• Juste pour Déjouer l'Ennui…
    Juste pour Déjouer l'Ennui…  « Pour Déjouer l'Ennui », c’est le titre du nouvel LP de Pierre Lapointe, un disque réunissant des chansons originales, mis en…

  • Les Wampas, nouveaux messies !
    Les Wampas, nouveaux messies ! En ce début de 21e siècle, Sid Vicious dirige les Etats-Unis et manifestement, au pays de l’Oncle Sam, c’est l’anarchie.…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Se connecter

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

lundi, 21 octobre 2019 16:45

Les Wampas, nouveaux messies !

En ce début de 21e siècle, Sid Vicious dirige les Etats-Unis et manifestement, au pays de l’Oncle Sam, c’est l’anarchie. Le climat se réchauffe, les pingouins transpirent, l’Amazonie est en flammes, le prix du beurre augmente et, en plus, il fond. Justement à cause du réchauffement climatique. Heureusement Les Wampas vont sauver le monde ! Il fallait que quelqu’un s’en occupe. C’est eux.

Un ehose est sûre, il faut qu’on le ‘sauvre’. L’ingénieur du son américain Jim Diamond a commis une faute de frappe lors de la transcription de l’enregistrement. On pouvait rêver meilleure solution qu’une coquille pour préserver le nouveau monde. Mais c’est comme ça. Il faudra faire avec. De toute façon, sauver le monde, personne ne sait vraiment comment faire, ni même d’ailleurs ce que ça signifie. Méfiance, donc. « Léonie », le sixième morceau, le rappelle. Un monde vraiment sauvé est un fantasme apocalyptique : ‘Quand l’Agneau ouvrit le septième sceau, il y eut un silence d’environ une demi-heure » (Apocalypse 8 :1)’. Et cela finit toujours à coups de parpaings…

Les Wampas sauvent donc le monde, mais à leur manière.

Tout en restant indéboulonnablement fidèles au punk, ils ont l’intelligence de continuer à questionner leur époque et de rester ‘résolument modernes’ (Rimbaud). Ils ont donc le bon goût de nous épargner le militantisme politique donneur de leçons ou la redite stérile des postures punk des années 80, même si Pernety s’autorise trois minutes de nostalgie.

Les Wampas persévèrent, donc. Et c’est ainsi qu’ils sauvent le monde, au moins quelques minutes, à chaque morceau. Au bout du compte, ça fait quand même un monde sauvé pendant plus de 40 minutes. Les Wampas osent être ce qu’ils sont et vivent ce qu’ils veulent être. C’est pourquoi ils sont punks. C’est aussi pourquoi ils sauvent le monde et sont des héros. Car comme le disait Maurice Merleau-Ponty, le chanteur des Spirit of Phénomenology : ‘Seul le héros vit jusqu’au bout son rapport au monde et aux hommes’...

Découvrez « C’est politique » ici 

Roger Hodgson est sans conteste l’un des auteurs/compositeurs les plus doués de notre temps.

La voix légendaire de la plupart des hits de Supertramp a notamment écrit et composé : ”Give a Little Bit“, ”The Logical Song“, ”Dreamer“, ”Take the Long Way Home“, ”Breakfast in America“, ”It’s Raining Again“, ”School“ et ”Fool’s Overture“... des chansons intemporelles, des moments incontournables de notre vie.

A l'époque où il était leader de Supertramp, le groupe a vendu plus de 60 millions de disques, un véritable phénomène mondial. Aujourd’hui, la légende est toujours là avec une voix plus forte que jamais et propose sur scène les grands succès de Supertramp agrémentés de quelques chansons solos.

A chacun de ses concerts en Belgique, Roger Hodgson emporte la ferveur du public. L’artiste et ses musiciens se produiront au Cirque Royal à Bruxelles le mardi 9 juin 2020 pour une soirée de chansons, de nostalgie et d’émotion !

lundi, 21 octobre 2019 16:42

Juste pour Déjouer l'Ennui…

 « Pour Déjouer l'Ennui », c’est le titre du nouvel LP de Pierre Lapointe, un disque réunissant des chansons originales, mis en forme par Albin de la Simone.

C’est en août 2017 que Pierre Lapointe, Albin de La Simone et leurs amis musiciens se sont retrouvés en studio à Montréal pour réaliser ce nouveau disque.

La commande de Pierre était claire : créer un album de chansons s’inspirant des grands classiques, afin de cueillir un bouquet de berceuses pour petits enfants devenus grands. Cet elpee est envoûtant par sa douceur et sa mélancolie, racontant tantôt l’amour et ses détours, tantôt la joie et la tristesse.

Pierre Lapointe exprime donc, et une nouvelle fois, tout au long de cet opus, son amour pour la chanson d’expression française.

Outre quelques titres composés en duo avec Albin de La Simone, quelques-uns de ses amis chansonniers ont apporté leur collaboration, dont Clara Luciani, Hubert Lenoir, Daniel Bélanger, Philippe B, Amélie Mandeville, Julien Chiasson et Félix Dyotte. Et chacune de ces cocréations brillent et résonnent en nous, tels de petits bijoux précieux et délicats.

Grâce à la qualité indéniable des chansons de cet LP, Pierre Lapointe donne raison une fois de plus à tous ceux qui le placent parmi les grands noms de sa génération. Il sera de passage à Bruxelles au printemps 2020.

Découvrez le clip de « Tatouage » ici

lundi, 21 octobre 2019 16:40

Saïkaly enfin libre et indépendant !

“Quatre murs blancs” est un parcours d’indépendant pour Mathieu Saïkaly.

À 23 ans, un an après la sortie de son premier album chez Polydor / Universal, le jeune parisien prend la décision de poursuivre son aventure sur son propre label, Double Oxalis, seul garant de son intégrité artistique. De cet engagement personnel lui vient en composant, l’idée d’un album en deux phases : le premier chapitre sera en français, le second en anglais.

Touche-à-tout insatiable aperçu à la radio, au théâtre (‘Les garçons manqués’ avec Nicolas Rey), à la télévision et au cinéma, le doux poète Saïkaly aime peindre les émotions parfois complexes de l’humain à travers ses propres spectres.

Ses douze titres qui touchent aux émotions universelles, traversées de joie, de peur, de doute et de courage en sont la preuve. Transpercé par la question universelle de l’amour autant que par la quête d’une vérité essentielle, Saïkaly se met à nu dans cet exercice courageux et salutaire, à l’instar de sa pochette le dévoilant de dos, au milieu d’une pièce minimaliste, apaisante et minérale.

‘Je voulais que chaque émotion, que chaque histoire abordée puisse trouver un écho ailleurs lui permettant de résonner encore plus fort.’

Ce second album traduit une renaissance, un retour à l'essentiel, la promesse d’un voyage et d’une ouverture non plus vers soi mais au monde.

Grâce à “Quatre murs blancs”, Saïkaly va de l’avant et vogue vers son futur. Un projet entier, empreint de poésie, de douceur, de sagesse et d’une quête de vérité enfin comblée.

Découvrez « Jeux d’ombres » ici

lundi, 21 octobre 2019 16:37

Ici ou d’ailleurs…

Après deux années de construction et de performances scéniques souvent saluées et déroutantes (au Botanique à Bruxelles, au Reflekor à Liège, à l’Entrepôt à Arlon et à l’étranger…), Ici nous propose son premier Ep, fruit du travail d’un nouveau line-up lui permettant aujourd’hui d’asseoir l’énergie et la vigueur que l’on entrevoit depuis les prémisses du projet.

On y entend un rock indé aux accents nineties inspiré par Blond Redhead et Sonic Youth, mais aux textes interprétés dans la langue de Molière, des textes scandés avec foi, comme peu ont été capables de le faire, depuis les belles années du label Lithium et de Diabologum.

« dÍa » sort en janvier prochain ! Le groupe vous invite déjà à découvrir ce nouvel univers pleinement assumé en découvrant « Il est grand temps », premier clip réalisé le 16 octobre pour annoncer cette sortie. Il est disponible ici

 

Rappeur et slameur français, Rouda est un fervent défenseur de la langue française. Pionnier du mouvement slam, il est l'un des principaux passeurs d’une culture en ébullition qui vient en droite ligne du spoken word et de la tradition des joutes vocales. ​

Artiste prolifique, il multiplie les activités : tournées, créations, featurings, chroniques radio, écriture d’une série TV. Son parcours de globe-trotter l’emmène de Bujumbura à Caracas, de Bamako à Los Angeles, tandis qu’en France il anime régulièrement des ateliers d’écriture avec son collectif 129H.   

Après un duo remarqué sur le 1er album de Grand Corps Malade (« Parole du bout du monde »), Rouda sort son 1er album en 2008, chez Le Chant du Monde-Harmonia Mundi. Atteignant le chiffre de 10 000 exemplaires vendus, la sortie de « Musique des lettres » est saluée par la critique.

Après un EP digital en 2013 (À l’ombre des brindilles), Rouda grave un nouvel elpee en 2016 album chez Modulor. Entouré de ses amis Féfé et Oxmo Puccino, The French Guy offre 12 nouvelles tranches de vie qui respirent les sixties, la chanson et le rap.

Le 8 novembre 2019, Rouda publie un nouvel Ep : « Fatras ». 5 titres qui jouent avec la langue et le poème, s’amusant autant du maniement des mots que du statut d’artiste.

5 titres pour autant de photographies : de notre société tiraillée (« Fatras »), de notre besoin de poésie (« Que poème nous suive »), de notre urgence de dire (« Ça parle »), de nos envies de légèreté (« L’un de nous deux »), de nos désirs d’ailleurs (« Zanzibar »)… 

Avant la sortie de cinq titres, découvrez son clip consacré à « Avec » ici et l’univers familier de Rouda.

Bertille des Fontaines a sorti ce 21 octobre les 4 derniers titres de son album « D’Amour et D’eau fraîche », en singles, à savoir : « Si La Do Ré », « Les Amours Oniriques », « Paris Mon Amour » et « D’Amour et D’eau fraîche ».

Envie d’en savoir d’avantage au sujet de cette artiste ? Alors, cliquez ici 

lundi, 14 octobre 2019 12:00

Un single au parfum de fleurs…

Nourrie à la chanson et à la pop, c’est aux Etats-Unis que Marie Sigal est venue chercher l’inspiration pour ce nouvel Ep, composé intégralement dans la langue de Molière. En résidence américaine, elle se reconnecte à ses racines, écoute et lis en français, comme une plongée en soi. Une langue révélée à elle-même, mêlée à des sonorités anglo-saxonnes.

Chanteuse-pianiste formée en conservatoires, elle modèle une musique plus que singulière qui doit autant à Debussy qu’à James Blake, en passant par Feu! Chatterton. De ce bouquet d’influences s’élèvent des chansons au charme étrange et contagieux, qui revendiquent le goût des mots en décloisonnant les genres.

Ces petites constructions de rêves, portées avec passion, créent de la beauté dans les recoins les plus inattendus. Marie Sigal explore les contraires et les entrechoque. S’emparant parfois de thèmes aux limites du malaise pour mieux les sublimer, elle nous embarque entre cimes et abîmes, dans des mélodies vives et enivrantes.

C’est là toute l’élégance de ce disque, comme un constant défi à l’ordinaire.

A découvrir en cliquant ici

lundi, 14 octobre 2019 11:59

PIKKU dans le décompte !

Vous aimez Björk, Cocorosie, le basson, le ukulélé, le kalimba, les chants en japonais ou en polonais ?

Alors, l’album de PIKKU intitulé "5,3,2,1" (Lafolie Records / Inouïe Distribution) et dont la sortie est prévue le 15.11.19 est fait pour vous !

Doublé d’un clip, le 1er single "Eggshells" est disponible ici 

Après 5 ans d’absence, le groupe bruxellois V.O. fait peau neuve, remet les compteurs à zéro et revient sous le patronyme de River Into Lake.

Né il y a plus de 15 ans, le groupe sortait son premier album « Pictures » en 2005, sur l’ancien label bruxellois Matamore. Trois albums plus tard, des concerts en Belgique, en France, en Allemagne, en Angleterre et plus récemment en première partie d’Agnes Obel sur sa

tournée européenne en 2017, le groupe revient avec l’album « Let The Beast Out ».

Un album ambitieux qui traite des problématiques du moment, du fait de s’affranchir des peurs et d’aller de l’avant. C’est un hymne à la beauté de la vie et de l’univers, qui explore des sonorités et des rythmiques faisant la part belle aux synthétiseurs et aux boîtes à rythmes

analogiques, ainsi qu’à des harmonies issues de la pop et du jazz.

A la tête du projet, on retrouve l’homme-orchestre Boris Gronemberger (Castus, ex Girls in Hawaii, ex Françoiz Breut e.a), accompagné de ses fidèles compagnons qui n’ont cessé de faire fourmiller la scène belge actuelle, sur albums, mais également dans des spectacles de danse, au théâtre et à travers des musiques de films.

Extrait de cet LP, « Donwnstairs » fait l’objet d’un clip disponible ici

Page 1 sur 73
FaLang translation system by Faboba