Formidable guerrier psychique, canalisateur du mystique et partisan d'une quête spirituelle qui transcende ce royaume, Goat reste un groupe empreint de mystère. Depuis ses origines insondables dans le village suédois de Korpilombo, il a parcouru les scènes et…

logo_musiczine

Odanata est une formation limougeaude dont le style oscille entre rock doom et psychédélisme. Peu d’infos sur ce groupe, mais un single dont la musique et le clip nous replongent au cœur du psychédélisme de la fin des sixties. Son titre ? "Oriental Memories".…

Le charivari de Marcel

Marcel est un fantôme de carnaval qui aime faire beaucoup de bruit en frottant sa joue…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Rosenrot Spécial

Écrit par
&
Alors qu’il fallait à Rammstein, dans un passé pas si lointain, plus de trois ans pour accoucher un album, « Rosenrot » débarque moins d’un an après leur dernier effort. ‘Nous voulons offrir quelque chose de neuf à notre public avant de prendre un congé bien mérité’, déclare le sémillant Till dans un article accordé à la presse française. Du neuf ? Peut-être, mais l’ensemble donne l’impression que les fragments qui composent ce « Rosenrot » ne sont que des ‘chutes’ de l’opus à la pochette rouge et blanche. Si l’on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait le succès de « Rammstein » - rythmiques plombées, guitares xxl et l’inimitable timbre vocal de Till - on s’aperçoit bien vite que l’impact des titres est nettement moins immédiat et que l’album souffre d’une certaine faiblesse, toute relative. Pour faire simple, les quatre premiers morceaux, dont l’excellent « Fever und Wasser », sont des monstres d’efficacité, dans la pure lignée du combo allemand ; mais la suite sombre bien vite et malheureusement dans un rock-variété poussif et ennuyeux. La plage titulaire tire de justesse son épingle du jeu, tandis que le pathétique « Ein Lied » semble tout à fait décalé dans le contexte de « Rosenrot ». Enfin, il y a la surprise : un chanté en espagnol, tous cuivres dehors. Peut-être la seule véritable nouveauté de cet opus en demi teinte. Signalons que l’édition limitée est accompagnée d’un DVD permettant à celles et ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à un concert de la dernière tournée des teutons pyromanes, de se rendre compte de la fougue et de la démesure du groupe sur scène.

Informations supplémentaires

  • Band Name: Rammstein
  • Genre: Metal/Prog/Noise
  • Label Prod: Universal
  • Date: 2005-12-31
  • Rating: 0
Lu 458 fois
Plus dans cette catégorie : « A different shade of Red Standing room only »