Fondée en 1993, Spain est une formation californienne drivée par le chanteur/bassiste Josh Haden. Sa musique a été décrite comme de l’indie pop slowcore americana free jazz. Son dernier opus, « Mandala brush », remonte à 2018. On se souvient surtout de son…

logo_musiczine

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Ambivalence avenue Spécial

Écrit par Béber
&

Pour tout projet évoluant dans la sphère électro, être signé par le label Warp est un signe de reconnaissance. Faut dire que depuis 1989, cette écurie a le nez creux pour dénicher des talents au sein de cet univers. Les quatre premiers albums de Bibio sont cependant parus chez Mush (NDR : le premier, « fi », remonte à 2004) ; souvent en édition limitée. « Ambivalence avenue » constitue donc tout naturellement le cinquième.

Sous le patronyme Bibio, se cache un certain Stephen Wilkinson. Un Anglais. Un nom qu’il a choisi en souvenir d’une mouche, que son paternel utilisait lors des parties de pêche en mer. C’était au cours de sa tendre enfance. Ado, il est surtout attiré par la musique rock. Tout comme la plupart des jeunes issus de sa génération. Ce n’est qu’à partir de 16 ans qu’il prend goût à la musique électronique. Et s’y consacre. En 1999, il part à Londres pour étudier les ‘Sonics Arts’, à l’Université. Il tombe alors sous le charme de groupes comme Aphex Twin ou encore Boards of Canada, combos qu’il finira par côtoyer… Et commence à concocter son propre répertoire.

En cinq années, Steve est donc parvenu à maturité pour prétendre arriver au faîte de la scène électronica. Et pas seulement parce qu’il a signé pour la boîte de Steve Beckett ; mais parce que sa musique est tout à fait remarquable et cohérente. Bien sûr, son influence majeure demeure Boards of Canada ; mais Bibio possède un don inné pour fusionner les genres, tout en prenant le soin de se forger un univers sonore bien personnel. Les compos de l’album puisent tantôt dans l’ambient, l’électro et le folk sans jamais susciter l’ennui. Faut dire que l’expérimentation n’est ici pas un vain mot. La voix de Stephen est pure et envoûtante. J’épinglerai cependant les compos au cours desquelles la rythmique électro décroche quelque peu pour mettre en exergue les sonorités acoustiques. A l’instar de « Cry Baby » ou encore de « Lovers’ Carvings ». Partagé en douze fragments, « Ambivalence avenue » devrait permettre à cet artiste de sortir de l’anonymat au sein duquel il est encore confiné. Mais à mon humble avis, sa notoriété n’est plus qu’une question de temps…

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Bibio
  • Genre: Electro/Hip-Hop
  • Label Prod: Warp / V2
  • Date: 2009-05-23
  • Rating: 4
Lu 596 fois