Le nouveau membre de la famille DEEWEE, Moses Mosuse aka Movulango, musicien et producteur belge de 25 ans, a partagé son clip rêveur du single principal « The Peak ». La chanson figure sur l'Ep « Mirror in Man », cinq morceaux de jams folk psychédéliques,…

logo_musiczine

Un accord de piano lève le voile sur une mélodie épurée, Sïan Able erre dans une rue bruxelloise éclairée à la lueur des réverbères. Sa voix contrastée accompagne la mélodie qui s'intensifie au fil des refrains, c'est frissonnant et envoûtant. « The Ones Who…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Live at Abbey Road – Endangered Species (2Cd + Dvd) (2) Spécial

Écrit par Michel Serry
&

Le label e.a.r music nous sort une nouvelle fois le grand jeu. Pas facile d’être un fan de Deep Purple en ces temps de crise. Et pourtant, cette fois encore, il va falloir casser la tirelire.

Tony Ashton n’a jamais été membre de Deep Purple. Pourtant, il fait sans conteste partie de cette famille. En 1976, après le ‘premier’ split du Pourpre Profond, Ashton s’associe à Jon Lord et Ian Paice pour former Paice-Ashton-Lord, un groupe pratiquant un mélange de hard rock, blues et jazz. Le claviériste/chanteur anglais participe ensuite à une pléthore de projets musicaux dont le succès relativement minime ne l’empêche pas d’être grandement respecté par ses pairs.

En 1999, atteint d’un cancer, Ashton frôle la mort de près. Jon Lord et Pete York (ex Spencer Davis Group) décident de saluer le courage dont leur ami fait preuve face à la maladie. Ils louent, en juin 2000, les célèbres studios Abbey Road où ils invitent de nombreux musiciens amis d’Ashton, à lui rendre hommage lors d’une immense jam party. En 2001, Ashton décède à l’âge de cinquante cinq ans.

« Endangered Species, Live at Abbey Road » immortalise en deux Cds et un Dvd cet hommage à l’un des meilleurs claviéristes anglais des seventies. Le concert est divisé en 6 prestations. Tout d’abord, celle très rock’n’roll de Pete York et Eddie Hardin, deux ex-membres du Spencer Davis Group. Vient ensuite une très courte intervention du pianiste de blues américain Johnnie Johnson. De rock’n’roll, il en sera encore question, avec l’arrivée sur les planches du John Entwistle Band. Le bassiste des Who propose une relecture endiablée de classiques du rock tels que « Shake rattle and roll » ou « That’s all right mama », sans oublier une version décapante du « My generation » de son ancien groupe.

Après une introduction délirante de l’acteur écossais Ewan Mc Gregor (qui nous raconte comment Tony Ashton, décédé, a décidé de quitter le paradis pour revenir sur terre lorsqu’il a appris que les pubs n’y servaient de la bière qu’après 19h30) arrive enfin la star de la soirée. Ashton est rongé par le cancer. Agé de cinquante-quatre ans, il  semble en avoir plus de septante. Ce qui ne l’empêche pas de garder son sens de l’humour et de lancer : ‘ce sosie d’Ewan Mc Gregor m’a coûté une fortune’ avant de s’asseoir au piano pour interpréter 3 magnifiques blues devant une assistance déchainée et conquise ! Un grand bonhomme ! Respect.

La cinquième prestation de la soirée est accordée par The Company Of Snakes. Le groupe, composé d’anciens membres de Whitesnake (Ian Paice, Jon Lord, Bernie Marsden, Neil Murray et Micky Moody) interprète des titres du Serpent Blanc tels qu’ils avaient été composés dans les seventies, bien avant que David Coverdale n’en fasse un groupe à hits américain. Quel bonheur d’entendre « Walking in the shadow of the blues», « Fool for your lovin’ » ou encore « Ready and willing» dans leur version ‘vintage’. Seul bémol à cette excellente prestation, la voix de Robert Hart est bien loin d’égaler celle de Coverdale. Dommage !

Pour terminer la soirée en beauté, Tony Ashton vient rejoindre Ian Paice et Jon Lord pour entamer 4 titres de Paice-Ashton-Lord. Magique !

Plus qu’un concert, « Endangered Species » est un document unique. Un hommage vibrant et inoubliable rendu à un musicien disparu trop tôt ! A regarder religieusement.

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: Tony Ashton
  • Genre: Blues/Roots
  • Label Prod: e.a.r music / Edel / V2
  • Date: 2009-06-02
  • Rating: 4
Lu 556 fois
Plus dans cette catégorie : « Still Night, Still Light Farewell to Saints »