La substitution d’Edouard van Praet

Edouard van Praet a publié son nouveau single, « Remplaçable », ce 2 mai 2024, une chanson délicate et rêveuse à la basse hypnotique, aux synthés mignons et aux guitares discrètes. Entre pop et punk doux, les paroles en français à la reverb’ profonde évoquent…

logo_musiczine

Lorsque Komodor rencontre Moundrag…

Komodrag & The Mounodor est le fruit de la rencontre entre les formations bretonnes, Komodor et Moundrag. Le premier contact s’est produit lors d’un set de Komodor. Les deux membres de Moundrag décident de rejoindre le groupe sur scène, à la fin de leur live,…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

billy_talent_ab_07
DRAHLA

Caravane Spécial

Écrit par
&
Tiens, un nouvel album de Jean-Louis Aubert… (Encore) Raté ! Lui, c'est Raphael. Plus jeune, moins fou que Papy Aubert, le petit Parisien dispose néanmoins du même physique et de la même assonance que son ancêtre. Des airs de familles mais aucune familiarité. Tel serait l'adage. Revenons à nos moutons, à ce troisième enregistrement de Raphael, sobrement intitulé « Caravane ». Déjà, nous entendons d'ici les (plus) mauvaises langues: Après "Sur la route", son duo remarqué en compagnie de Jean-Louis Aubert, le titre du nouvel album de Raphael demeure très cohérent. Ben oui. "Sur la route" en "Caravane". C'est logique. Mais les rapprochements sont douteux. C'est vrai. Raphael n'apporte pas la crème de jouvence nécessaire à la chanson française ; mais il a le don de la rassurer, de lui jouer des sérénades convenues et de la cantonner dans ses petites habitudes. Dans le cas de Raphael, nous ne parlerons pas de monotonie. D'ailleurs, il n'est pas chiant. Peut-être récurrent. Mais que voulez-vous? Tout ceci demeure de l'ordre du générationnel. Au milieu des années 80, les gentils adolescents confinés dans une optique de vie à l'eau de rose se sont payés du bon temps sur les hits de Telephone. La génération suivante s'est choppée Indochine et les lamentations romantiques de la famille Sirkis. Sans Stéphane, c'est en compagnie du seul Nicola que les sympathiques rejetons des années 90 s'émoustillaient. Le nouveau millénaire sied à Raphael. Les premiers flirts de notre brave jeunesse ont trouvé leur bande son pour toute une décennie. Et à en croire l'artiste, ‘il en reprendrait bien encore pour cent ans’ ("C'est bon aujourd'hui"). Et on serait presque tenté de le croire. Sirkis nous traverse une nouvelle crise existentielle ("La coiffure, ça va ? Pas trop eighties ?") et Aubert s'est résigné à prêter sa voix aux chœurs de sa progéniture ("Ne partons pas fâchés"). C'est une passe d'arme, tout simplement.

Informations supplémentaires

  • Band Name: Raphael
  • Genre: Chanson française
  • Label Prod: Capitol / EMI
  • Date: 2005-12-31
  • Rating: 0
Lu 825 fois
Plus dans cette catégorie : « Le Tétra Titre Rosenrot »