La révolte de Bagdad Rodeo...

Le premier single extrait de « Quatre - L'album sans Fin - Part 1 », le nouvel album de Bagdad Rodéo, « Révolution Vendetta », nous plonge dans les racines du groupe, de son combat, celui de la liberté à tout prix et de l'esprit critique qui font de Bagdad…

logo_musiczine

La maternité, source d’inspiration pour The Wandering Hearts…

Le trio britannique The Wandering Hearts sortira son nouvel album "Mother", le 22 mars 2024. Produit par Steve Milbourne, c’est un patchwork de récits folkloriques, d'accroches pop et d'énergie rock, le tout assemblé par des harmonies lumineuses. On pourrait…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

DAF - Bimfest 2023
Civic

Point d’issue Spécial

Écrit par
&

‘Alles mooi’, le combo belge aurait pu être ainsi baptisé… dans notre seconde langue nationale. Las, le trio drivé par Thierry Devillers, véritable éminence grise, n’a choisi comme nom que Tout est joli et y a accolé la traduction… anglaise. Il est vrai que quasi toutes les formations issues du nord de notre jolie contrée portent pour la plupart un patronyme anglophone… Et certainement pas français. C’est pour la petite leçon communautaire !

Thierry qui fait quasi tout seul (compo et lyrics) a quand-même dû s’adjoindre Benoist Eil aux guitares et Michel Debrulle aux drums afin de donner du corps à son projet. S’invitent également à la fête mais plus parcimonieusement, Marc Frankinet et Adrien Lambinet aux cuivres. Mais ce groupe issu des terrils liégeois n’est pas vraiment né de la dernière pluie, puisque Thierry et Michel collaborent et partagent des projets communs depuis plus de vingt ans. Et pourtant… « Point d’issue » ne constitue que leur troisième elpee.

Mélange des genres par excellence, « Point d’issue » puise ses inspirations tous azimuts. On pourrait presque parler de feu d’artifice musical. Jonglant aussi bien avec le rock, le blues, la pop que les rythmes électro, la formation évite soigneusement de puiser ses sources chez les autres artistes. Chaque nouvelle compo de Thierry Devillers parvient à accrocher l’oreille. La richesse de sa musique tient en un mot : diversité. Inclassable, ce disque est pourtant susceptible d’évoquer, tour à tour, John Cale, Randy Newman, Talking Heads ou Bob Dylan. Belle prouesse !

Autre curiosité qui interpelle, les paroles concoctées par la tête pensante du band. Issues pour la plupart de sa plume, Thierry glisse de temps à autre, à intervalle régulier, une citation d’un auteur connu. C’est ainsi que se voient crédités des personnages aussi hétéroclites tels que Chamfort, Freud, Hobbes, O’Connor, Sophocle, Lucrèce, Homère, Aristophane et même Benoît XVI. Preuve s’il en est de l’éclectisme de ce combo à géométrie et à musicalité variables.

Un album curieux, interpelant mais néanmoins très réussi.

 

Informations supplémentaires

Lu 1337 fois
Plus dans cette catégorie : « Le salon des refusées Worldstyle »