente. C’est dire si on a apprécié !

Direction la Caverne pour Kadavar. Les Allemands sont des abonnés au festival, mais également une valeur sûre. Impossible de s’ennuyer vu le nombre hallucinant de riffs de guitare qui traversent l’expression sonore. Black Sabbath, Led Zep et biens d’autres, sont les principales références du groupe. Du bon gros rock ‘old school’ !

Il reste deux concerts aujourd’hui pour nous. Et le premier va se révéler être une véritable tuerie. Souldout vient en effet livrer un de ses derniers concerts à Dour. Le duo a malheureusement décidé de se séparer à la fin de l’année. Et dans ce minuscule Labo, on va assister à un concert de classe internationale. C’est d’ailleurs la première fois que le chapiteau est complet. Le public ne s’y trompe pas. L’électro/pop tonifiante du band belge va absolument retourner la fosse. Chaque chanson est un tube en puissance, tellement l’interprétation est convaincante. Ce n’est pas compliqué : ils donnent absolument tout ce qu’ils ont en stock. Après une heure de claques conclue par «  I Don’t Want To Have Sex With You », nous n’avons qu’un seul regret : mais pourquoi se séparer, bon sang ?

La fatigue commence cruellement à nous envahir. Mais nous ne pouvons manquer les Chemical Brothers. Direction la Main Stage baptisée « Last Arena », à Dour. Même si ce n’est pas le style de musique que votre serviteur apprécie particulièrement, il faut avouer que le light show et les vidéos proposés par le duo mancunien sont assez sensationnels. Là on l’a vraiment, le groupe de renommée mondiale ; pas de doute !

Après une journée bien remplie, il est temps de retourner sous sa tente pour prendre un peu de repos, malgré le vacarme qui règne au sein camping. L’année prochaine, on n’oublie pas les boules quiès !! Et pas nécessairement pour les concerts…

(Organisation : Dour festival)

Voir les photos sur le site nl, ici

mercredi, 11 juillet 2018 03:00

Dour Festival 2018 : mercredi 11 juillet

Pour sa 30ème édition, le Dour Festival a mis les petits plats dans les grands. C’est un tout nouveau site, sis au pied des éoliennes, que nous proposent les organisateurs. Qui dit changement de lieu, dit aussi découvertes et surprises. C’est donc impatients et intrigués que nous empruntons la route vers Dour, ce mercredi.

Après avoir récupéré les bracelets, la file précédant les fouilles s’impose. Il fait chaud et ce moment n’est pas très agréable. Après plus de 30 minutes d’attente, elles se déroulent enfin, et on peut foncer vers le camping. Bonne surprise, il est situé à moins de 10 minutes du site du festival. Une sacrée amélioration par rapport aux autres années ! On s’installe tranquillement dans un petit coin et après un apéro indispensable, il est temps de mettre le cap sur la plaine...

Il s’agit d’un énorme terrain de forme plus ou moins ronde. Toutes les scènes se font à peu près face. Première conclusion : il est beaucoup plus grand, mais perd peut être un peu ce cachet intimiste qu’on pouvait ressentir sur la Plaine de La Machine à feu. On a en tout cas davantage l’impression de participer un grand festival. Par contre, l’endroit est assez majestueux, et les éoliennes ne font qu’accentuer ce sentiment.

Bref, le programme musical du mercredi n’est jamais très impressionnant. Il n’y a que quatre scènes ouvertes. Nous décidons donc de nous poser devant l’écran géant qui retransmet Angleterre – Croatie, en demi-finale de la coupe du Monde. Après la rencontre, on se dirige vers la Petite Maison dans la Prairie où Jon Hopkins se produit. C’est la grosse tête d’affiche du jour et le chapiteau est bien rempli. La musique électronique progressive et envoûtante du Londonien parvient à faire planer une heure durant les premiers festivaliers. Il est clair qu’il ne faut pas s’attendre à ce qu’il nous balance du gros son, mais les mélodies conclues par de grosses basses permettent parfaitement de lancer ce Dour 2018. Evidemment, les tubes s’enchaînent et on découvre aussi en ‘live’ les morceaux de son excellent dernier elpee, « Singularity ». Une très bonne mise en bouche avant quatre jours de folie !

Avant d’aller dormir, on profite de quelques instants de la techno démoniaque dispensée par Mr Oizo, à la Balzaal. L’ambiance est toute autre que pour Jon Hopkins : ça bouge dans tous les sens et le jeu de lumière est particulièrement impressionnant.

Le mercredi de Dour est toujours assez succinct en spectacles, mais la suite promet d’être bien plus conséquente au cœur de ce sublime nouveau site !

(Organisation : Dour Festival)

Voir les photos sur le site nl, ici

 

Clubcircuit et Club Plasma, les réseaux de salles de concerts flamand et francophone, s'associent pour créer Tournée Générale.

Ce projet vise à faire tourner des groupes flamands en Wallonie et des groupes francophones en Flandre. Les programmateurs de Clubcircuit sont donc à la recherche de 2 à 3 artistes/groupes francophones qui bénéficieront chacun de coachings spécifiques et d’au minimum deux concerts à l’automne !

Vous pouvez vous inscrire ici.

Le projet d’accompagnement musical de la Province de Hainaut, reprend la route ! Au programme de cette 13e saison, 3 étapes dans 3 Villes hennuyères : Frameries, Tournai et la grande finale, le 23 juin, à La Louvière !

Si la première halte à Frameries a déjà eu lieu le 30 avril dernier, l’Envol des Cités vous donne rendez-vous à Tournai le 20 mai et dans la ville des Loups pour la grande finale le 23 juin prochain.

Noa Moon, Mlle Luna, Dady K et l’Âge d’or du Rap Français sont les invités de cette édition !

 

Plus d’infos ici.

Après le succès du "festival-mère" qui a réuni 49.000 personnes en août dernier à Namur, Les Solidarités se préparent à sillonner les routes à l'occasion d'une véritable tournée-évènement qui fera étape dans trois villes wallonnes.

Concerts, spectacles, débats et animations pour tous les publics et tous les âges seront au programme !

La Caravane fera étape à Céroux-Mousty du 11 au 13 mai, à Ath du 18 au 20 mai et à Soignies du 25 au 27 mai.

Retrouvez le programme complet des animations ici.

mercredi, 28 mars 2018 18:02

L'âge de glace de retour et en Belgique!

Iceage a annoncé la sortie de son nouvel album, Beyondless. Il sera disponible le 4 mai prochain. Le nouveau single est disponible ici.      

Le groupe sera également présent deux jours plus tard, le 6 mai, aux Nuits du Botanique pour présenter le nouveau disque.

Les places sont en ventes ici.

mercredi, 28 mars 2018 17:54

L'affiche de Dour 2018 est complète !

Plus de 200 artistes sur 7 scènes, l'affiche du Dour Festival 2018 est à nouveau impressionnante!

La programmation a été complétée définitivement aujourd'hui avec notamment l'ajout de Soldout ou de Porches. Cette 30ème édition voit également le site du festival changer de place. On attend donc beaucoup de surprises du 11 au 15 juillet prochain à Dour !

Retrouvez le programme complet jour par jour ici.

vendredi, 23 mars 2018 11:07

On donne son sang chez PIAS

PIAS organise le 28 mars prochain une journée de don de sang. A cette occasion, chaque donneur poura bénéficier d'une réduction de 20% sur le shop et recevra un tote bag PIAS.

Pour s'inscrire, rien de plus simple ! C'est ici.

vendredi, 23 mars 2018 09:38

L'Elektropedia de Dour 2018 est complète

Quelques jours après La Caverne, c'est au tour de la Red Bull Elektropedia Balzaal de compléter sa programmation. L'organisation du Dour Festival 2018 a en effet annoncé les derniers noms qui viennent complèter l'immense scène électro du festival. Des artistes célèbres comme Daniel Avery ont ainsi été ajoutés à un programme déjà bien remplis.

Le Dour Festival aura lieu cette année entre le 11 et le 15 juillet.

Retrouvez le programme complet ici .

vendredi, 23 mars 2018 09:31

Un festival printanier à l'AB

Le festival BRDCST aura lieu entre le 4 et le 8 avril prochain à l'Ancienne Belgique. Cet événement a pour vocation de faire découvrir des musiques venant d'un peu partout dans le Monde. Au programme par exemple, du black metal féminin danois ou encore du psychédélisme turc. C'est donc une belle occasion de découvrir des groupes peu ordinaires.

Retrouvez le programme complet ici.

Page 2 sur 17