François Staal revient sur l’île de Bréhat…

François Staal retourne aux sources de son enfance à travers son nouveau clip consacré à « Bréhat (Enez Vriad) », extrait de son dernier album « L'Humaine Beauté ». Il part en tournée de 17 concerts en Bretagne, dont 15 seront accordés sur l’Ile de Bréhat, du…

logo_musiczine

Lorsque Komodor rencontre Moundrag…

Komodrag & The Mounodor est le fruit de la rencontre entre les formations bretonnes, Komodor et Moundrag. Le premier contact s’est produit lors d’un set de Komodor. Les deux membres de Moundrag décident de rejoindre le groupe sur scène, à la fin de leur live,…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Acid Mothers Temple - Mag...
The Sisters Of Mercy - 09...

Consume This ! Spécial

Écrit par
&

L’histoire de Wild Boar & Bull Brass Band remonte à 2006, suite à la rencontre entre Sebastien Van Hoey, préposé aux trombones, et Herbert Celis, MC de son état. Deux Bruxellois. Sept ans plus tard, les deux hommes, rejoints par cinq acolytes, proposent « Consume This ! » un premier LP tous cuivres à l’avant. Un disque qui n’est pas sans rappeler les travaux du Youngblood Brass Band, l’expérience en moins. Musicalement, la troupe nous envoie, d’un coup de pied bien placé, dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Côté vocalises, les frasques hip hop de MC ‘Herb Cells Da Mic Jagga’ peuvent autant taper dans le mille (« Brass War », « Stone » ou la salve finale de « November ») que sur les nerfs (« Mr Pink », « End Of the Month Party »).

« Consume This ! » dessinera un large sourire sur les visages des inconditionnels de Brass Bands et surtout ceux qui prendront le temps d’aller les applaudir sur scène. Car le full potentiel d’une formation de ce genre n’est réellement palpable que lorsqu’elle prend possession des planches. Et, à l’écoute de leurs mélodies estivales, nul doute que Wild Boar & Bull Brass Band est de celles qui secoueront le public avant même de verser la moindre goutte de sueur. Ce ne sont pas les spectateurs qui ont croisé leur route aux Nuits Botanique et au Brussels Jazz Marathon qui diront le contraire.

Il est donc déconseillé de manquer WB&BBB si vous traînez du côté de Dour ce 18 juillet ou de Bruxelles-Les-Bains le 2 août. D’autres dates sont également prévues cet été à Liège, Flémalle, Havelange, Tournai et Sint-Niklaas.

 

Informations supplémentaires

Lu 860 fois