Plaid sortira son nouvel album le 11 novembre 2022. Depuis la fin des années 80, il est considéré comme une des pierres angulaires de la musique électronique expérimentale. Outre ses projets The Black Dog et Balil, sans oublier sa contribution apportée à…

La descente de METZ

"Come On Down", c’est le titre du nouveau single de METZ. A ce propos, Alex Edkins a…

logo_musiczine

« The ride », c’est le titre du nouvel elpee de Daan, qui sortira ce 11 novembre 2022. En attendant, il nous propose son nouveau single « Western », un instrumental qui ouvrira ce prochain album. Le caractère cinématographique, émouvant et rageur de ce…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Surrender (a) Spécial

Écrit par Fabien Smets
&

C'est à l'écoute de cet album qu'on se dit que Tom Rowlands et Ed Simons n'ont jamais aussi bien porté leur nom. Les onze plages de ce disque sont en effet constellées de goutelettes d'acid, de ces petits bidouillages électroniques grinçants, crissants, aigus et tordus auxquels il est impossible de résister en position assise. Derrière, les deux collègues ont une fois de plus déployé le gros arsenal de beats, syncopés certes, mais lourds et implacables quand même. Sur "Out Of Control", le contraste entre ces derniers et la voix un rien efféminée de Bernard Sumner de New Order est d'une redoutable efficacité. "Music: Response" qui ouvre cette troisième galette de leur discographie donne toute la mesure de ce qui suit: un son dense dans lequel chaque élément semble avoir été travaillé jusque dans le plus petit détail, et puis surtout, une sorte d'intelligence dans le travail qu'on ne retrouve pas souvent dans le genre. Plutôt que de coller à un concept et de le développer en quinze mille versions finalement identiques, les Brothers ont préféré élaborer de vrais morceaux, installant des atmosphères variées, freinant ou accélérant les rythmes. Les quelques collaborations dont bénéficie "Surrender" y sont aussi certainement pour quelque chose. Ainsi, sur "Asleep From Day", Hope Sandoval de Mazzy Starr ne gâche en rien son ambiance vicieusement planante, que du contraire. Un des albums de l'année 99, assurément!

 

Informations supplémentaires

Lu 230 fois