Luje sortira son nouvel elpee, « Raving Track », ce 3 février 2023. Depuis quelques années déjà, le quintet sème ses morceaux indie rock délicats et incisifs sur sa terre nourricière lyonnaise, et partout ailleurs. Après avoir profité tranquillement des…

logo_musiczine

Le nouvel elpee d’Atin Gün, « Aşk », paraîtra ce 10 mars 2023. Il s’agira du cinquième en autant d’années. Cet opus marque un retour au son folk/rock anatolien des années 70 qui caractérisait ses deux premiers long playings. Le disque dégage une énergie…

La frayeur de Bärlin

Le groupe français Bärlin présente aujourd'hui "State of Fear", le premier single et…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Comme elles s’en vont Spécial

Écrit par
&

Pour la première fois, Eric Falce est seul au chant pour le nouvel LP de My Concubine, « Comme elles s'en vont ». Lizzy Ling, qui avait déjà remplacé Pascale Kendall, a disparu de la circulation. Cependant, le drummer Loïc Mourin et le bassiste Mathieu Denis sont toujours fidèles au poste.

Sur ce disque, Eric nous parle d'amour de manière moins détournée. Une déclinaison cynique de cet état qui nous traverse vu sous différents angles : quand ça fonctionne, quand ça fonctionne moins, quand ça ne fonctionne pas du tout. L'amour en fuite, entre deux êtres, l'amour de soi, rêvé, l'amour de la vie, du monde, l'amour dans la vie et l'amour des autres sont les thèmes que l’on rencontre dans ce disque aux relents parfois baudelairiens. L’amour ne se limite donc pas au plus classique entre deux personnes. Il est pluriel, multiforme, contrarié ou absolu.

Brigitte Fontaine est, passée faire un petit tour, lors des sessions. Sur « L'eschatologie » elle prononce le mot ‘merde’.  C’est le ton d’une saine révolte, animant le disque. D’ailleurs sur ce long playing, My Concubine explore une musique plus toxique, plus frontalement rock.

Le titre maître qui ouvre l’opus parle des choses qui changent au fil du temps, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Le spectre de Gainsbarre plane tout au long de cet album. A cause de l’écriture au second degré de la poésie, des idées noires et de la provocation. Une poésie subjective en parfaite communion avec une musique élaborée.

De nombreux cuivres (NDR : notamment trompette et trombone) enrichissent les morceaux, et deviennent même envoûtants en intro de « Hibernation sentimentale ».

Informations supplémentaires

  • Band Name: My Concubine
  • Genre: Chanson française
  • Label Prod: Happy Home / L’Autre Distribution
  • Date: 2022-09-22
  • Rating: 8
Lu 176 fois