Le groupe Wednesday a signé chez Dead Oceans et propose une vidéo pour son nouveau single, "Bull Believer". D’une durée de huit minutes et demie, ce morceau réunit deux chansons qui relatent en détail un souvenir. La première partie, "Bull", décrit le fait de…

logo_musiczine

Odanata est une formation limougeaude dont le style oscille entre rock doom et psychédélisme. Peu d’infos sur ce groupe, mais un single dont la musique et le clip nous replongent au cœur du psychédélisme de la fin des sixties. Son titre ? "Oriental Memories".…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Brotherhood Spécial

Écrit par Antoine Verhoeven
&

Tantôt adulés, tantôt critiqués, on ne sait plus trop aujourd’hui, à quelle sauce manger les Chemical Brothers. Pourtant, les deux Anglais sont à l’Albion ce que Daft Punk est à l’Hexagone. Précurseurs et génies dans leur domaine, les deux frères chimiques ont révolutionné le monde des clubbers en concoctant des titres comme “Block Rockin’ Beats” ou encore “Hey Boy Hey Girl”. Malheureusement, la flamme semble s’éteindre progressivement et après avoir proposé le très moyen “We Are The Night” en 2007, Tom Rowlands et Ed Simons nous resservent un ‘best of ‘de leurs plus grands titres ; soit depuis 1993 à nos jours. Cet exercice de style avait déjà été opéré en 2003, lors de la sortie de l’excellent “Singles 93-03”. Une époque glorieuse pour le duo qui déchainait encore les passions sur les dancefloors. Ce “Brotherhood” ne suscite pas le même intérêt. Il réunit des titres connus et déjà entendus des milliers de fois pas les ultras. Les deux Londoniens ne se sont pas vraiment foulés pour nous pondre un tel disque. 15 plages dont un inédit qui ne vaut franchement pas le détour, un “Keep My Composure” qui laisse entrevoir les chants de Spankrock.

Un album inutile pour les fans hardcore. Enfin pas tout à fait, si on tient compte du second disque qui accompagne le premier dans l’édition limitée. Ce dernier inclut l’intégralité des “Electronic Battle Weapon” que les deux Britons réalisent depuis 1996.

 

Informations supplémentaires

Lu 368 fois
Plus dans cette catégorie : « Push The Button We Are The Night »