logo_musiczine

Marcel est un fantôme de carnaval qui aime faire beaucoup de bruit en frottant sa joue sur les humains avec tendresse. Comme un chat boiteux avec des cymbales attachées à sa queue. Insupportable mais étrangement sympathique. Sa musique doit autant à Jonathan…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

1977 Angel interceptor Goldfinger Spécial

Écrit par Jeremy & Bernard Dagnies
&

1977 constitue une année symbolique pour ce trio issu d'Irlande du Nord, de Downpatrick très exactement. Tim, le chanteur guitariste et Mark, le bassiste y sont nés. En pleine explosion punk. Mais c'est également en 1977 que le film " La guerre des étoiles " est sorti. Une suite d'informations, à première vue, sans relation directe, mais qui après mûre réflexion, vous permettra de mieux cerner l'état d'esprit et la personnalité de ces trois jeunes musiciens. En fait, ils sont totalement fascinés par tout ce qui touche à la science fiction, aux phénomènes paranormaux et extra-terrestres. Et ils répercutent cette passion à travers (la plupart de) leurs lyrics, sur une musique découpée dans les cordes de guitare effilées, pétillantes, bourdonnantes, ravagée par l'énergie juvénile, exubérante, rafraîchissante du punk, fouettée par la voix fiévreuse de Tim, dont le timbre craquèle comme celui de Steve Kilbey (Church), et contaminée par une sensibilité mélodique pop irrésistible.

" 1977 " recèle plusieurs singles. Notamment " Girls from Mars ", " Kung fu " et puis les récents " Goldfinger " et " Angel interceptor ", dont l'intérêt procède surtout des inédits. Trois sur le premier, dont une cover de Smokey Robinson, " Get ready ", mieux connue par la version qu'en avait faite le Rare Earth, début des seventies. Deux sur le second, ponctué d'une autre adaptation, mais électronique du " Give me some truth " de John Lennon ". Toutes les compositions des différents morceaux de plastique sont coproduites par Gwen Morris, maître ciseleur chez Oasis. Comparaison n'est pas raison, mais il faut craindre que le succès ne commence à monter à la tête du combo. Déclarations tapageuses, vaniteuses, prises de position nihilistes, immatures, propension à l'outrage et à la débauche, conjuguée à l'alcoolisme et aux hallucinogènes nous rappelle quelque part le parcours de la bande aux frères Gallagher. Il n'y manque plus que quelques concerts qui tournent à l'émeute et le groupe sera alors taxé de nouveau Sex Pistols. Une forme de décadence qui appelle paradoxalement le succès. Allez donc comprendre pourquoi ? Pour la fine bouche ( !), l'elpee nous réserve en morceau caché, l'enregistrement des gerbes post soûlographiques d'un des musiciens du groupe, victime de ses propres excès…

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Ash
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: Infectious / Roadrunner
  • Date: 1996-12-31
  • Rating: 0
Lu 284 fois