Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 81

mardi, 14 novembre 2006 02:00

Wereldcafédumonde

Le Solid´Art festival est né d´une envie de créer un évènement associant culture et solidarité. Son but est d´utiliser cette culture afin de mettre à l´honneur des initiatives solidaires et porteuses d´avenir. Par exemple, la première édition de ce festival, en 2004, était consacrée à la campagne d´Amnesty international contre l’enrôlement d’enfants soldats. L´édition 2006 s´est déroulée, à Bruxelles, les 6 et 7 octobre derniers, dates choisies par les organisateurs afin de clôturer la semaine belge du commerce équitable et de lancer le mois de la Solidarité Internationale de la ville de Bruxelles.

Cette compilation réunit donc des morceaux interprétés par différents artistes qui se sont produits durant ces deux jours. La sélection est éclectique, proposant une grande variété de courants musicaux. Le cd s’ouvre par Aidan responsable de rythmes latino. Il nous plonge ensuite dans l’univers du rock (Jelly, Elvis GhettoBlaster, Hemlock Smith), puis du rap (Hydra). La compile fait ensuite la part belle à la chanson française (Guillaume Ledent et Dîne à 4 Orchestra, Philmarie, Bertrand avec D, Pascale Delagnes, Mary M, Jaune toujours, Lè Vangle), pour terminer par du folk (No Mad ?, Follia !) et de l´électro (Technically Normal).

"Wereldcafédumonde" est donc, comme son nom l´indique, un disque aux multiples couleurs destiné à nous permettre de découvrir quinze artistes originaux et talentueux.

 

mardi, 19 décembre 2006 02:00

10 en gare !

Pour célébrer ses dix années d´existence, Soundstation présente une compilation rétrospective, intitulée « 10 en gare ! ». Celle-ci réunit des morceaux enregistrés dans les studios de la Soundstation de 1996 à nos jours, par des artistes ayant fait les beaux jours du label. Le rock y est majoritaire. Et la présence de groupes tels que Zop Hophop, Miam Monster Miam, Tout est joli/All is pretty, Hippodrome, Hollywood Porn Stars, My Little Cheap Dictaphone ou encore Adrian Bouldt en est la plus belle illustration. On y rencontre également de l´électro (Superlux) et de la chanson française enfantine (Parrondo). Deux titres inédits figurent également sur ce cd : une excellente reprise collective de « Who’ll pay reparation on my soul ? » et un splendide morceau instrumental d´André Klenes (« Soundstation march »). Bien qu´éclectique, cette compile affiche une certaine cohérence. Les onze titres choisis revêtent en effet tous un côté rétro et partagent un point commun indéniable : la qualité. Qualité qui a forgé la bonne réputation du label belge, auquel on souhaite encore une décennie supplémentaire de succès...

« Ca balance [pas mal] à Liège » est une initiative comme on voudrait en voir plus souvent. Né en 2002, ce projet, soutenu par Liège Province Culture et l’ALPEM, est destiné à aider les artistes débutants tant au niveau de la création, qu´au niveau de la diffusion, de la production et de l’édition discographique. Cette troisième compilation de « Ca balance [pas mal] à Liège » nous présente douze artistes issus d’univers musicaux très divers. Se côtoient donc sur ce cd pop, rock, folk, électro, variété française et musique arabo-andalouse. Rien à jeter sur cette compilation, les différents artistes nous proposant, chacun dans leur style, des morceaux de qualité et de charme. Mentions spéciales à Lydie Claire qui nous enchante par son « N´importe quoi » et à Blue Velvet et son excellent « Are you ready ? ». Espérons donc un avenir qui balance pour ces douze talents en devenir !

Au menu : Alcatraz (pop rock), Ananke (jazz), Blue Velvet (pop rock), Charlotte Renoy (chanson française), Crowded (pop rock), Dubicki-Tripodi Quintet (jazz), Gabrielle Ghray, Géraldine Cozier & the Swallows (jazz), Indoo (pop rock), Lydie Claire (chanson française), Moon Fish (électro pop) et Ourouk (world music).

samedi, 14 octobre 2006 03:00

La Compil de la fête 2006

Les 22 et 23 septembre derniers, Bruxelles a accueilli la Fête de la Communauté française au sein de ses lieux culturels phares tels que le Botanique, la Raffinerie, les Halles de Schaerbeek, etc. ; mais également sur l´esplanade de la Cité administrative pour la grande soirée de clôture. Le but de cette initiative, née en 1981, est de mettre à l´honneur le talent de divers groupes issus de la Communauté française. La « Compil de la Fête 2006 » propose donc une sélection de onze titres d´artistes qui se sont produits sur ces différentes scènes durant ces deux jours. Parmi ceux-ci figurent les ‘grosses’ révélations belges de 2006, à l´instar d´Eté 67, Malibu Stacy, Montevideo, Saule ou plus récemment, The Tellers. Des morceaux de groupes plus expérimentés tels que Venus, My Little Cheap Dictaphone, ou encore Showstar sont également inclus. Beaucoup de pop/rock donc, sur ce cd. Mais pas uniquement. On y retrouve également du rap (Akro), de la chanson française (Samir Barris) et de la musique du monde (Hallo Kosmo). Une compile sympathique qui se révèle donc comme un présentoir de ce qui se fait de mieux côté musique, en Wallonie, pour le moment. Un catalogue de talents dont notre Communauté peut être manifestement fier !

mardi, 19 décembre 2006 02:00

Heads We´re Dancing

« Heads we´re dancing » constitue le deuxième album de Crash Tokio, groupe allemand formé en 2000. Ce cd est partagé en dix morceaux de pure pop-rock anglo-saxonne pétillante et dynamique, mâtinée d´électro. Dix plages plus réussies les unes que les autres ! Un vrai régal pour les oreilles ! Le combo avoue être inspiré par des artistes tels que New Order, Duran Duran ou encore le Steve Miller Band. Mais leur musique évoque plutôt tout ce qui se fait de mieux en la matière ces derniers temps, de Peter Bjorn and John aux Subways en passant par les Belges de Malibu Stacy. Les titres recèlent d´excellentes interventions ‘guitaristiques’, comme sur « Girls can dance », premier single issu de « Heads we´re dancing ». Le timbre du chanteur (Pese, également guitariste de la formation) est clair et frais. Nina Kränsel (basse et claviers) donne également de la voix sur quelques morceaux, tantôt accompagnée par Pese, tantôt en solo, comme sur la piste cachée, aux accents très électro. Un album parfaitement réussi donc, très tendance, léger et énergique. En outre, le son est d´excellente qualité. Que du bonheur et du talent !

 

mardi, 28 novembre 2006 02:00

Douar

« Douar » est le second album solo de Karim Baggili, jeune compositeur, virtuose de la guitare et du oud. Ces deux instruments sont bien évidemment mis à l´honneur sur cet opus, offrant une jolie variété de sonorités. Même si le flamenco domine, des mélodies arabes, grecques ou encore russes s´entremêlent pour former une œuvre colorée, métissée, pleine de chaleur et d´enthousiasme. Les onze morceaux de « Douar », tour à tour envoûtants, relaxants ou festifs, nous invitent au voyage. Il faut dire que l´artiste connaît le mélange des cultures. Il est en effet né en Belgique d´une mère yougoslave et d´un père jordanien. Son talent s’est révélé en 2000, lorsqu´il a remporté le premier prix de l´Open Strings Festival à Osnabrück, en Allemagne. Il travaille aujourd´hui en compagnie de nombreuses formations et compose pour les courts-métrages. Un artiste à écouter d´urgence, pour oublier la grisaille de l´hiver…

mardi, 19 décembre 2006 02:00

Les paradis disponibles

Après avoir commis trois albums, accueillis plus que positivement par la critique, Aldebert nous propose aujourd´hui « Les paradis disponibles ». Pour ce disque, les éloges concernant cet auteur-compositeur-interprète ne sont pas près de se tarir. Cette œuvre le porte au rang des plus talentueux artistes de la nouvelle chanson française, à l´instar de Benabar ou Sanseverino. Au programme : fraîcheur, joie de vivre et bonne humeur. Les mélodies, toujours légères et enjouées, déversent tour à tour des sonorités pop-rock, jazz, reggae et même africaines. Quant aux textes, ils sont tout simplement sublimes ! Aldebert est un virtuose de la plume. De subtils jeux de mots en originales et délicates métaphores, il nous entraîne dans son monde, à travers des thèmes tels que la famille (« Mon père ce héros », « L´album photo »), l´amour (« Amoureuse », « Lulu Marlène », « La lettre ») ou les grandes questions de la vie (« L’homme songe », « C´est comment là-haut ? »). Un habile mélange de gaieté, de tendresse, d´humour et de nostalgie transforme chacun des titres de cet opus en véritables petites perles. « Les paradis disponibles » est un antidépresseur musical qui promet à son auteur un avenir couronné de succès !

 

 

mardi, 02 octobre 2007 21:32

Plastic Landscape Ep

Ce nouvel EP de Siamese est découpé en cinq fragments. Cinq chansons de bonne facture. Tout est dit? Non ! C’est cependant un bon résumé de l'impression laissée par “Plastic Landscape”, à l’issue de sa première écoute. Fruit d’un mélange harmonieux de pop, de rock et de new wave, l'atmosphère de « Plastic Landscape » vous enveloppe et peut vous paraître familière. Les tons mélancoliques mais chaleureux de l’expression sonore véhiculent des accents profonds (la voix de Sébastien y est pour beaucoup). Elle est travaillée, cela se sent. Le quatuor formé par Sébastien (chant et guitares), François-Xavier (guitares et claviers), Xavier (basse) et Benoît (batterie) est allé puiser son inspiration dans une exploration introspective ne laissant pas de place à l'extravagance. Et on ressent cette impression d'austérité tout au long du disque. Bref, si les morceaux sont musicalement aboutis, ils ne surprennent guère. On en gardera donc une impression de professionnalisme... et de déjà entendu.

mardi, 02 octobre 2007 21:24

Délicate attention

Cet album respire la fraîcheur. Sans prétention, les mélodies sont caressées par la voix agréable de Perrine Delers et parfois soutenue par celle de Jean-Michel Disthexe. Celle de Perrine est assez proche de celle de Juliette Noureddine, mais peut devenir irritante ; surtout lorsqu’elle emprunte les inflexions criardes de Linda Lemay. Il faut avouer que ce côté théâtral n’est pas très plaisant. Les thèmes développés sur les 14 morceaux de cet opus sont tour à tour joyeux, tristes, mystérieux, voire étranges. Trop étranges même. Les paroles de certaines plages sont en effet sans queue ni tête, à tel point qu’elles perdent un peu de leur intérêt. Néanmoins, cette variété de sujets permettra à chacun de se retrouver dans au moins une des chansons de ce duo. Malgré ces quelques réserves, Perrine et Jeanmi sont parvenus à nous dévoiler une partie de leur univers. Une partie seulement, car lorsqu’on écoute la dernière plage de l’album, enregistrée en live, on y découvre une ambiance différente : un air de fête, un public rieur et des effets vocaux et musicaux bourrés d’originalité. Notre curiosité est titillée, ce qui est déjà un bon début…

mardi, 02 octobre 2007 21:00

Life was the answer

Ce “Life was the answer” nous réserve quelques surprises! La guitare sèche et l’irrésistible voix de Jullian Angel constituent les deux éléments dominants de cet opus distribué par le label indépendant Another Record. Les plages baignent au sein d’une atmosphère paisible, planante mais jamais soporifique. En effet, l’artiste a le don de nous transporter dans des univers aériens susceptibles de stimuler le corps et l'esprit sans pour autant verser dans une mystique inaccessible. Et puis les accents rock d'un “Born on the seventh day” ou d'un “Fragments” subliment le timbre de Jullian Angel, évoquant celui de Jeff Buckley. Si les morceaux imprimés sur un rythme plus soutenu s’avèrent les plus brillants, l'exercice difficile de la chanson à la mélodie intimiste sur fond de guitare semble ne pas être vain. Surtout à l’écoute de “Some dead survive”. L’œuvre s'essouffle en fin de parcours mais n'en reste pas moins un moment très agréable à traverser...

Page 3 sur 8