• La face cachée de Grandgeorge…
    La face cachée de Grandgeorge… Un collectif, au sein duquel milite Grandgeorge, s’était isolé pour composer ensemble, pendant trois semaines. Un projet baptisé B-Side Expérience.…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook    Instagram   Youtube   Myspace Myspace

Nos partenaires

Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

REPORTS

Le concert de blackwave., initialement prévu le 30.09.2020 à l’Orangerie, est reporté au 04.05.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de ALOÏSE SAUVAGE – JULIEN GRANEL - ROXAANE, initialement prévu le 14.10.2020 au Chapiteau, est reporté au 06.05.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de SOPHIA – TRIXIE WHITLEY (solo) - ROSCOE, initialement prévu le 11.10.2020 au Chapiteau, est reporté au 29.04.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de LOUS AND THE YAKUZA, prévu le 30.05.2020 à l’Orangerie, est reporté au 19.01.2021.
Les tickets restent valables. 

Le concert de ICHON, initialement prévu le 25.10.2020 à la Rotonde est reporté au 28.01.2021.
Les tickets restent valables.        

Le concert de THE ACADEMIC – SEA (PEOPLES), initialement prévu le 25.03.2020 à la Rotonde et reporté au 29.10.2020, aura lieu le 19.03.2021.
Les tickets restent valables.      

Le concert de BASIA BULAT, initialement prévu le 01.10.2020 au Witloof Bar, est reporté au 09.09.2021.
Les tickets restent valables.

Le concert de FRUSTRATION, en coproduction avec Goûte mes Disques, prévu le 06.11.2020 à l’Orangerie, est reporté au 05.06.2021.
Les tickets restent valables. 

PREMIERES PARTIES

KT GORIQUE fera la première partie de PEET : carte blanche le 03.10.2020 - Scène PARC, pendant les Nuits Botanique. 

MEYY fera la première partie de ICHON le 28.01.2021 à la Rotonde. 

ANNULATIONS

Le concert de VICTOR SOLF – CRYSTAL MURRAY - MEYY, prévu le 29.04.2020 à l’Orangerie, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de GABBER MODUS OPERANDI – ascendant vierge, prévu le 01.05.2020 à la Rotonde, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de SEGA BODEGA, prévu le 02.05.2020 au Grand Salon, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de LIANNE LA HAVAS – OSCAR JEROME, prévu le 03.05.2020 au Chapiteau, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de TOMM¥ €A$H – BLU SAMU – ALYONA ALYONA – MARTHA DA’RO, prévu le 06.05.2020 au Chapiteau, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de JACQUES GREENE (live A/V) - SLIKBACK (live) - NYEGE NYEGE night ft. JAY MITTA & ANTI-VIRUS - CATU DIOSIS & AUTHENTICALLY PLASTIC - BUGA (live) release - LAURA PALMER (live), prévu le 08.05.2020 à l’Orangerie/Rotonde, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de FELICIA ATKINSON, prévu le 10.05.2020 au Grand Salon, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de HILARY WOODS – AA. WILLIAMS, prévu le 01.10.2020 au Grand Salon, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de DINOS – GREEN MONTANA, prévu le 02.10.2020 à l’Orangerie, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de LA PRIEST, prévu le 02.10.2020 à la Rotonde, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

Le concert de POMME – P.R2B – FELI XITA, prévu le 03.10.2020 au Chapiteau, est annulé.
Les tickets sont remboursés.

NOUVEAUX CONCERTS

LIVE AT MUSEUM ANTOINE FLIPO
30-10-2020

LIVE AT MUSEUM ANTOINE FLIPO
31-10-2020

LIVE AT MUSEUM ANTOINE FLIPO
01-11-2020

BOMBATAZ - SOFT FOCUS
14-11-2020

BOTA KIDS : BOMBATAZ
15-11-2020

S10
25-11-2020

BOTA KIDS : ELIA ROSE
05-12-2020

ELIA ROSE
05-12-2020

BILLY NOMATES
11-03-2021

BOTA KIDS : TANAË
20-03-2021

TANAË
20-03-2021

YOUNG GUV
30-03-2021

PORRIDGE RADIO
14-04-2021

THIS IS THE KIT
04-05-2021

LEO FIFTY FIVE
26-05-2021

http://www.botanique.be

 

FRI 16 OCT
Stephen O'Malley (usa)

TUE 10 NOV
Thurston Moore Group (usa) + Farida Amadou (b)

WED 11 NOV
Thurston Moore Group (usa) + Farida Amadou (b)

WED 18 NOV
Aksak Maboul (b)

SAT 21 NOV
Giovanni Di Domenico UNUS DIGIT (it)

FRI 27 NOV
Iva Bittova (cz)

http://www.lesateliersclaus.com/

Reportées, les Nuits Botanique se dérouleront du 24 septembre au 17 octobre. A ce jour l’affiche se présente comme suit :

Yael Naim, Noé Preszow - jeudi 24 septembre 2020 - Eglise Notre Dame de Laeken - 20h

Fennesz, Adriaan De Roover - vendredi 25 septembre 2020 - Eglise Notre Dame de Laeken - 20h

Mayra Andrade, Naaz, Marina Satti & Fonés - jeudi 1er octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Capitane label night: Nicolas Michaux, Under the reefs orchestra, Turner Cody and the Soldiers Of Love - jeudi 1 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Robbing Millions, Judith Kiddo - vendredi 2 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Peet: Carte blanche - samedi 3 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

The K. , Crowd of chairs - samedi 3 octobre 2020 - Orangerie - 20h

River into lake (string quartet), Offo vrae - dimanche 4 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Suzane, Alice et Moi, Silly Boy Blue - maandag 5 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Jawhar, Watchoutforthegiants , Philemon - maandag 5 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Glauque, Süeür - mardi 6 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Glass Museum, Echt! - mercredi 7 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Lucrecia Dalt, Lyra Pramuk - mercredi 7 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Herve, Charles, Petit Prince - jeudi 8 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Haring, Avondlicht - vendredi 9 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Flying Horseman, Kel Assouf - samedi 10 octobre 2020 - Orangerie- 20h

Badi , Laryssa Kim- dimanche 11 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Sage comme des sauvages, Kuzylarsen - dimanche 11 octobre 2020 - Scene Parc - 20h

Manu Delago ensemble - mardi 13 octobre 2020 - Orangerie - 20h

Stephane Ginsburgh: Beethoven 6 dernières sonates pour piano’- vendredi 16 octobre 2020 - Grand salon - 20h

Bernard Lemmens - samedi 17 octobre 2020 - Grand salon - 20h

http://www.lesnuits.be

Mercredi 12 mai 2021 - Jamie Cullum - Cirque Royal, Bruxelles

Samedi 24 avril 2021 - Rhys - Cirque Royal, Bruxelles

Lundi 18 octobre 2021 - Texas -  Kursaal, Ostende

Mardi 19 octobre 2021 -  Texas - Cirque Royal, Bruxelles

Jeudi 28 octobre 2021 - The Black Crowes - Lotto Arena, Anvers

Dimanche 14 novembre 2021 - Black Pumas + Seratones - Ancienne Belgique, Bruxelles

Dimanche 12 décembre 2021 - Heilung + Gaahls Wyrd - Cirque Royal, Bruxelles

http://www.livenation.be

24.09.20 
ABnormal - Ozark Henry: solo piano

25.09.20 
ABnormal - Rewind: An Pierlé plays 'Mud Stories' (1999)

26.09.20 
ABnormal - Rewind: An Pierlé plays 'Mud Stories' (1999)

02.10.20 
ABnormal - High Hi + Wolker

04.10.20
ABnormal - SCHNTZL + Klein Volk

07.10.20 
ABnormal - Mintzkov + ILA

08.10.20 
ABnormal - Double Bill: Farida Amadou + Ignatz

08.10.20 
ABnormal - Tessa Dixson

09.10.20  -  Complet
ABnormal - Admiral Freebee: EP release

13.10.20
ABnormal - Spinvis

15.10.20 
ABnormal - Double Bill: Ameel Brecht + Karen Willems

15.10.20 
ABnormal - Marble Sounds + Yùrt

L’AB augmente la capacité de l’AB Theater et de l’AB Club. Des tickets sont à nouveau disponibles !

http://www.abconcerts.be

samedi, 19 septembre 2020 12:08

Sun racket

Sept ans déjà que Throwing Muses n’avait plus publié d’album. Paru en 2013, il s’agissait de « Purgatory/Paradise ». Ce qui n’avait pas empêché Kristin Hersh de poursuivre sa carrière solo. « Sun racket » constitue donc le dixième elpee des Muses, une œuvre mise en forme par le collaborateur de longue date, Steve Rizzo.

Première constatation, la formation n’a rien perdu de son pétillant naturel. Bien que très souvent imprimées sur un mid tempo, les compos sont viscérales, noueuses, percutantes, déchirées entre tendresse et sauvagerie. Et puis, il y a la voix de Kristin, une peu rauque, susceptible d’osciller d’un chuchotement tourmenté à un cri d’angoisse, en passant par le gémissement, l’incantation et la douceur. C’est du rock, en général, bien électrique, aux percus vivaces et à la ligne de basse profonde et solide. Des compos au lyrisme poétique, mystique, et pour la circonstance, liées au symbolisme de l’eau.

Découpé en 10 pistes, cet elpee s’ouvre par « Dark blue », un morceau propulsif, aux riffs de guitare grinçants et à la rythmique métronomique, presque en boucle. Des riffs qui grésillent et crépitent, tout au long de « Bo Diddley bridge »

Valse, « Bywater » projette des images surréalistes et évocatrices d’un poisson rouge baptisé Freddie Mercury.

Doux-amer, « Marie Laguna » se révèle plus atmosphérique. Chatoyantes les cordes de gratte finissent pourtant par devenir discordantes. Discordantes comme sur « St Charles », une compo plus expérimentale et aux percus arides, réminiscentes de Tom Waits.  

Piste la plus longue (4’58), « Frosting » se transforme progressivement en crescendo flamboyant.

« Upstairs Dan » se consume lentement, une forme de noisy à la limite du drone.

La voix est particulièrement tourmentée tout au long du ténébreux, onirique et énigmatique « Kay Catherine », une piste au cours de laquelle les cordes sonnent comme celles d’un banjo. Dans le même registre, « Milk at McDonald’s » adopte un format davantage semi-acoustique.

Le long playing s’achève par « Sue’s », une dernière valse. Atmosphérique ou plus exactement aquatique. De quoi en revenir au thème de l’album.

Excellent !

samedi, 19 septembre 2020 12:04

Charango

Le charango est un instrument de musique à cordes pincées des peuples autochtones des Andes, constituée d’une carapace de tatou. C’est également le titre de ce second elpee de Lisza, jeune belge d’origine chilienne, qui n’est jamais allé en Amérique latine. Pour enregistrer cet opus, elle a pu compter sur Lionel Capouillez (Stromae) au mixing et Vincent Liben (Mud Flow), son compagnon, à la mise en forme. Hormis la basse et la contrebasse, il assure également la quasi-intégralité de l’instrumentation. Dont ce fameux charango, mais également le tres cubain et le cuatro vénézuélien, également instruments traditionnels à cordes, ainsi que les parties de claviers, de guitares et de batterie. Mais il co-signe aussi les chansons. Il s’est sans doute chargé de la musique et Lisza des textes.

Lisza possède une superbe voix susceptible de rappeler Axelle Red, mais également parfois France Gall, à l’instar de l’allègre « Les vacances à la montagne », voire Françoise Hardy, sur des morceaux plus tendres, et tout particulièrement lorsque son timbre devient diaphane, comme sur « Le choix », traversé en filigrane par le saxophone de Mathieu Moureau, ainsi que le tango/reggae « Poésie ». Ce dernier s’autorise encore un superbe solo sur « Forêt ». Lisza chante tour à tour en espagnol ou en français. Et des plages comme les allègres « Cante querida » ainsi que « ¿Cómo » évoquent inévitablement La Mano Negra. Si « Daddy » ainsi que « Papa soleil » nous entraînent dans une sage salsa, « Capitaine » lorgne vers le reggaeton, version caribéenne du reggae. Particulièrement diversifié, cet opus nous livre « En finir », un titre balisé par une guitare jouée en arpèges (Durutti Column ?). Cette piste est dynamisée par des percus latinos (NDR : on s’en doute) alors que minimaliste, le synthé semble emprunté à Yan Tiersen. Enfin caractérisé par ses arrangements chaâbi (NDR : musique arabo-andalouse), « Sohno voltou » est interprété en portugais.

Bref, un chouette album, même si votre serviteur préfère les compos les plus enlevées, attaquées dans l’esprit d’un Manu Chao. Mais ce n’est qu’un avis personnel. 

samedi, 19 septembre 2020 12:02

Fall to pieces

Mazy, la fille de Tricky, a mis fin à ses jours au printemps 2019, alors qu’il commençait à bosser sur ce nouvel elpee. Ce qui explique pourquoi, dans son ensemble, « Fall to pieces » traduit son immense douleur. Mais le plus souvent à travers la voix de la chanteuse polonaise Marta Zlakowska. Parfois en duo. Découpé en 11 pistes, ce 14ème opus ne va pas au-delà des 29 minutes. C’est court, mais sincère et troublant. Aussi personnelle que soit sa souffrance, Tricky a quand même reçu le concours de collaborateurs. Outre Marta aux vocaux, figurent la violoncelliste Marie-Claire Schlameus et Kristof Hahn à la slide. Sans oublier le chanteur/compositeur danois Oh Land sur « I’m in the doorway »

« Hate this pain » constitue certainement le morceau le plus poignant du long playing. Une ballade balisée par une ligne de piano blues au cours de laquelle l’échange des vocaux entre le duo est à la fois profond et mélodramatique. Un duo intimiste, mais chuchoté, qu’on retrouve tout au long du minimaliste, lugubre et indolent « Vietnam ». L’opus laisse bien sûr de la place au trip hop. A l’instar de « Like a stone ». Imprimé sur un mid tempo, cette plage est à la fois sensuelle et atmosphérique. Du palpitant « Throws me around ». Et puis du volatil « Chills me to the bone », un morceau qui s’ouvre et s’achève sur un rythme EBM (Front 242 ?).

Plus électro encore le blues « Running off » emprunte des samplings au musicien Đuka Čaić. Et si « Fall please » évolue sur un tempo syncopé, parfois disco, titre judicieux, « Close now » s’enferme dans un univers claustrophobe. Bouleversant, cet opus tient parfaitement la route, mais certaines pistes auraient mérité un certain pour ne pas dire un développement certain…

samedi, 19 septembre 2020 12:01

Play with fire

Bien que fondé en 2011, L.A. Witch vient seulement de graver son second opus. Le style ? Une forme de surf-garage-psyché-stoner-punk-rock plutôt sombre qui doit autant aux Cramps, à Black Rebel Motorcycle Club, Jesus & Mary Chain qu’aux Fuzztones, mais surtout au mouvement riot grrrl. Pensez à The X, aux Frumpies, à Throwing Muses et même à Veruca Salt, mais en plus marécageux. D’ailleurs un slogan se référant aux luttes féministes, transparaît à travers le patronyme du trio : ‘Nous sommes les petites filles des sorcières que vous n’avez pas réussi à brûler’…

En général, bien que monocorde, la voix colle parfaitement à l’expression sonore. Elle peut même devenir maléfique, à l’instar de « Sexorexia » ou du plus krautrock « True believers ». Si l’excellent « Fire starter », morceau qui ouvre l’elpee, réserve un solo de gratte flamboyant, les crescendos évoquent parfois ceux de Syd Barrett (NDR : pensez à « Astronomy Domine » ou au début d’« Interstellar Overdrive » du Floyd). Comme sur « Gen-Z » ou « Starred ». Un riff particulièrement accrocheur illumine le percutant et tribal « I wanna lose » Enfin, la valse « Dark Horse » et « Maybe the weather » semblent hantés par Kristin Hersh.

En, extrapolant, on pourrait imaginer cet opus servir de B.O. à un film de Tarantino au cours duquel, à bord d’une Harley, la route, qui croise parfois des motels, traverse les grands espaces désertiques californiens…

samedi, 12 septembre 2020 15:03

Shame de A à Z

Shame vient de publier un nouveau single. Intitulé « Alphabet », il s’agit de sa première sortie depuis l’album « Songs of praise », paru en 2018. Parallèlement, le groupe a partagé une vidéo réalisée par Tegen Williams pour ce titre, et il est disponible ici

Charlie Steen a déclaré au sujet de cette compo : ‘Au moment d’écrire cette chanson, je vivais une série de rêves surréaliste, ; des rêves qui se sont infiltrés dans les paroles.Toutes les images troublantes et angoissantes auxquelles j'ai été confronté dans mon sommeil ont pris leur forme dans la vidéo…

La formation londonienne devrait sortir son deuxième elpee, en 2021.

 

Page 1 sur 364
FaLang translation system by Faboba