Mustii avant que la fête ne soit finie…

L'auteur, compositeur et acteur Thomas Mustin aka Mustii représentera la Belgique au Concours Eurovision de la chanson avec son nouveau titre « Before The Party's Over », un hymne à la vie, à la fois fragile et puissant. Le titre –comme la vie elle-même– est…

logo_musiczine

Le 7ème art soviétique inspire Bodega…

Le nouveau long playing de Bodega "Our brand could be yr life" paraîtra ce 12 avril 2024. En fait, il s’agit d’un ‘remake’ de l'unique LP de Bodega Bay, l'ancien groupe de Ben et Nikki, un disque auto-édité de 33 titres qui remonte à 2015. Sur cette nouvelle…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Manu Chao - Bau-huis
frank_carter_and_the_ratt...

(Listen for) the rag and bone man Spécial

Écrit par
&

Il faut avouer qu’il m’a fallu quelque temps pour assimiler l’intégralité du dernier album d’And Also The Trees et que leur excellent concert accordé le 25 novembre dernier, à la Rotonde du Botanique, a quelque peu facilité cette opération. Mais aujourd’hui, fait rare en ce qui concerne votre serviteur, au plus je l’écoute au plus je l’apprécie. Un disque qui a été enregistré dans un manoir du XIème siècle, dans la campagne du Heredfordshire et achevé dans une chapelle victorienne de l’East End de Londres. Changement, important quand même, au sein du line up : Steven Burrows est parti vivre aux States, et est remplacé par Ian Jenkins, qui non content de se réserver la quatre cordes, se révèle excellent à la double basse, instrument qui peut donc à la fois servir de basse et de contrebasse selon que l’on pince ses cordes ou qu’on les caresse d’un archet. Ce personnage apporte une touche jazzyfiante particulièrement rafraîchissante aux compos d’AATT, tout en formant avec le drummer, Nick Havas, également très réceptif au swing, une section rythmique souple et solide. Et c’est dans ce cadre que la musique romantique, esthétique, luxuriante et ténébreuse de la formation insulaire évolue. Des paysages de l’Angleterre rurale défilent dans votre imagination. Un peu comme dans un film. Mais parfois, vous avez l’impression de participer à ce tournage, alors que votre esprit vient de quitter votre corps. Une étrange sensation vous envahit, un peu comme si vous flottiez auprès des nuages. Est-ce une description du passage entre la vie et la mort ? La question reste posée. Lors de l’interview que nous ont accordée Simon et Justin Huw Jones, ils s’en défendent. Les lyrics ont quand même de quoi interpeler. Simon réfute tout accent autobiographique, mais on a le droit de se poser des questions. D’autres textes évoquent davantage les légendes anglo-saxonnes. Comme ce « The legend of Mucklow », probablement le titre le plus difficile de cet elpee, au cours duquel il nous décrit un personnage égorgeant des… dindons. Et puis un « Candace », dont la référence évidente à William Faulkner est tout à fait troublante. Encore que quand on sait que l’imaginaire de Simon est à la mesure des nouvelles fantastiques d’Edgar Alan Poe, on est un peu moins surpris. C’est vrai, son timbre vocal n’est pas exceptionnel, mais ses inflexions apportent à sa poésie une conviction telle, qu’elles parviennent à exalter les émotions qui se cachent au plus profond de votre âme…

Musicalement, le groupe est très au point. Les accords de guitare tintinnabulants, mais tout en subtilité de Simon balaient constamment le paysage sonore. Ils n’ont jamais été aussi visionnaires. A un tel point que parfois, en fermant les yeux, on a l’impression de voguer au fil des canaux à Venise. Plus discrète, la claviériste n’en est pas pour autant la cinquième roue du carrosse. En fait ses interventions accentuent le climat éthéré, brumeux des chansons, tout en y apportant une touche de sensibilité féminine. Un coup de cœur quand même, « The beautiful silence », une chanson à la mélodie tellement bouleversante qu’elle risque de devenir un classique pour AATT.

D’ici quelques mois, ce groupe pourrait bien revenir à la surface. Sa musique surtout. Car elle constitue à nouveau, aujourd’hui, une référence. Et puis parce que cet album est aussi surprenant que remarquable. D’ailleurs, ce disque figure parmi mon Top 20 de l’année 2007. Et il le mérite. Qu’on se le dise !

 

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: And Also The Trees
  • Genre: Pop/Rock
  • Label Prod: AATT / Bang!
  • Date: 2007-12-25
  • Rating: 4
Lu 789 fois
Plus dans cette catégorie : « The racing rats (3 CD set) Under the radar »