La substitution d’Edouard van Praet

Edouard van Praet a publié son nouveau single, « Remplaçable », ce 2 mai 2024, une chanson délicate et rêveuse à la basse hypnotique, aux synthés mignons et aux guitares discrètes. Entre pop et punk doux, les paroles en français à la reverb’ profonde évoquent…

L’aventure de YMNK…

« Aventure », le nouveau single de YMNK fusionne l’extravagance du ‘stadium rock’ et le…

logo_musiczine

Les synthés analogiques de Franck Marchal…

Une belle échappée pour Franck Marchal du groupe Batz ! Il publie le 24 juin 2024 un Ep 6 titres, « Maeltrom Metronomy » qui témoigne de son amour pour les synthés vintage et les ambiances électro cinématographiques. Le maxi « Maelstrom Metronomy » est une…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Acid Mothers Temple - Mag...
30 Seconds To Mars

Fire it up Live Spécial

Écrit par
&

Depuis le succès commercial décroché fin 1968 par sa cover du "With a little help from my friends" des Beatles et son passage remarquable et remarqué au Festival de Woodstock, en août 1969, Joe Cocker est considéré comme une star mondiale. Le petit bonhomme de Sheffield fêtera ses 70 balais en 2014. Ce double album a été immortalisé à l'Anxess Arena de Cologne, en avril dernier. Il fait la part belle à son dernier opus studio, "Fire it up", sorti en 2012, puisque 8 plages ont été retenues dans le tracklisting. Il y a bien longtemps que les vétérans du Grease Band ou de Mad Dogs and Englishmen n’assurent plus le rôle de backing group. Par contre, Joe possède encore cette voix chaude si caractéristique, idéale pour aborder son pop/rock teinté de soul et blues.

Le concert démarre par "I come in peace", une piste issue de son dernier elpee studio. Joe est introduit sur scène par les claviers de son directeur musical Nick Milo. La voix rappelle toujours celle de Ray Charles et domine l'ensemble. Il embraie ensuite par deux de ses grands succès, "Feelin' alright" de Dave Mason, soutenu par les interventions bien dynamiques de Milo au piano, et "The Letter", une compo que les Box Tops avaient traduite en hit, dès 1967. Caractérisées par celles du piano, du saxophone de Norberto Fimpel et des voix féminines de deux choristes, la version est exceptionnelle. "When the night comes" est un autre titre qui figure à son répertoire depuis bien longtemps. Un hard rock mélodique signé Bryan Adams. Une occasion rêvée pour le guitariste Gene Black de tirer son épingle du jeu. Originaire de Detroit, ce gratteur partage la scène avec Joe depuis 1997. Sur ce premier cd, j’épinglerai encore la reprise du "Up where we belong" de Buffy Sainte-Marie. Et pour mettre en exergue cette superbe mélodie empreinte d’une grande sensibilité, Joe et une voix féminine se partagent des vocaux. A l'origine, en 1982, il la chantait en compagnie de Jennifer Warnes. Sans oublier la reprise tout en puissance du "Come together" des Beatles et une impeccable relecture du "You are so beautiful" de Billy Preston, au cours duquel sa voix écorchée libère tellement d’émotion…

Le second compact disc s’ouvre par le titre maître de son dernier opus, "Fire it up". Il aligne ensuite toute une série de morceaux plus notoires les uns que les autres. Tout d’abord "N'oubliez jamais", une compo signée par Russ Kunkel et Jim Cregan (ex-Family/Cockney Rebel), qu’il avait incluse sur son long playing "Across from midnight", en 2003. Et au cours de cette cover impeccable, le clavier emprunte le son d'un accordéon. Le "You can leave your hat on" de Randy Newman, ensuite. Un de ses titres fétiche. La version particulièrement réussie d’"Unchain my heart" est vraiment hantée par son idole, Ray Charles. Bien entendu, lors d’un concert de Joe Cocker, sa célèbre reprise du "With a little help from my friends" est incontournable. Pour la circonstance, elle s’étale sur plus de 11'. En fin de concert, il nous réserve le "Summer in the city" de John Sebastian (NDR : en 1966, cette chanson avait permis à Lovin' Spoonful d’atteindre le sommet des charts). Sans oublier, bien sûr, un pétillant  "Cry me a river". Un show de Cocker est toujours soigné et d’excellente qualité, y compris de nos jours ; même s’il n’engendre plus aune surprise et encore moins de grande claque…

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Joe Cocker
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: Deven One Music / Epic / Sony Music
  • Date: 2013-07-30
  • Rating: 3
Lu 607 fois
Plus dans cette catégorie : « Evolve (Ep) Crimes Of Passion »