Steve Wynn fait ce qu’il faut…

Le dernier elpee de Steve Wynn, "Northern aggression" remontait à 2010. Son prochain, "Make It Right", paraîtra ce 30 août 2024 et coïncidera avec son nouveau livre de souvenirs ‘I Wouldn't Say It If It Wasn't True’ (Jawbone Press). Lors des sessions, il a…

logo_musiczine

Brazen tient la distance…

Après près de dix-huit ans de silence trompeur, Brazen (Genève), revient avec « Distance », une épopée indie-rock ambitieuse où s’entrelacent modulations mélancoliques et harmonies vocales sur un tapis instrumental planant. Les huit titres qui composent…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Jane's Addiction - 04/06/...
Acid Mothers Temple - Mag...

Spray on sound Spécial

Écrit par Jérôme Broucke
&

‘Chouette, le nouvel Add n to (x)’, j'entends dans mon dos. "Non, Large Number" je m'empresse de répondre. Sans concertation aucune et au gré de conversations en maints lieux de débauches musicales diverses, le même constat revenait sans cesse : les espoirs portés par Add n to (x) s'effilochaient au fil du temps. Scéniquement, de la claque sonique assenée pendant l'édition 1998 du festival de Dour, aux prestations endiablées qui s'ensuivirent pour les éditions suivantes de cette même manifestation, en passant par les sets accordés en salle, jusqu'au concert de l'Ancienne Belgique à Bruxelles en 2002, au cours duquel votre humble serviteur alla même jusqu'à quitter, fâché et déçu, la salle en plein milieu du concert (voir la review éloquente de Grégory à ce sujet), les avis sont unanimes : Add n to (x), on aime ! Vraiment. Je suis fan, c'est dire. Sur disque, l'évolution est continue et sans cesse renouvelée. De l'hermétisme expérimental de "Vero electronics" à "Loud Like Nature", le son s'est poli, les mélodies sont apparues, le chant aussi. A partir d'"Add insult to injury" (Mute, 2000), les rôles dévolus aux compositeurs sont devenus tellement flous que d'inévitables questions ont commencé à surgir. Et en particulier le rôle d'Ann Shenton, jusqu'alors touche féminine, sexy, groovy du band. J'ai donc été étonné, excité même ; mais je suis demeuré sceptique lorsque l'aventure s'est poursuivie par "Loud Like nature", un opus paru en 2002. D'autant plus que la tournée accomplie pour le promouvoir a frôlé le ridicule. Shenton absente, Add n to (x) se recentre autour des deux frankenstein en perfecto : Honer et Claydon. Mais la formule assourdit et ennuie le public par une bouillie sonore sans saveur et inutilement agressive. Leurs propos accordés lors de certaines interviews sont sans appel : le torchon brûle et les sarcasmes pleuvent. Mais que fait Ann ??? A l'electroklash d'avoir eu un porte-drapeau, un digne représentant. Fin de l'acte un. Acte deux : on répond à la question : Ann Shenton a formé Large Number, yeah !!! Et le groove de revenir dans les chaumières. Ca se contorsionne, ça s'enlace et ça sourit, la b.o. parfaite pour des nuits endiablées et suaves. Comme toujours hautement cinématographique, Large Number foisonne d'influences puisées dans la culture musicale pop (Bowie sur "Crazy" par exemple), rap (le flow de Shenton sur "Pink Jazz"), électro (l'ensemble). Entourée de musiciens qui lui veulent du bien, transfuges d'Add n to (x) comme Rob Allum aux drums (Lee Hazelwood, High Llamas, Turin Brakes) et Robert Weston au banjo, Shenton ravive toute l'excitation vécue il y a quelques années. Et pour votre information, sachez que " Spray on sound " a bénéficié de la co-production de Pierre Duplan, mieux connu pour son implication dans le hip hop (The Real tuesday weld). Add n to (x) est mort, longue vie à Large Number.

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Large Number
  • Genre: Electro/Hip-Hop
  • Label Prod: The White label
  • Date: 2003-12-31
  • Rating: 0
Lu 655 fois
Plus dans cette catégorie : « Argana Shine »