Dorian Sorriaux croit au changement…

Guitariste-chanteur dans l’univers du psyché/folk, Dorian Sorriaux a sévi comme guitariste au sein du groupe suédois Blues Pills. Il s’émancipe en explorant de nouveaux univers musicaux, et notamment à travers un folk plus acoustique et des textes plus…

logo_musiczine

TORRES perdue dans une salle immense…

TORRES (le nom de scène de l'artiste new-yorkaise Mackenzie Scott) publiera son nouvel elpee, « What an enormous room », ce le 26 janvier 2024. La chanteuse américaine propose également son premier single/vidéo, « Collect ». Parallèlement à cette annonce,…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Zara Larsson 25-02-2024
Manu Chao - Bau-huis
Gaëtan Dewilde

Gaëtan Dewilde

Après plusieurs années de silence, le quintet de Copenhague révèle à nouveau "Dangers of the Sea". Leur nouvel album sortira le 20 octobre prochain. Mais pour ça, ils ont besoin de "You & I" , titre de leur premier single. Ils ont pris le temps mais aussi succombé à leurs impulsions comme le confie le chanteur Andreas Bay Estrup au sujet du morceau menant l'album. Des membres de Efterklang et Saybia participent également à l'aventure.
mardi, 20 juin 2017 13:42

Moby se prépare à l'apocalypse

Moby & The Void Pacific Choir offrent leur talent au public. Ils proposent, en effet, leur nouvel album, "More fast songs about the apocalypse" totalement gratuitement. Il sera aussi possible de bénéficier, à titre de supplément, de "These systems are falling", sorti en octobre 2016. Le but est, en plus de partager librement leur talent, d'inciter les fans à faire des dons à des oeuvres de charité, en invitant à verser ce qu'il serait légitime de payer pour cet album. Il reste possible d'acquérir une version physique.

Et pour emmener le public vers l'Apocalypse, un premier titre se voit doter d'un clip: "In this cold place" . Un clip, réalisé par Steve Cutts, tout en animé remettant le monde en question, mettant en évidence le côté destructeur de notre société. En partant de mignons petits dessins animés projetés sur un écran de télévision, Moby & The Void Pacific Choir égratignent et nourrissent plus d'un débat actuel. Sans oublier de mettre en image leur vision du nouveau président américain...

Une série de vidéos live accompagne le tout. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça bouge.

Triple annonce pour Queens of the stone age. Le nouvel album "Villains" sortira le 25 août prochain. Un septième opus qui vient rompre une période de 4 ans de disette. On appréciera au passage la couverture de l'album. Second coup sonné par Qotsa, le premier single "The way you used to do" est disponible. Et pour compléter le tableau, le groupe californien, qui a fêté 20 ans d'existence en 2016, s'arrêtera en Belgique lors de sa tournée. Ce sera au Sportpaleis d'Anvers, le 16 novembre.

 Tracklist:

1. Feet don't fail me
2. The way you used to do
3. Domesticated animals
4. Fortress
5. Head like a haunted house
6. Un-reborn again
7. Hideaway
8. The evil has landed
9. Villains of circumstance

mardi, 20 juin 2017 13:34

Arcade Fire enflamme l'été

Arcade Fire sortira son nouvel opus le 28 juillet prochain. Enregistré entre la Nouvelle-Orléans, Montréal et Paris, "Everything now" sera défendu sur scène tout l'été, le groupe arpentant les festivals d'Amérique du Nord mais aussi d'Europe. Ils seront notamment au Rock Werchter festival le jeudi 29 juin. Le morceau "Everything now" , titre éponyme de l'album, est lui déjà disponible.
lundi, 19 juin 2017 19:03

L'homme au "Masque de chair"

Scylla est de retour avec un nouveau titre. Le clip de "L'étoile" , extrait de son album "Masque de chair" sorti en mars dernier, envoie le chanteur dans le désert du Sahara. La vidéo est réalisée par Florin Defrance tandis que la musique est l'oeuvre de Lionel Soulchildren. L'artiste participera à divers festivals: Couleur Café le 1er juillet, Les Ardentes le 6 juillet et Esperanzah le 4 août.
lundi, 12 juin 2017 19:50

Humanz

Six ans déjà que Gorillaz n’avait plus publié d’album ! Le retour du plus célèbre band virtuel était donc légitiment fort attendu, d’autant qu’il ne manque pas de collaborations en tout genre. Et autant le dire tout de suite, c’est la grande, grande, classe. Comment est-il possible de se renouveler aussi fort, tout en restant fidèle à soi-même ? C’est de la schizophrénie musicale à souhait ! Mais Dieu que c’est bon. L’écoute de ce « Humanz » est un de ces moments privilégiés, ces excellents instants, simples, dont on garde un superbe souvenir. De morceau en morceau, on s’étonne, et les 20 titres défilent à une vitesse folle.

Ces grands fous osent tout sur ce nouvel opus. Ils arrivent à se revisiter eux-mêmes sans se trahir et y parviennent d’une manière impressionnante. Tout est aussi juste que surprenant. Parce qu’il est vrai que les fans les plus stricts auront peut-être dû mal à s’y retrouver, mais pas un titre n’est à jeter. Tout est à la hauteur de leur réputation. Il suffit de voir le clip de « Saturnz Barz » pour se rendre compte que l’inventivité et l’audace sont toujours bien au rendez-vous.

C’est une dichotomie de malade qui se présente. On a tout autant envie de s’emballer diaboliquement que de se laisser bercer mélancoliquement. Ce disque est complètement possédé. Il suffit d’entendre l’intro pour en être convaincu. L’esprit malin enfermé dans « Humanz » devient contagieux immédiatement ; il se propage, prend aussi possession de notre esprit pour le réduire à l’esclavage et le contraindre à tout accepter. Et le charme opère sans qu’on y résiste, sans qu’on y oppose aucune volonté. Pas la peine de tenter l’exorcisme, il est bien trop puissant pour le commun des mortels. C’est sans doute pourquoi, ils ont choisi la voie de la virtualité, pour éviter ce décalage entre ce qui est réalité et ce qui relève de l’impossible.

Certaine morceaux se détachent malgré tout. Ainsi, la « Sex Murder Party » est incroyablement… envoûtante. Elle pourrait sans problème appartenir à cette galaxie Gorillaz qui se constitue d’étoile en étoile, de titre culte en titre culte. Mais la grosse surprise vient d’« Hallelujah Money » qui a de quoi étonner. On pourrait encore s’attarder sur le parfait « Ascension » mais à quoi bon tenter de décrire quelque chose d’aussi éloigné de nos capacités de perception, seul le sentiment présent comptera.

Si bémol il faut mettre, on peut peut-être déplorer de ne pas sentir un tout grand tube comme ont pu l’être « Melancholy Hill », « Feel Good Inc. » ou « Clint Eastwood ». Et encore qu’au fil des écoutes, il n’est pas impossible que même cette fine barrière empêchant encore la perfection de tomber dans les bras de Gorillaz ne disparaisse. Foncez, dévorez-le, laissez-vous dévorer, succombez…

 

jeudi, 08 juin 2017 03:00

C'est "La saison" de Gaël Faure

Aujourd'hui âgé de 30 ans, Gaël Faure revient de voyages qui ont gonflé sa créativité et sa sensibilité. De ces errances autour du globe est né un nouvel album qui sortira à l'automne prochain. Il en propose un premier morceau "La Saison" . Ce titre est inspiré d'une rencontre avec le peuple Tamang, une communauté vivant au plus près de la nature dans les hauts plateaux de l'Himalaya, sans eau courante et bravant tous les dangers le temps d'une saison pour rejoidnre la rivière. Avec le réalisateur Renaud Letang, Gaël Faure a réussi à créer une alchimie entre des folks songs sensuelles et des harmonies aériennes.
jeudi, 08 juin 2017 03:00

"Pourvu" que Renaud ait vu juste

Gauvain Sers, c'est la révélation de Renaud, c'est celui qui assure ses premières parties. Et les titres des chansons du jeune artiste de 26 ans laissent déjà apparaître des similitudes avec son aîné. Entre humour, tendresse et révolte, Gauvain a su s'inspirer du sens de l'humanité des plus anciens. Son album "Pourvu" sort ce 9 juin et le titre éponyme a déjà son clip.

Liste des chansons:

1. Pourvu
2. Dans la bagnole de mon père
3. Mon rameau
4. Dans mes poches
5. Hénin-Beaumont
6. Un clodo sur toute la ligne
7. Le ventre du bus 96
8. Quand elle appelle sa mère
9. Sur son tracteur
10. Entre République et Nation
11. Comme chez Leprest
12. Le poulet du dimanche
13. Comme si c'était hier
14. Mon fils est parti au djihad

Valparaiso est un collectif parisien regroupant les voix et la poésie de Phoebe Killdeer,  Rosemary Standley, Julia Lanoë, Shannon Wright, Howe Gelb, Josh Haden et Marc Huyghens. Avec la participation de Dominique A., ils proposent un nouveau single. Leurs "Marées hautes" est le premier extrait de l'album "Broken Homeland" qui sortira le 22 septembre prochain. Le clip tout en noir et blanc appuye sur les émotions que laisse échapper la chanson. Et fait assez particulier, le titre est également proposé en anglais .
vendredi, 09 juin 2017 01:35

Finir l'été avec The War On Drugs

La fin des vacances d'été peut parfois être compliquée à encaisser. Ca sonne un peu la fin des réjouissances. The War On Drugs a donc pensé à tout et sortira son nouvel album le 25 août. "A Deeper Understanding" sera donc leur quatrième opus et succède à "Lost in the dream". Il est emmené par le single "Holding On" .
Ils seront en concert le 4 novembre à Forest National pour défendre sur scène ce nouveau-né.
Page 4 sur 28