La pop sauvage de Metro Verlaine

Un coup de foudre, et puis le romantisme comme mode de vie, Metro Verlaine est avant tout une histoire de passion. Fondé en 2013, après un voyage à Londres qui a laissé des cicatrices et un sale goût de ‘lose’ au fond de la gorge, l'histoire de Metro Verlaine…

logo_musiczine

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Nothing But Thieves 03-02...
Nothing But Thieves 03-02...

Tribe of one Spécial

Écrit par
&

Ruth Wyand and the Tribe of One est un one man band ou plus exactement un one woman band. Un projet imaginé par une artiste issue d’un petit bourg perdu au bord de l'océan Atlantique, en Caroline du Nord. Puisant allègrement au sein des racines musicales américaines, son cocktail d'americana et de blues, parfois parfumé de jazz et de folk, est également et circonstanciellement contaminé par une touche de folie hendrixienne. Cette chanteuse et compositrice est également multi-instrumentiste, se chargeant de la guitare, qu’elle est capable de traiter au bottleneck, de la basse, de la batterie et des percussions. Miss Wyand a enregistré cet opus, chez elle, dans le Studio Dock Diving Dog.

L’elpee s’ouvre par "Bad Mojo", un morceau caressé de timides percussions et introduit par des cordes acoustiques. Ses interventions à la gratte sont complexes et reflètent une parfaite maîtrise technique. Percutant, "Break the curse" est imprimé sur un tempo plus enlevé. Amplifiées, le cordes sont dynamiques alors que la voix de Miss Wyand se révèle aussi perçante que vivace. Elle se sert du bottleneck tout au long de "Better off alone" et "Till it's safe to go outside", deux morceaux qui trempent au sein d’un authentique delta blues. Sa voix se charge de relief pour aborder "Help my soul survive" et le "Blind Willie McTell" de Bob Dylan, deux folk blues qui s’étirent sur un tempo nonchalant. Et elle parvient à adapter le "Little wing" de Jimi Hendrix, dans ce style. Elle devient cependant carrément bouleversante lorsqu’elle passe à la slide, glissant délicatement le tube tout au long de son manche sur le brillants "I don't have proof" et "On the porch with Etta", un hommage à Etta Baker, une chanteuse de Piemondt blues disparue en 2006, alors âgée de 93 ans…

Informations supplémentaires

  • Band Name: Ruth Wyand
  • Genre: Blues/Roots
  • Label Prod: Autoproduction / Frank Roszak Promotions
  • Date: 2018-12-13
  • Rating: 7
Lu 1776 fois
Plus dans cette catégorie : « Fighting Season Grit »