L’aventure de YMNK…

« Aventure », le nouveau single de YMNK fusionne l’extravagance du ‘stadium rock’ et le ‘banger’ techno pop. Sur une rythmique house, un thème de ‘guitar hero’ nous emmène explorer des univers électriques aux couleurs saturées. Avec ses sons de lasers…

logo_musiczine

Lorsque Komodor rencontre Moundrag…

Komodrag & The Mounodor est le fruit de la rencontre entre les formations bretonnes, Komodor et Moundrag. Le premier contact s’est produit lors d’un set de Komodor. Les deux membres de Moundrag décident de rejoindre le groupe sur scène, à la fin de leur live,…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

The Sisters Of Mercy - 09...
Kim Wilde - 11/04/2024

Dog River Sessions Spécial

Écrit par
&

Sirius Plan et un trio féminin old school fondé en 2011. Il réunit une Belge et deux Françaises. Soit Gaëlle Mievis (B.J. Scott, The Banging Souls), Skye et Clare Joseph. La première est namuroise. La deuxième –blonde et sauvage– Normande (Caen). La troisième –brune et ténébreuse– toulousaine. Les filles se croisaient souvent lors de concerts et festivals. Une nuit, dans une chambre d'hôtel, elles décident de jammer jusqu'aux petites heures. Sirius Plan vient de naître…

L'album a été enregistré en Alabama, sous la houlette de Rick Hirsh, sur les rives de la Dog River, ce qui explique son titre. Gaëlle la Namuroise aime le rock poussiéreux et le blues issu des marécages du Bayou profond. Clare Joseph est fan de métal et de Tori Amos. Son style à la guitar box est très personnel. Skye possède une voix rocailleuse. Elle pense que du sang noir coule dans ses veines. Depuis sa plus tendre enfance elle aime le métal, mais aussi le blues.

La musique de Sirius Plan est à la fois lumineuse, élégante et instinctive, tout en conservant une taille humaine. Sans prise de tête. Une forme de folk/blues/rock capable de remuer les tripes. Les harmonies vocales sont particulièrement raffinées. Bref, un micro, trois voix, deux guitares et une batterie : la recette est simple et terriblement efficace. Et enfin, elles se débrouillent aussi bien dans la langue de Voltaire que celle de Shakespeare.

L’opus s’ouvre par une plage qui a précédé sa sortie, le délicat « Du Rose Dans les veines » (Si les mots sont des balles. Tue moi d'un 'je t'aime'). Une petite leçon de morale, qui proclame que l’amour est une solution universelle. « Plus Que Parfait » aborde les thèmes de la légitimité d'être. Chaque humain est ce qu’il est et ressent la vie suivant sa propre perception. Il possède sa propre personnalité et la défend. Quelques palabres en anglais introduisent « Interlude # Where Are Y'All From ? » ; et au bout de 30 secondes, le band attaque un des morceaux essentiels du long playing, « Old Man », une piste qui reçoit le concours du guitariste Rick Hirsch, également responsable du mixing et de la production.

Dévastateur, « Old Man » aurait pu être signé par Neil Young. Caractérisé par ses sonorités de grattes et ses vocaux savoureux, il a pourtant été composé par le trio. Sur la cover du « Big River » de Johnny Cash, c’est BJ Scott (NDR : elle veille sur les filles) qui s'arrache les cordes vocales, alors que Sirius Plan assure –et c’est un luxe– les chœurs. Nouvel intermède de 53 secondes baptisé « Interlude # Welcome To Veet's ! » qui précède « In The City ». La piste démarre unplugged, bénéficie de clappements de mains et s’achève par l’intervention d’une trompette à la fois sobre et séduisante.

Interprété dans la langue de Molière, caractérisé par son refrain accrocheur et magnifié par les 3 voix, « Là » vous incite à fermer les yeux afin de goûter pleinement cette pièce à la fois douce et visionnaire. Une guitare étincelante amorce « Being Is Beautifull », un des autres titres essentiels du long playing. Un futur single ? Un futur hit ? Il en a, en tout cas, le potentiel, même si c’est la plage la plus longue de l’LP. Nouvel intermezzo : « Interlude # 1975 », prélude à « Whish I Could », le nom d’une organisation caritative qui se consacre à la Louisiane. Le reflet du grand cœur des trois filles qui ont le souci du partage. « Interlude # Easy Ride » annonce « Sur Les rails », un autre excellent cocktail guitares/voix.

Un seconde reprise : « La Complainte de La Butte » –paroles : Jean Renoir, musique : Georges Van Parys– une vieille chanson que les filles parviennent à adapter en cassant littéralement les codes. Une belle réussite !

En ‘live’, le trio est épatant. Pas étonnant que Laurent Voulzy, Emmanuel Moiré et Louis Bertignac l’ont emmené en tournée pour assurer leur supporting act. 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Sirius Plan
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: Galopin Prod / Sirius Plan (Promo : This Side Up)
  • Date: 2015-09-18
  • Rating: 4
Lu 639 fois
Plus dans cette catégorie : « Pillars of Detest Deeper (b) »