La Flemme tente de nous endormir…

La Flemme émerge comme un tourbillon coloré dans le paysage musical français, entraînant son public dans un univers où convergent des sonorités pop garage, des textures psychédéliques et une indéniable énergie nerveuse. Originaire de Marseille, ce groupe de…

logo_musiczine

The Names à plein volume…

Issus de l'emblématique label Factory, aux côtés de Joy Division, New Order, A Certain Ratio, Durutti Column et Happy Mondays, The Names a consolidé sa place dans l'histoire de la musique. « Volume », c’est le titre du nouvel Ep de The Names. Il réunit quatre…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

30 Seconds To Mars
Slowdive

True Love Spécial

Écrit par
&
Authentique légende du reggae, Toots Hibbert ne chôme toujours pas ; même après quarante ans de métier. Non content d’avoir sorti un album de compos originales il y a quelques mois, il nous revient flanqué d’un projet particulier. Il bénéficie pour ce disque d’un solide attirail promotionnel entièrement consacré à la conquête du grand public. Le concept de cette galette est de reprendre quelques uns des classiques que Toots & the Maytals ont pondu et de les interpréter en duo avec des grosses pointures musicales. Parmi les grands noms qui participent au projet citons Keith Richards (grand fan de reggae devant l’éternel), Eric Clapton, No Doubt, les Roots, Bootsy Collins , Shaggy, Ben Harper, les Skatalites, Marcia Griffiths et l’historique DJ U Roy. Un casting à dominance ricaine qui dénote une volonté de séduire la terre de l’oncle Sam, endroit où plus d’un artiste jamaïcain s’est cassé les dents. Est-ce que l’entreprise se couronnera de succès ? On le souhaite à Toots car s’est mérité… Mais rien n’est moins sûr à l’écoute de ces classiques revisités de manière bien peu inspirée. Difficile d’apporter quoi que ce soit à des morceaux déjà parfaits à l’origine... La plupart des chansons sont rejouées à la note près ; et les artistes invités se contentent de placer des lignes de guitares indignes (voir Eric Clapton et Jeff Beck) ou des voix molles et sirupeuses (la palme du plus nul revient à l’imbuvable Ryan Adams). Les petites éclaircies surviennent grâce à Shaggy qui s’en sort bien sur « Bam bam », et aux Roots qui se chargent de « Funky Kingston »… Si vous voulez découvrir sous un meilleur jour les chansons déclinées sur « True Love », mettez plutôt la main sur un des innombrables « best of » de Toots présents sur le marché. Ca vous coûtera moins cher et au moins vous aurez une vraie claque.

Informations supplémentaires

Lu 688 fois
Plus dans cette catégorie : « Totem Hotel Morgen »