• Un « Tandem » sexué
    Un « Tandem » sexué Après « Vu d’ici », son premier opus porté par le tube « Mercy », Madame Monsieur propose un nouvel LP. Intitulé « Tandem », il…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Didier Deroissart

Didier Deroissart

Baptisé Nuit d’un Songe BW, le premier festival post-confinement se déroulera le week-end du 17 au 19 juillet 2020, dans la Carrière d’Orprebais près d’Incourt (NDR : c’est dans le Brabant wallon, à quelques kilomètres de Jodoigne).

Du 17 au 19 juillet, de nombreux artistes vous emmèneront en voyage, dans des conditions à la fois rassurantes et intimistes puisque chaque concert sera accordé devant un public limité à 50 personnes assises.

Chaque jour, deux programmations différentes de trois concerts (20 minutes chacun) seront proposées aux mélomanes qui seront accueillis et guidés par des comédiens du Magic Land Théâtre.

De quoi satisfaire les nombreux goûts des spectateurs de la chanson et du théâtre pour enfants (Les Baladins du Miroir, André Borbé ou les Compagnons du Temps), de la pop, du rock, du blues, de l’électro, de la world et des musiques urbaines.

Au programme : Suarez, Chicos Y Mendes, Saule, Sttellla, Juicy, Sharko, BJ Scott, Lubiana, les Gauff’ et BaliMurphy sans oublier le grand retour des Gangsters d’Amour pour n’en citer que quelques-uns…

Les artistes se produiront par groupe de 3 ou de 2 et à 3 reprises sur la journée Uniquement 50 places assises par équipage

Pour plus d’infos, voir ici

Organisation : Le Coup de Pouce ASBL

Très attentive à l’harmonie, la chanteuse belgo-chilienne propose une musique organique et lumineuse alliant le jazz, le groove et les couleurs du monde.

Une poésie fauve qui vous emmène en voyage et une voix qui réchauffe l’âme.

Marylène vient de sortir « Flavour », un single qui figurera sur un Ep prévu pour cet automne. Ce titre relate quelque part son voyage aux Amériques.

Marylène ? Un talent qui ne demande qu’à être poli

https://www.facebook.com/marylene.corro/

https://www.instagram.com/marylenecorro/

http://www.marylenecorro.com/index.html

dimanche, 07 juin 2020 18:41

Bedroom (Ep)

Selah Sue serait-elle enfin parvenue à dompter ses démons intérieurs. Aurait-elle vaincu sa dépression ? Une chose est sûre, ses maternités et cette période de confinement semblent l’avoir inspirée, puisqu’elle vient de publier un Ep 5 titres. Enregistré ‘at home’, il tient parfaitement la route. Un disque intimiste, le plus souvent limité à sa voix, sa sèche et des synthés, plus que probablement joués par son mari. Une voix toujours très caractéristique aussi envoûtante, chargée de feeling et très susceptible de faire fondre les cœurs les plus coriaces.

Soul, la voix de Selah laisse remonter le passé sombre à la surface, tout au long de « You ».

« You’re My Heart nous entraîne dans les grands fjords norvégiens. Une plage indolente, douce et vaporeuse à la fois, qui met bien en exergue les cordes acoustiques. Il n’y manque plus que les elfes et les sirènes

Atmosphérique, « Always-Cosmo » bénéfice d ‘arrangements de synthés plus riches. Et en fin de parcours, on entend les voix vocodée des 2 bambins…

On retrouve le timbre soul de la Louvaniste tout au long d’« I Would Rather », une piste presque trip hop.

dimanche, 07 juin 2020 16:38

Tout ce qu’il faut pour Milow…

Milow a publié aujourd'hui la vidéo de son nouveau single d'été « Whatever It Takes ». Un titre accrocheur, aux influences Motown, qui vous fera danser dès les premières secondes ! La vidéo a été réalisée par Marvin Ströter.

Milow explique à ce propos : "Je voulais d'abord un clip animé, mais la demande était trop forte, donc je ne pouvais pas. J'ai connu un réalisateur qui m'a un jour fait un aftermovie, et j'ai réfléchi à ce que nous pourrions faire de manière créative. À l'époque, je regardais la série ‘Kidding’ avec Jim Carrey. C'est l'histoire d'un marionnettiste, un peu comme ‘Sesame Street’ meets ‘Mister Rogers’.  Nous avons alors trouvé quelqu'un qui fabriquait les marionnettes pour Sesame Street en Allemagne, et ils en ont faite une." On pourrait dire que c’est le clip ‘Corona’ réalisée dans cette longue période de confinement.

Dans le clip, la marionnette part en voyage romantique avec une jeune femme. Il ne s'agit pas d'une actrice, car ce n'était pas permis à l'époque, mais une solution a été trouvée. "Le réalisateur a filmé la vidéo lui-même, avec sa petite amie. C'est la partie amusante, on le sent vraiment. On ressent une réelle intimité dans le clip. Ils ont également roulé ensemble jusque Paris. C'est dommage que je n'aie pas pu faire plus, mais j'en suis très heureux "
La vidéo de “Whatever it takes”, c’est

Milow prévoit une tournée acoustique l'année prochaine, qui passera notamment par Liège, Mons, Arlon ou encore Louvain-La-Neuve.

Retrouvez toutes les dates ici

https://www.facebook.com/MilowOfficial/

Le message de Kyo :

‘On espère que vous profitez de votre liberté retrouvée. De notre côté,
nous sommes restés confinés un peu plus longtemps pour vous offrir
cette version de « Dernière Danse » avec la talentueuse Pomme,
dont nous sommes très fiers. Bises à tous et restez prudents…’

Nouvelle sensation de la chanson française, Pomme se produira dans le cadre des Nuits Botanique, ce 3 octobre 2020, sous le chapiteau, à la même affiche que Feli Xita et P.R2B oridy. Elle reviendra le 24 ocotbre à laRotonde du Botanique, et deux jours plus tôt, soit le 22 du même mois au Cirque Royal. Ici il y a encore des places.

La vidéo en mode confiné, c’est

https://www.facebook.com/officielKyo/

Il faut être fier quand 2 perles fusionnelles de la région du Centre se mettent en avant et ce n’est que bénéfice et bonheur. Depuis leur début la courbe est ascendante à force de sueur et de travail. Mr Jérôme Magnée (Dan San,Yew, Ebbène...) est venu renforcer la fratrie. C’est grâce à lui que les filles ont décroché la médaille de bronze aux Jeux de la Francophonie d'Abidjan, en 2017. Célénasophia, né de la fusion des 2 prénoms, propose(nt) une chanson française réaliste et urbaine. En 2015, les deux sœurs sortent un premier EP qui leur permet d'arpenter leurs premières grosses scènes en Belgique (Botanique, Francofolies de Spa, BSF, ...) et à l'étranger (Suisse, France, Canada, Côte d'Ivoire). Elles participent deux fois aux rencontres d'Astaffort au cours desquelles Francis Cabrel et son équipe les aident à peaufiner leur répertoire.

C’est à Jérôme, une vieille connaissance de votre serviteur, qu’elles confieront également la direction artistique de leur prochain album qui verra le jour courant 2020, en habillant leurs compositions d'arrangements actuels aux sonorités urbaines. Sophia à la guitare électrique, Céléna à l'acoustique. Si l'une ressent une émotion, l'autre la met en musique. Quand l'une bouillonne, l'autre la calme. Quand l'une flanche, l'autre la redresse. Leur magnétisme vient probablement de là : CÉLÉNASOPHIA forment un duo puissant, deux sœurs différentes mais qui ne fonctionnent qu’ensemble. 

Le single « Folie Reviens » n’a pas été enfanté pendant le confinement, aussi, la chanson si singulière et entêtante prend une dimension supplémentaire. ‘Au départ, elle était née comme un cri et un besoin de bousculer notre quotidien ; quand nous nous rendons compte que notre zone de confort devient notre propre prison et que notre esprit d'aventure nous échappe progressivement...’

Bienvenue à ce voyage un peu décalé susceptible de nous transporter, dans l’imaginaire, vers les plages de Kingston. Du reggae lumineux et vaporeux ! Et pour la vidéo, c’est ici

 

Les sœurs Julie et Camille Berthollet, respectivement violoniste et violoniste/violoncelliste, ont décidé d’adapter le « With or without you » de U2, en mode confinement, accompagnées de 200 violonistes. « Tous Les Mêmes » de Stromae et le thème du film « Forrest Gump » avaient déjà été revisités dans le même esprit. Voir ici, la cover de U2, et c’est superbe !

La prochaine reprise, sera celle d’« Alleluia » de Léonard Cohen, magnifiée en 1994, par Jeff Buckley. Rendez-vous dans trois semaines.

https://www.camilleetjulieberthollet.com/

 

Multidisciplinaire, Aloïse Sauvage est à la fois chanteuse, rappeuse, comédienne et circassienne. Elle a intégré le Conservatoire de Mée-sur-Seine où elle appris la flûte traversière, la batterie et le saxophone.

Si elle a assuré les premières parties d’Angèle, elle s’est surtout fait remarquer dans un rôle pour le film ‘120 battements Par Minute’, un long métrage projeté dans les salles obscures, en 2017. Ce n’est que l’année suivante qu’elle se lance dans la musique. Originaux, ses clips rencontrent un vif succès auprès du public sur le web. Elle sort en février 2020 son premier album studio, « Dévorantes » ; un elpee bien accueilli par la critique.

Elle se produira dans le cadre des Nuits Botanique, sous chapiteau, le 8 octobre 2020, à la même affiche que Hervé, Julien Granel et Roxaane.

Les tickets ici :

Facebook : https://www.facebook.com/search/top/?q=alo%C3%AFse%20sauvage&epa=SEARCH_BOX

jeudi, 28 mai 2020 11:21

La solitude d’Abraham…

Rappeur et compositeur, Abraham Diallo, aka Abraham ou Tismé, a sorti son premier clip. Et il est visionnaire. Intitulé « Seul », il avait été réalisé, bien avant le confinement. Après avoir collaboré au premier Ep d’Aloïse Sauvage, « Jimy », son premier projet solo se concrétisera également par la sortie d’un Ep début juin, baptisé « Tête dans les Nuages ».

« Seul » est un profond hymne à la solitude (‘Des Je solides pour un puissant Nous’). La plume du poète dunkerquois est précise et incisive. Un phrasé qui évoque le maître ‘ Claude Mc Solar’.

Au travers de textes personnels et de compositions totalement épurées, Abraham nous propose un voyage au plus près de notre humanité. Il pratique, un hip-hop émancipateur old school qui virevolte entre rap et chant, un message souvent universel teinté d'optimisme et parfois d'une forte dimension onirique qui rappelle Oxmo Puccino, Disiz La Peste ou le flow d’Outkast. Mais également Veence Hanao. Quoi, on kiffe grave ? 

Le lien ici

Abraham est également humoriste. Sa performance à la conférence TEDxClermont est disponible

dimanche, 24 mai 2020 18:07

Join The Evolution

Screaming Use Of Bass (Süb) est un quatuor atypique impliquant deux bassistes, dont Joris Oster (Yel, Organic, Silver Riot) et Michaël Colart, mais également le chanteur Jairo Alvarez Garcia ainsi que le drummer Olivier Justin (Organic, Yel). C’est la combinaison entre les deux basses qui forge la singularité de l’expression sonore. L’une libère des sonorités distinctes, incisives et mécaniques ; et l’autre, caoutchouteuses. Saccadé, le tempo finit par envoûter au sein d’un univers grunge bien seattlenesque, et dans l’esprit des Nirvana, Pearl jam, Soundgarden voire Alice In Chains, et que hante par la voix limpide, atmosphérique et enflammée de Jairo. 

Paru en single avant la sortie de cet elpee, « Agora » ouvre la plaque. Les deux basses sont particulièrement mises en exergue, tout au long de « Plastic Dream ». Très 90’s, « Breakdown » agrège prog, psyché et grunge.

Caractérisé par les sonorités profondes et caverneuses d’une des quatre cordes « Just Shine » nous replonge dans l’univers de la cold wave.

« Sliding Doors » exhale des effluves empruntés à Organic (NDR : normal, puisque Justin et Joris y militent également) et ouvre plutôt que de fermer les portes qui mènent à Seattle…

Si Birdpen se convertissait au métal, il pourrait composer un morceau de la trempe de « Cinnamon Light »… Un format métallique également adopté par « Emergencia », que chante Javier dans sa langue natale (NDR : l’espagnol) et « Utopia »

Radiophonique et dansante, « Teenage Lust » est une plage dominée par les synthés.

Page 1 sur 78
FaLang translation system by Faboba