La Flemme tente de nous endormir…

La Flemme émerge comme un tourbillon coloré dans le paysage musical français, entraînant son public dans un univers où convergent des sonorités pop garage, des textures psychédéliques et une indéniable énergie nerveuse. Originaire de Marseille, ce groupe de…

logo_musiczine

Les synthés analogiques de Franck Marchal…

Une belle échappée pour Franck Marchal du groupe Batz ! Il publie le 24 juin 2024 un Ep 6 titres, « Maeltrom Metronomy » qui témoigne de son amour pour les synthés vintage et les ambiances électro cinématographiques. Le maxi « Maelstrom Metronomy » est une…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Jane's Addiction - 04/06/...
30 Seconds To Mars

Freaked out and small Spécial

Écrit par
&

Nonobstant un premier elpee qui s'était vendu à plus de quatre millions d'exemplaires, à travers le monde, TPOTUSOA s'est séparé au cours de l'année 1997. Faut croire que les musiciens du groupe s'étaient quittés en bons termes, puisque l'an dernier le trio a décidé de se reformer, et dans la foulée d'enregistrer un deuxième album. Un disque pour lequel, il a reçu le concours de Duff Mc Kagan, le bassiste de Gun's & Roses, sur une des rares compositions punkysantes, " I'm mad ". en fait, " Freaked out and small " se révèle beaucoup plus éclectique, tâtant aussi bien du rock 'n roll, à la pop contagieuse, en passant par le gothique, le funk, le rockabilly et le garage, tout en laissant même la place à l'une ou l'autre composition plus tendre. Le titre final, " Headin out ", nous entraîne même dans un univers plus intense, plus mélancolique, que n'aurait pas renié un certain House Of Love ; alors qu'une chanson comme " Jazz guy " véhicule des lyrics dont le cynisme rappelle tout simplement Lou Reed. Etonnant, lorsqu'on sait que sur leur premier opus, les textes passaient pour être complètement ridicules, pour ne pas dire débiles. Beaucoup mieux équilibré, ce deuxième opus de TPOTUSOA n'est cependant pas d'une grande originalité. Par contre, il a le mérite d'être très agréable à écouter et de rendre de bonne humeur ; à l'instar du single " Tiny explosion " ou encore de l'allègre et fluide " Last girl on earth ", résultat d'une hypothétique rencontre entre Jerry Lee Lewis et les Stones…

 

Informations supplémentaires

Lu 460 fois
Plus dans cette catégorie : « Nuclear Fire The Gunman and other stories »