La lumière destructrice de Cassandra Jenkins…

A l’instar de l’univers, le monde de My Light, My Destroyer est en constante expansion. Le troisième elpee de Cassandra Jenkins, qui sort le 12 juillet chez Dead Oceans, promet d'atteindre les limites de la nouveauté, avec une palette sonore plus large que…

logo_musiczine

Brazen tient la distance…

Après près de dix-huit ans de silence trompeur, Brazen (Genève), revient avec « Distance », une épopée indie-rock ambitieuse où s’entrelacent modulations mélancoliques et harmonies vocales sur un tapis instrumental planant. Les huit titres qui composent…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

billy_talent_ab_07
Slowdive

Plein Jour Spécial

Écrit par
&

Etienne Villeminot est né en 1982 à Dijon. Il entame sa carrière en 2002, au sein de différentes formations lilloises, et notamment le groupe de rue Tchobello, auprès du chanteur Lulu. Violoniste de formation classique, il passe rapidement à la guitare et au chant et enchaîne de nombreuses expériences de spectacle pour lesquelles il est tour à tour violoniste, guitariste, comédien, choriste, compositeur, figurant, roadie, mais aussi chargé d'administration ou comptable.

En 2009, poussé par Thibauld Defever (Presque Oui) et Romain Delebarre (Delbi), il se lance en solo sous le pseudo de Tony Melvil et teste ses propres chansons sur scène. Thibauld le conseille pour l'écriture et pose un oeil expérimenté sur ses concerts. Quant à Delbi, il prend en charge les arrangements. Repéré par 'Tour de Chauffe' en 2010, puis par ‘Domaine Musiques’ en 2011, il enregistre en automne de la même année « Tentative d'évasion », un premier Ep 7 titres, arrangé et réalisé par Delbi.

En mars 2014, Tony publie son second Ep, « La Cavale ». Chez At(home) un label qui ne se contente donc pas de signer des artistes de rock alternatif ou de métal. La chanson française à textes, surtout si elle est doublée par une attitude rock’n’roll a également voix au chapitre. Tout comme lors de ses prestations ‘live’, qu’il accorde en formule trio, Tony Melvil se consacre à la guitare, au violon et au chant. Il est épaulé par Delbi au dobro et aux claviers ainsi que Maxence Doussot à la batterie et aux percussions.

Réunissant 7 titres, « Plein Jour » constitue son troisième Ep. Il complète donc la trilogie.

Dès « J'Aurais Pu Etre Meilleur » on comprend que la page est tournée, la cavale terminée. Ce n'est pas une ode à la mort, mais à la vie. Tout humain a droit un nouveau départ. C'est un peu une résurrection avant la réincarnation. Le dobro pose les balises de cette compo aux lyrics évocateurs conjugués au conditionnel (‘J'aurais pu aimer plus fort – J'aurais pu être meilleur – Généreux et bien plus encore – J'aurais pu être meilleur – Tout Ce temps quand je n'étais pas mort’).

« Le Tango Des Armes A Feu » est le premier single qui a précédé la sortie de ce disque. Une chanson qui est cruellement d'actualité, suite aux actes de terrorisme perpétrés au cours des derniers jours. « Pompon » s’adresse aux petites têtes blondes. C’est également une des multiples facettes de son répertoire. Tony se replonge dans son enfance, lorsqu’il se saisissait de la floche sur les manèges et les carrousels. Rafraîchissante et cuivrée, la plage adopte un rythme de valse qui épouse les mouvements du flocon, tout en adressant un petit clin d'oeil à Mathias Malzieu, le chanteur de Dionysos. Interprété en mode guitare/voix, « A Midi » est une compo paisible, mais dont les textes sombres sont empreints de mélancolie…

Dynamisé par les percus, « Le Corps-Cage » aborde le sujet de l'amour et de la prise de pouvoir au sein d’un couple. Sa longévité n’est pas facile à préserver. La cage est une prison et le corps un prisonnier. Des cuivres se languissent tout au long de « Quoi Qu'Il Advienne », ils suppléent le violon. Tony parle nous parle de la vie et du temps qui passe. Des cuivres lumineux qui alimentent le plus tendre « Entre Nous »…

Tony est un personnage atypique dans le paysage musical français. Il utilise le second degré pour écrire ses textes, au sein duquel il injecte une certaine dose d’humour. Sur cet LP, les cuivres sont omniprésents, apportant une coloration jazzyfiante, romantique, quand ils n’alimentent pas un climat de fanfare. A découvrir de toute urgence !

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Tony Melvil
  • Genre: Chanson française
  • Label Prod: At(h)ome
  • Date: 2015-09-18
  • Rating: 4
Lu 981 fois
Plus dans cette catégorie : « Vertigone Live at the Music Hall »