Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites participer à l’aventure Musiczine.net ? Tu es passionné, organisé, ouvert, social, fiable et appliqué ? Tu as une bonne plume ? Alors n’hésite plus : rejoins-nous ! Vu l’ampleur prise par Musiczine et…

logo_musiczine

Une piqûre de rappel pour Pond…

Le nouvel elpee de Pond, « Stung ! » paraîtra ce 21 juin 2024. A ce sujet, Nick Allbrook a déclaré : ‘J'ai écrit la plus grande partie de cet album en tondant la pelouse de quelqu'un. Je suis rentré chez moi, j'ai posé mes doigts sur le piano et j'ai joué la…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

30 Seconds To Mars
The Sisters Of Mercy - 09...

Those Who Were Hung Hang Here Spécial

Écrit par
&
Tout porte à croire qu’Uncut vient poser sa pierre à l’édifice (déjà bien chargé) de l’électro-clash. Une ligne de basse ronde et rebondissante, des pirouettes mélodiques perdues dans un amas distordu, des guitares sauvages, des martèlements vrombissants, une rythmique claquante. Une fois ces éléments dégagés, la vérification empirique éprouvée, le tableau esquissé par Uncut est bien moins voluptueux que dans sa description originelle. Le timbre de John Drew ne parvient pas à s’élever au-dessus du bruit de son équipée et se révèle, bien vite, impuissant. Au bout du compte, on jurerait entendre les égosillements métalleux de Jonathan Davies planqués sous un side project suicidaire. Des gimmicks pompés ici et là ne facilitent pas l’embellissement de cette toile, sans éclats, sans brillance… sans étoile. Et le plus fou dans toute cette histoire, c’est qu’un des types du groupe se dénomme Derek Tokar. Difficile à croire ?

Informations supplémentaires

  • Band Name: Uncut
  • Genre: Electro/Hip-Hop
  • Label Prod: Paper Bag / Sonic RendezVous
  • Date: 2005-12-31
  • Rating: 0
Lu 906 fois
Plus dans cette catégorie : « Back in 20 In love and death »