Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

Roméo Elvis et Dub Inc le dimanche 27 juin ainsi que Fally Ipupa, le vendredi 25 juin 2021, sont les premiers noms annoncés pour l’édition 2021 du festival Couleur café. Pour rappel l’édition 2021 du festival Couleur café se déroulera se déroulera du 25 au 27 juin.

http://www.couleurcafe.be

REPORTS

Le concert de HILARY WOODS, initialement prévu le 03.05.2020 au Grand Salon, aura lieu le 01.10.2020.
A.A. WILLIAMS vient compléter cette double affiche.
Les tickets restent valables.

Le concert de TOPS, initialement prévu le 28.05.2020 au Witloof Bar, aura lieu le 02.11.2020.
Les tickets restent valables.

Le concert de ROMANO NERVOSO – BOOGIE BEASTS – THE RACKERS, prévu le 11.04.2020 à l’Orangerie et reporté au 11.09.2020 aura lieu le 02.12.2020.
Les tickets restent valables. 

Le concert de CHAPELIER FOU – MONOLITHE NOIR, prévu le 27.03.2020 à la Rotonde et reporté au 24.06.2020 aura lieu le 10.12.2020.
Les tickets restent valables. 

Le concert de THE CHATS, prévu le 09.10.2020 à l’Orangerie et reporté au 30.10.2020 aura lieu le 09.05.2021.
Les tickets restent valables. 

Le concert de OM, initialement prévu le 08.06.2020 à l’Orangerie, aura lieu le 07.06.2021.
Les tickets restent valables.
+ Un Extra Show de OM le 08.06.2021

ANNULATION

Le concert de POTTERY, initialement prévu le 26.09.2020 au Witloof Bar, est annulé.
Les tickets seront remboursés.

NOUVEAUX CONCERTS

ICHON
28-10-2020

BLACK COUNTRY, NEW ROAD
18-01-2021

FLÈCHE LOVE
26-02-2021

ROLLING BLACKOUTS COASTAL FEVER
22-03-2021

OM (extra show)
08-06-2021

http://www.botanique.be

Lundi 27 septembre 2021 - Evanescence + Within Temptation - Palais 12, Bruxelles

Mardi 28 septembre 2021 - Evanescence + Within Temptation - Palais 12, Bruxelles

http://www.livenation.be

mardi, 23 juin 2020 16:56

Le Magasin 4 en danger !

Véritable institution culturelle bruxelloise, le Magasin 4 appartient au patrimoine et occupe une niche musicale qu'aucune autre salle de concert ne remplit. Depuis plus de 25 ans, son équipe bénévole propose des concerts dans des registres alternatifs qui en font un lieu unique et indispensable.

Comme tous les acteurs culturels, la pandémie de COVID-19 a touché de plein fouet l’institution. Plus d’une quarantaine de concerts ont dû être annulés, période durant laquelle une centaine de groupes devaient se produire.

Cette situation délicate est compliquée par la situation d’occupation de la salle actuelle.

Depuis dix ans, le Magasin 4 est situé Avenue du port 51B à Bruxelles. Cet espace devra être libéré début janvier 2021 sans possibilité de relogement direct.

Avec l’aide de la Ville de Bruxelles, de la Région de Bruxelles-Capitale et du Port de Bruxelles, une solution définitive a bien été trouvée : un nouveau bâtiment sera construit dans les environs du relais TIR et devrait être prêt au plus tôt en 2023.

Dans l’état actuel des choses, plus rien ne peut être programmé à partir de 2021 car l’activité risque de se retrouver à l’arrêt total. Le Magasin 4 repose sur des énergies entièrement bénévoles ; c'est une richesse rare qu'il ne faut pas négliger.

Si la salle ferme ses portes durant un an ou deux, elle ne les rouvrira peut-être plus jamais.

Sans le Magasin 4, ce sont des dizaines de groupes renommés qui ne passeraient plus par Bruxelles.

L’institution est donc à la recherche d'une solution intermédiaire permettant d'accueillir ses activités jusqu'à la fin des travaux du lieu définitif.

(D’après communiqué de presse)

http://www.magasin4.be

Pour sa 45eme édition, qui se déroulera du 9 au 11 juillet à Gierle, le Sjock festival annonce la présence de Madness, Social Distortion, Agnostic Front, Black Lips, Phil Campbell and the Bastard Sons, Dwarves et New Bomb Turks.

 

https://www.sjock.com/

REPORTS

Le concert de SOCCER MOMMY, initialement prévu le 13.06.2020 à la Rotonde, aura lieu le 15.02.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de MADEMOISELLE K, initialement prévu le 13.06.2020 à l’Orangerie, aura lieu le 07.11.2020.
Les tickets restent valables.

Le concert de LYLAC – THE BORDERLESS PROJECT, initialement prévu le 09.09.2020 à la Rotonde, aura lieu le 15.12.2020.
Les tickets restent valables.

Le concert de BAXTER DURY, initialement prévu le 06.10.2020 (Nuits Bota) au Chapiteau, aura lieu le 27.02.2021 à l’Orangerie.
Les tickets restent valables.

Le concert de JOAN AS POLICE WOMAN, initialement prévu le 10.05.2020 à l’Orangerie, aura lieu le 06.06.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de STEPHANE GINSBURGH - Beethoven, "6 dernières Sonates pour piano", initialement prévu le 15.05.2020 (Nuits Bota) au Grand Salon, aura lieu le 16.10.2020.
Les tickets restent valables.

Le concert de BERNARD LEMMENS, initialement prévu le 16.05.2020 (Nuits Bota) au Grand Salon, aura lieu le 17.10.2020.
Les tickets restent valables.

SOLD OUT

Le concert de MAYRA ANDRADE – NAAZ – MARINA SATTI & FONÉS le 01.10.2020 est complet.

PREMIERE PARTIE

THOMAS FRANK HOPPER fera la première partie de EIFFEL le 13.12.2020 à l’Orangerie. 

NOUVEAUX CONCERTS

PABST
11-11-2020

OZYA
03-12-2020

EIFFEL
13-12-2020
La dernière et unique date belge de leur tournée « Stupor Machine »

CLAIRE LAFFUT
28-01-2021

RÉSIDENCES D'ÉTÉ DU BOTANIQUE

Le Botanique prépare activement la reprise mais, pas plus que l'ensemble des concitoyen.ne.s, il ignore de quoi sera fait demain et quand on pourra retrouver la magie des concerts.

Les concerts reprendront, et l’équipe du Botanique les prépare activement avec des artistes qui ont croisé sa route et qu’elle souhaite accompagner et soutenir au mieux pour le grand moment des retrouvailles avec le public.

Le Botanique a  lancé un programme ambitieux de résidences d'été qui permettront à 16 formations nationales de travailler leur nouveau projet dans des conditions optimales. 

Du 21 juin au 21 septembre, l'été au Botanique est placé sous le signe des résidences d'artistes.

Les plasticien·ne·s Benjamin Installé, Yoel Pytowsky et Memymom prépareront des expositions de l'agenda 2020-2021 dans la Galerie et le Museum.

Les musicien·ne·s Glauque, Jawhar, Glass Museum, Laryssa Kim, YÔKAÎ, Judith Kiddo, The K., Under the Reefs Orchestra, Badi, Ashley Morgan, Ascendant Vierge, Françoiz Breut & Marc Melià, Paradoxant, S O R O R, BRNS et David Numwami habiteront le Botanique et prépareront activement la reprise et la présentation en nos salles d'un nouveau projet.

Le Botanique proposera à chacun de ces artistes un contexte idéal de résidence, en mettant à disposition tout son parc de matériel et en proposant également un encadrement technique son et lumière.

La rencontre vivante entre musicien·ne·s et plasticien·ne·s et le public est la raison d'être du Botanique. A défaut de pouvoir déjà activer de nouvelles rencontres dans les salles, des captations seront proposées en live streaming (via les pages Facebook et Youtube), en temps réel, à 20:00 heures (l'heure des concerts au Botanique) en clôture de chaque résidence.

Il sera proposé aux internautes ces streaming qui résulteront de trois jours de travail intenses. Des équipes de captation et un matériel flambant neuf devront en restituer au mieux les émotions du direct en attendant les vrais concerts. Le public pourra à son tour s'il le souhaite soutenir le travail présenté par chacun·e de ces artistes en faisant un simple don via le site www.botanique.be. Ces dons seront intégralement reversés à chacun.e des artistes. En espérant vivement que la rencontre avec les artistes se fera !

Le Botanique avance concrètement avec les artistes, les technicien·ne·s et le public fidèle du Botanique et rompre là où c'est possible le silence qui fait tellement manquer la beauté des concerts vivants.

(Communiqué de presse)

ARTISTES EN RÉSIDENCE

Tous les ‘live streams’ démarre à 20 heures.

GLAUQUE
25-06-2020
20:00

JAWHAR
26-06-2020
20:00

BRNS
01-07-2020
20:00

GLASS MUSEUM
02-07-2020
20:00

LARYSSA KIM
08-07-2020
20:00

YÔKAÎ
10-07-2020
20:00

JUDITH KIDDO
26-08-2020
20:00

S O R O R
27-08-2020
20:00

THE K.
30-08-2020
20:00

UNDER THE REEFS ORCHESTRA
03-09-2020
20:00

BADI
04-09-2020
20:00

ASHLEY MORGAN
10-09-2020
20:00

FRANÇOIZ BREUT + MARC MELIÀ
16-09-2020
20:00

ASCENDANT VIERGE
17-09-2020
20:00

DAVID NUMWAMI
TBC
20:00

PARADOXANT
TBC
20:00

http://www.botanique.be

02.03.21 
The Delines + Jerry Joseph

11.03.21 
Fakear

23.03.21 
Samantha Fish

13.04.21 
Vianney

25.04.21
The Beths

04.05.21
Rewind: Ozark Henry plays 'Birthmarks' (2001)

27.05.21 
Marka Family Style

C’est un accessoire désormais incontournable dans les rues et, sans doute, bientôt dans nos salles : le masque buccal ! La nouvelle A(B)normalité, C'EST PAR ICI!

À l’achat d’un masque AB (10 €), vous soutenez LIVE2020, un fonds de solidarité pour la musique live en Belgique. Vos dons versés à l’achat de nos tickets de concert seront également reversés à ce fonds.

http://www.abconcerts.be

Samedi 23 janvier 2020 - Rone - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mercredi 7 avril 2021 - Noordkaap - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mercredi 14 avril 2021 - Epica & Apocalyptica + Wheel - 14 avril 2021

Jeudi 11 mars 2021 - Fakear - Ancienne Belgique, Bruxelles

Mercredi 24 mars 2021 - Passenger - Cirque Royal, Bruxelles

Vencdredi 7 mai 2021 - Noordkaap - Ancienne Belgique, Bruxelles

Samedi 30 octobre 2021 - Simply Red (Blue Eyed Soul Tour) - Sportpaleis, Anvers

http://www.livenation.be

jeudi, 18 juin 2020 18:55

I grow tired but dare not fall asleep

Ghospoet, c’est le projet d’Obaro Ejimiwe, un Londonien d’origine africaine. Un artiste engagé et particulièrement actif, puisqu’outre ses cinq elpees gravés depuis 2011, ses remixes et ses multiples collaborations, il a ouvert un café/club à Margate, pour y organiser des concerts le soir et lancé une station de radio afin de les diffuser.

« I grow tired but dare not fall asleep » constitute bien son 5ème LP. Un disque pour lequel il a reçu le concours de plusieurs vocalistes (NDR : s’inspirant d’une peinture du XVIIIe siècle de l'artiste anglo-suisse Henry Fuselli, l’image de la pochette reflète sa bienveillance pour la féminité), dont Polly Mckay (Art School Girlfriend), Delilah Holiday (Skinny Girl Diet), Katie Dove Dixon et SaraSara, cette dernière déclamant sur un tempo martial  et dans sa langue maternelle (le français), en intro de « This train wreck of a life », avant qu’entre quiétude et tourment, le morceau ne glisse vers une forme de trip hop. Un climat qu’on retrouve sur l’oppressant et énigmatique « Concrete pony », même si le tempo évoque plutôt Gang of Four.

Particulièrement sombres, angoissantes même, les compos abordent les thèmes de la solitude, de la sur-connexion, du désespoir, de l’incertitude et de l’anxiété face à la proximité de la mort. Notamment. Mais également du danger de la montée de l’extrême droite et du sort des réfugiés tout au long de « Rats in a sack », une plage enrichie d’arrangements de cordes. Des arrangements qu’on retrouve également sur l’introspectif « Humana second hand ». Lorsque la voix d’Obaro se fait gutturale, elle en devient incantatoire. A l’instar du cosmique « Breaking cover » ; ligne de basse tendue, accords de guitare douloureux et piano électrique dominant un sujet pourtant tapissé d’électronique. Les compos les plus expérimentales ne lésinent d’ailleurs pas sur les bruitages. Comme sur « Black dog got silver eyes », un morceau dont les incursions de cuivres jazzfyfiants sont inattendus, alors que profonde, la ligne de basse semble empruntée à feu Peter Principle, marchant ainsi sur les traces de Tuxedo Moon.

On épinglera encore « Social laceration », une plage lacérée (?!?!) de stridulations de gratte et dynamisée par un drumming à la fois ample et syncopé, le crépusculaire « Nowhere to hide now », une piste caractérisée par ses cordes de guitare déchirantes, sa basse gothique, ses claviers fluides et imprimée sur un tempo new wave ; mais surtout l’excellent titre maître. Mi-chanté, mi-parlé, entre post punk et cold wave, il se révèle fondamentalement rock dans le sens le plus alternatif du terme. Un excellent album, mais très susceptible de vous flanquer le bourdon… 

jeudi, 18 juin 2020 18:50

Sideways to new Italy

Le titre du deuxième opus de ce quintet issu de Melbourne est emprunté au village New Italy, sis dans la Nouvelle-Galles, au sud de l’Australie, tout en rendant hommage au passé des migrants italiens du siècle dernier. Lors des sessions, et pour la première fois, le band a reçu le concours d’un producteur externe, en l’occurrence Burke Reid (Courtney Barnett, The Drones, Julia Jacklin, …)

Si le remarquable « Hope downs » s’inscrivait dans la lignée de la scène ‘Dunedin sound’ du label néo-zélandais Flying Nun, dont les artistes ont marqué la scène indie des 80’s (NDR : pensez à JPS Experience, The Chills, The Verlaines, Bailter Space ou encore Able Tasman), tout en intégrant quelques références puisées chez Go-Betweens, « Sideways to new Italy » s’ouvre de nouveaux horizons sonores. Plus pop et à la mélodie aussi soignée qu’accrocheuse. Un peu dans l’esprit de Big Star et parfois de Felt. A l’instar de « Falling thunder » ainsi et des ensoleillés « Play » et « Beautiful steven », ce dernier se distinguant par sa ligne de basse particulièrement mélodique. Une ligne de basse qui se met à palpiter sur le délicat « Sunglasses at the wedding », un morceau qui lorgne carrément vers Belle & Sebastian ; la présence d’un synthé et surtout les harmonies vocales, accentuant cette impression. Mais ce sont les plages plus enlevées (ou post punk, si vous préférez), caractérisées par les conjugaisons de guitares savoureusement discordantes, tintinnabulantes, chatoyantes, carillonnantes ou même turbulentes qui font la différence. Depuis le swinguant, chargé d’électricité cinétique, « The second of the first », une piste propulsée par la section rythmique, au percutant et dépouillé « Cameo », en passant par le sémillant « The only one », un titre imprimé sur un tempo new wave, l’ondoyant « Cars in space », hanté par Paul Westerberg » ainsi que le single « She’s there ». Enfin, romantique, tramé sur une guitare sèche jouée en picking », « Not tonight » aurait pu figurer au répertoire des Go-Betweens. On y revient. Bref, un chouette album, même s’il n’atteint pas l’excellence de « Hope downs ». Mais il est fort à parier que R.B.C.F. est en marche vers la gloire…

Page 3 sur 360
FaLang translation system by Faboba