Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Se connecter

Nos partenaires

Newsletter

Restez informé en vous inscrivant à notre newsletter !
Please wait
×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 87

dimanche, 20 janvier 2008 11:03

Les Klaxons laissent tomber la Nu-Rave

Les Klaxons ont décidé de se tourner vers de nouvelles sonorités. Le successeur de « Myths Of The Near Future », prévu pour septembre 2008, pourrait bien se retrouver dans les bacs Hip Hop et R’n’B. Le deuxième recueil du trio sera enregistré en compagnie du producteur hip hop Focus (Dr. Dré, The Game,…) et Tony Visconti, avant d’être mixé par James Ford (Simian Mobile Disco).

 

dimanche, 20 janvier 2008 11:02

Portishead sort de sa cave

Il aura fallu 10 ans à Portishead pour sortir de sa tanière. Le trio sera en tournée européenne en 2008. Qui passera par FN le 8 mai et  au Zénith de Paris le 5 du même mois. Le nouvel album, quant à lui, est attendu pour le 14 avril. A bon entendeur…
dimanche, 20 janvier 2008 11:02

Pete Doherty en solo

Le NME vient de le confirmer, Pete Doherty est entré en studio pour l’enregistrement de son premier disque en solo. L’essai sera produit par Jake Fior et devrait contenir une version orchestrale du « For Lovers » de Wolfman pour lequel Doherty avait prêté sa voix en 2004.
dimanche, 20 janvier 2008 11:02

Un titre pour le 6e deftones

Les deftones ont annoncé que le successeur de « Saturday Night Wrist » sorti en 2006, s’intitulera « Eros ». Ce dernier devrait être bien plus atmosphérique que son prédécesseur. Sa sortie est prévue pour l’automne 2008. Mais les fans de la formation ne savent que trop bien qu’il est inutile de se fier à la première date annoncée…

dimanche, 20 janvier 2008 11:01

Hécatombe pour EMI

La maison de disque EMI continue de perdre ses artistes majeurs. Après Radiohead et Paul McCartney ainsi que la menace de voir s’en aller Robbie Williams, Coldplay et The Verve, ce sont les Rolling Stones qui ont mis la clef sous la porte. Le prochain disque des Stones, la B.O. de « Shine A Light », sortira sous la coupe d’ Universal.
mardi, 15 janvier 2008 18:21

A Guide To Love, Loss & Desperation

Ils sont malins ces petits Anglais là. « A Guide To Love, Loss & Desperation », premier essai de The Wombats, est la preuve que l’on peut faire du ‘déjà-entendu’ de manière intelligente, sans casser les couilles aux auditeurs. Pour les Wombats, il aura suffit de quelques petites compositions plus qu’entraînantes et de quelques paroles cocasses pour se frayer un chemin qui mène à la liste des formations ‘hype’ incontournables. Ceux qui pensent que la Brit Pop a épuisé toutes ses ressources seront bien surpris par la facilité avec laquelle les tubes de la formation originaire de Liverpool s’immiscent dans le cortex cérébral. Des morceaux tels que « Kill The Director », « Moving To New York » ou encore le génial hymne à la joie, « Let’s Dance To Joy Division », s’agrippent aux tympans comme des sangsues et poursuivent leurs victimes de l’aube au crépuscule. L’exercice est certes très ado mais le trio s’y prend avec un tel brio que même les plus récalcitrants ne peuvent que succomber aux treize farces de ce guide incontestablement instantané mais également indispensable.

mardi, 15 janvier 2008 18:18

Live 2006/07

Deux ans après leur excellent second essai, « Alchimie », les Rouennais de Bad Joke nous proposent un disque enregistré en public, principalement à Angoulême, fin 2006 début 2007. En une petite heure, le quintet, qui brille par son absence sur les planches belges, balance à l’assistance un délicieux mélange hybride de dub et de hip hop enrichi de quelques pointes de rock et de drum’n’bass. Les incontournables « T-Rex », « Leitmotiv » et « L’œuf Story » prennent dans ce « Live 2006/07 » une dimension encore plus électrique et intense que leur version studio. Ce qui donne une véritable raison d’être au disque ‘live’ d’une formation gagnant à se faire connaître. Petit bémol, cette intensité ne se libère qu’à la seule condition de mettre le son de la sono ou de ses écouteurs au maximum, la qualité de production de ce « Live 2006/07 » se révélant assez moyenne. Les amateurs du Peuple de l’Herbe, d’EZ3kiel ou encore d’Asian Dub Foundation succomberont sans mal aux beats corrosifs de Bad Joke.

mardi, 15 janvier 2008 18:10

Scheme For Thought

Signé chez le désormais fameux label de Gilles Peterson, Brownswood Recordings, Elan Mehler Quartet distille un jazz contemplatif laissant une grande place à l’improvisation. Ce qui donne à l’ensemble une spontanéité et un charme engageants. Découvert par Peterson dans un piano-bar en Suisse, Elan Mehler et ses trois musiciens donnent naissance sur ce « Scheme For Thought » à un condensé de chaleur artificielle qui donne tout son sens au terme musique de chambre. A la fois déstructuré (« The Pale 45’s ») et circonspect (« Ruby D », « Auntie-Biotics »), ce premier essai étale, sans le moindre frottement de caisses, des influences allant de Debussy à Bill Evans en passant par Miles Davis. Peut-être faudra-t-il quelques écoutes à l’oreille novice pour apprécier pleinement les ressources de ce joli disque mais nul doute que celle-ci succombera tôt ou tard au charme de ce « Scheme For Thought ». Les amateurs, eux, seront pleinement satisfaits.

mardi, 15 janvier 2008 18:49

Falling Off The Lavender Bridge

Ex-leader des Test Icicles, la formation ‘hype’ au succès le plus bref de l’histoire du rock, Dev Hynes revient aux commandes de Lightspeed Champion, un projet radicalement différent. L’Américano-britannique de 22 printemps délaisse la dance-punk pour se diriger vers un horizon beaucoup plus folk et un peu moins accessible. A priori déconcertant et laborieux, « Falling Off The Lavender Bridge » est de ces ouvrages qui s’apprivoisent lentement mais sûrement. A condition de ne pas se laisser rebuter par les intitulés des morceaux, presque aussi grotesques que la moumoute du jeune homme (« All To Shit », « Everybody I Know Is Listening To Crunk », « Let The Bitches Die », « Devil Tricks For A Bitch »).

Premier recueil de Lightspeed Champion, « Falling Off The Lavender Bridge » s’ouvre sur le splendide « Galaxy Of The Lost » aux fins accents d’americana. Devonte Hynes s’y paie les délicates vocalises de Emmy The Great, artiste folk britannique dont les chœurs, repartis sur plusieurs morceaux du disque, donnent une profondeur indéniable à l’ensemble. Cette dernière côtoie quelques membres de Tilly and The Wall (« Midnight Surprise » et l’incontournable « I Could Have Done This Myself ») mais également le grand Tim Kasher, chef de file de Cursive et The Good Life, sur l’impeccable « Tell Me What It Worth ».

Les vocalises de Hynes ont beau être proches de celles de Kele Okereke (Bloc Party) et Murray Lightburn (The Dears), Lightspeed Champion s’adresse principalement aux fans de Bright Eyes et The Good Life. Encore plus fort que la mouture originale de ce « Falling Off The Lavender Bridge », son édition limitée recèle quatre reprises qui valent le détour (« Never Meant To Hurt You » des Good Shoes, « Souvenirs » de Patrick Wolf, « Flesh Failures » de la comédie musicale ‘Hair’ et, surtout, le « Xanadu » d’Olivia Newton John). Souhaitons à Lightspeed Champion une carrière amplement plus longue et fructueuse que celle des relativement peu regrettés Test Icicles.

La veuve de Kurt Cobain, la turbulente Courtney Love vient de choisir l’acteur qui incarnera son défunt mari au grand écran. Le film « Heavier Than Heaven », qui retrace la vie du leader de Nirvana sur base de l’autobiographie écrite par Charles Cross, aura donc en vedette Ryan Gosling, vu récemment dans « Half Nelson ». La chanteuse voudrait également que son rôle soit interprété par Scarlett Johansson, rien que ça. Le tournage risque fort d’être explosif puisque Love, productrice exécutive du projet, compte bien planter ses griffes et ‘donner des conseils’sur le set durant toute la durée du tournage.