Sages Comme Des Sauvages face à l’obsolescence programmée…

« Répare ou Pas », premier single issu du troisième album de Sages Comme Des Sauvages est un hymne en forme de question. On le répare ou pas ? Face à un monde plein de vices de fabrication et de malfaçons, le duo se demande si ça vaut encore la peine de…

logo_musiczine

Un Pycholove pour soigner Hoboken Division…

Issu de Nancy, Hoboken publiera son troisième long playing, « Psycholove », ce 14 février 2024. Cette formation est parvenue à teinté son garage/blues/rock râpeux, glacial, furieux et authentique de psychédélisme. En attendant, cette sortie, le groupe a…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Zara Larsson 25-02-2024
Manu Chao - Bau-huis

Feels Like Home Spécial

Écrit par
&
Il ne sert à rien d’encore présenter Norah Jones, son premier album « Come Away With Me » s’étant vendu comme des petits pains (18 millions !) à travers le monde. A elle seule, la jeune pianiste a relancé la mode du jazz vocal, ouvrant la voie (voix) à de nouveaux artistes pour qui la note bleue n’a rien de suranné (Jamie Cullum, Amy Winehouse, Katie Melua,…). Dire que tout le monde l’attendait au tournant pour son deuxième album n’est donc qu’un doux euphémisme… Avec « Feels Like Home », la jeune Américaine (24 ans !) n’a pourtant pas voulu réécrire un « Come Away With Me » bis… Il suffit d’écouter le titre d’ouverture, « Sunrise », pour s’en convaincre : même si la voix berçante de Norah Jones surprend toujours par sa séduisante fraîcheur, cette ritournelle acoustique et légère lorgne cette fois gentiment du côté de la pop. En ce sens, « Feels Like Home » dégage un parfum plus trouble et sexy que son prédécesseur, plus décontracté aussi. On retrouve bien sûr au piano le délicat toucher de l’Américaine, toujours entourée de sa fine équipe (Adam Levy, Kevin Breit, Daru Oda, Andrew Borger et Lee Alexander, qui co-signe plusieurs titres), mais cette fois la country semble une influence plus palpable. « Be Here To Love Me » (une cover de Townes Van Zandt) sonne ainsi comme une comptine espiègle à la Emmylou Harris, et sur le morceau suivant (« Creepin’ In », style bluegrass) c’est Dolly Parton qui l’accompagne au chant. Ailleurs on retrouve Levon Helm et Garth Hudson du Band, ou encore Jesse Harris, pour un résultat qui vaut bien les ambiances cotonnées de son premier album multi platine. Sur « Humble Me », Norah Jones abandonne même un instant son clavier pour une jolie chanson acoustique et sereine : une nouvelle voie que la chanteuse emprunte avec succès, en toute… humilité. Puis c’est « Above Ground » et son clavier électrique, étonnamment groovy. En treize chansons d’un charme fou, à dimension humaine, Norah Jones confirme tout son talent de chanteuse jazz hors pair. Et c’est vrai qu’à l’entendre, on se sent vraiment bien… « comme à la maison ».

Informations supplémentaires

  • Band Name: Norah Jones
  • Genre: Jazz/Classique
  • Label Prod: Blue Note/EMI
  • Date: 2004-12-31
  • Rating: 0
Lu 646 fois