La cavalcade de Jéhan…

Poussé par un nouvel élan poétique, Jean Jéhan a sorti son nouvel opus, « On ne sait jamais », le 18 novembre 2023. Pour ce cinquième elpee, Jéhan fait le choix de s'affranchir de ses affinités folk rock, pour aller vers des horizons plus dégagés. On retrouve…

logo_musiczine

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Manu Chao - Bau-huis
mass_hysteria_ab_15

Bridge the roads Spécial

Écrit par
&

Franka De Mille est anglaise. Londonienne, très exactement. Auteur/compositeur, elle est également vocaliste. Particulièrement personnel, son style puise dans l'americana, la musique de chambre et le folk alternatif. On la compare volontiers à d'autres illustres artistes féminines comme Patti Smith, Kate Bush ou P.J Harvey. Sa musique a recours à une large panoplie instrumentale, depuis le violon aux claviers, en passant par les percussions, l’accordéon, la mandoline, la guitare et le violoncelle. Son amie violoncelliste Dorota Gralewska est présente sur toutes les plages de ce disque.

"Come on" est une excellente ouverture. La voix est gracieuse, limpide. Les interventions à la slide de Christian Fontana sont judicieuses et s’intègrent instinctivement dans l’ensemble, tout au long de ce titre folk teinté de blues. "Fallen" est une prise ‘live’. Le violon de Chris Stone prélude le chant de la belle Franka, une plage qui baigne dans un climat champêtre. La pureté naturelle de la voix de Miss De Mille illumine la superbe ballade "Solo", une piste bercée par le violon magique de Stone. Les lyrics de cette chanson sont destinés à éveiller la conscience de la population mondiale, face aux expérimentations en laboratoire opérées sur les animaux. Très jolie compo, "Gare du Nord" évoque la relation entre Franka et sa jeune sœur. Une chanson marquée par la présence d’un accordéon. Celui de Paul Tkachanko. Nous ne sommes plus très loin de la musique de chambre, malgré la voix qui s’épanouit face au violon de Deborah Gruman. Franka chante alors un couplet dans la langue de Molière. Puis le rythme s’accélère autorisant un flirt entre violon et violoncelle, avant que l'accordéon ne mette la touche finale. Les lyrics sont brillants. A l’instar de "Birds", une compo au cours de laquelle elle traite de la relation avec son père, malade. Dominée par la mandoline, la flûte et les cordes, l’instrumentation est complexe ; et pourtant le sens mélodique est particulièrement aiguisé. Lorsque ses vocaux sont plus offensifs, elle me fait penser à l'égérie newyorkaise Patti Smith. "So long" le rappelle sans équivoque, une piste au cours de laquelle les interventions de violon, violoncelle et d’oud sont superbes. Le titre maître a été immortalisé en ‘live’, et il met bien en exergue les aptitudes vocales de Franka. Cette œuvre empreinte de beauté et de poésie s’achève par une adaptation unplugged de "Gare du Nord". Cette version se révèle davantage profonde. Majestueux, le violoncelle ruisselle de mélancolie…

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Franka De Mille
  • Genre: Blues/Roots
  • Label Prod: Chi Wara / Hans Broere Promotion
  • Date: 2012-10-08
  • Rating: 5
Lu 699 fois
Plus dans cette catégorie : « Class clown spots a UFO Juba dance »