Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites participer à l’aventure Musiczine.net ? Tu es passionné, organisé, ouvert, social, fiable et appliqué ? Tu as une bonne plume ? Alors n’hésite plus : rejoins-nous ! Vu l’ampleur prise par Musiczine et…

RIVE sous tension…

Entre la nuit et le jour, RIVE propose "Tension", un 4ème extrait de son album…

logo_musiczine

Malice K sur les ondes…

Malice K est un artiste né à Olympia, WA, et basé à Brooklyn, dont la palette sonore est composée d'alt 90s et de lyrisme effronté, créant une rare fusion de pop rock indie décalé. Ancien membre du collectif d'artistes Deathproof Inc, il s'est forgé une…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

mass_hysteria_ab_17
mass_hysteria_ab_06
Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

vendredi, 07 septembre 2007 22:15

St. Vincent : un premier album

“Marry Me”, le premier album de St. Vincent est dans les bacs depuis le 3 septembre. Une artiste à suivre de très près…

Tracklisting :

Now, Now

Jesus Saves, I Spend

Your Lips Are Red

Marry Me

Paris Is Burning

All My Stars Aligned

The Apocalypse Song

We Put A Pearl In The Ground

Landmines

Human Racing

What Me Worry?

Et il vous est loisible d’écouter plusieurs morceaux de cet opus sur son site : http://www.ilovestvincent.com/

 

 

 

vendredi, 07 septembre 2007 22:13

Pram : un nouvel album

Le nouvel album de Pram paraîtra le 1er octobre. Il s’intitulera “The Moving Frontier”. Ils se produiront le 25 octobre au festival Novosonic de Dijon, le lendemain ) celui de BBmix, au Centre Georges forse à Boulogne-Billancourt (avec Fujiya & Miyagi et La Batterie) et le sulendemain au Grand Zero de Lyon avec La Batterie.

Tracklisting

1. The Empty Quarter                       

2. Salt & Sand                                  

3. Iske                                               

4. The City Surveyor             

5. Sundew                                         

6. Salva                                             

7. Moon Miner                                  

8. Hums Around Us              

9. Metaluna                                       

10. Beluga                                         

11. Blind Tiger                                  

12. Mariana Deep                             

13. Compass Rose                            

14. The Silk Road

"Proud Sponsors of Boredom", le deuxième album de Kill the Young paraîtra le 24 septembre

Il a été enregistré au mythique Rockfield Studios par Dimitri Tikovoï (Placebo, Goldfrapp, John Cale, ...) et mixé par Jacquire King aux USA (Kings Of Leon, Tom Waits, ...)

Le groupe se produira en concert le 29 novembre au Botanique et le 1er décembre à Seraing.

Pour plus d’infos : http://www.killtheyoung.com

 

 

vendredi, 07 septembre 2007 22:12

Sandrine Kiberlain : nouvel album le 1er octobre.

« Coupés bien net et bien carré » est le titre du nouvel album de Sadrine Kiberlain qui sortira le 1er octobre. Cet opus a bénéficié du concours de Camille Bazbaz, de Pierre Souchon (fils d’Alain), d’Etienne Daho (il a coécrit les titres « Il ose » et « Perfect Day ») et de Mickael Furnon (Mickey 3D)

Découvrez-en le premier single « La Chanteuse » en cliquant sur ce lien : http://www.emi-artistes.com/sandrinekiberlain/player/audio

Et le clip : 

http://www.emi-artistes.com/sandrinekiberlain/player/video

 

 

 

 

vendredi, 07 septembre 2007 22:10

Benjamin Biolay : nouvel album !

Le nouvel album de Benjamin Biolay paraît ce 10 septembre. Il s’intitulera « Trash yeye ».

Tracklisting :

1. Bien Avant

2. Douloureux Dedans

3. Regarder La Lumière   4. Dans Ta Bouche

5. Dans La Merco Benz (Radio Edit)  

6. La Garçonnière

7. La Chambre D'Amis

8. Qu'Est Ce Que Ça Peut Faire ?

9. Cactus Concerto

10. Rendez Vous Qui Sait

11. Laisse Aboyer Les Chiens

12. De Beaux Souvenirs (Chambre 8)

13. Woodstock

Townes Van Zandt est décédé en 1997. Pour rendre hommage à cette légende de la country, dix-sept artistes ont accepté d’interpréter une des ses compos. Certains s’en sortent brillamment. C’est surtout le cas de ceux qui parviennent à se les réapproprier (Willard Grant Conspiracy, Michael J. Sheehy, Steve Wynn & The Miracle 3, Johnny Dowd, The Walkabouts avec et sans Gary Heffern). D’autres beaucoup moins. Ils n’apportent rien de plus aux originaux et auraient peut-être mieux fait de s’abstenir (Christian Kjellvander, Marah, Ben Weaver, etc.) M’enfin tout est question de goût ; et puis, ce recueil est une excellente initiative pour permettre aux profanes de se familiariser avec l’œuvre de ce chanteur/compositeur texan auteur d’une dizaine d’albums d’inspiration folk et country. Un artiste qui mérite assurément de rejoindre Nick Drake, Johnny Cash et Léonard Cohen au panthéon des mythes de ce style musical.

mardi, 04 septembre 2007 20:44

The essential

Paul Simon est né dans le 13 octobre 1941. A Newark, dans le New Jersey. En compagnie d’Art Gardfunkel, il a constitué un des duos les plus populaires de l’histoire de la musique pop et rock. Une aventure vécue au cours des golden sixties qui leur ont valu moult ‘classiques’. Après leur séparation, Paul a entamé une carrière individuelle. C’était en 1971. Il s’est alors davantage intéressé aux autres musiques et en particulier le gospel, le zydeco, le jazz, le reggae (il est le premier musicien blanc à avoir enregistré ce type de musique à Kingston, en Jamaïque), le doo-wop et surtout la world pour les mêler à la pop ou au rock’n roll. Cette double compile réunit 36 titres parmi lesquels figurent tous ses plus grands succès : depuis « 50 ways to leave your lover » à « The boy in the bubble », en passant par « You can call me Al », « Mother and child reunion » et même « Outrageous », issu de son album « Surprise », paru en 2006, pour lequel il échange un duo avec Brian Eno.

 

mardi, 04 septembre 2007 20:38

Thirteen lost souls

Responsable d’un mini album 7 titres en 2003 (« Hoping for dusk »), ce quatuor helvète nous propose son premier opus. Découpé en treize titres, « Thirteen lost souls » ( !?!?!?) a bénéficié du concours de Tony Harris (Sisters of Mercy, REM, The Clash, The Fall) au mixing et surtout de l’infrastructure de ses studios à Londres ; et puis de Ray Staff à la masterisation, un exercice de style qu’il avait notamment accompli, dans le passé, pour Bowie, Muse, Nick Cave, Led Zeppelin ou encore les Stones. Mélangeant post punk, prog et pop, la musique de Predominant Lunatics souffre malheureusement du chant un peu trop limite de Marco Finsterwald tout en adoptant un style qui n’avait jamais permis à Siglo XX (une formation issue de Genk qui n’est jamais parvenue, même après une reformation décrétée en 2003, de sortir de la zone crépusculaire de l’underground belge) de faire la différence. Et pour votre info, sachez que Danny Mommens de Vive La Fête à réalisé un remix pop de « Cosmic Trip », un exercice de style qui figure sur le single du même nom. 

 

mardi, 04 septembre 2007 20:29

Licker’s last leg

Curieux! Curieux qu’un projet réunissant des musiciens aussi branchés sur le metal réalise un opus aussi expérimental et mélodique. Au sein duquel ce metal n’est guère mis en évidence. Un projet issu de la rencontre entre Jeordie White (alias Twiggy Ramirez pour Marilyn Manson et bassiste de Nine Inch Nails) et Cris Goss (impliqué chez Masters of Reality, il est mieux connu pour avoir produit ou coproduit des œuvres de Mark Lanegan, Kyuss, Queens Of The Stone Age ou encore Melissa Auf Der Maur) auquel ont notamment participé Josh Freese (The Vandals, A Perfect Cicle, Nine Inch Nails), Josh Homme (QOTSA) et Dave Catching (Eagles of Death Metal, Mondo Generator). Faut dire qu’ils ont mis 5 ans pour le terminer. Un disque baroque, énigmatique, balayé par de multiples courants musicaux et qui ne manque pas de groove ! Ainsi, plage s’étalant tout au long de ses 10 minutes, « The golden ball » semble hanté par les spectres des Mothers of Invention de Frank Zappa ainsi que Dr Hook & The Medecine Show. Tout comme « Hardcore Q3 ». Imprimé sur un mid tempo blues, « An autumn that came to soon » aurait pu naître d’une hypothétique rencontre entre Wolfgang Press et Todd Rundgren (ces vocaux diaphanes !) Hymnique, « Lay down » évoque autant QOTSA qu’Arcade Fire. Truffée d’effets spéciaux, « Every Christian lion hearted man will show you » est une cover des Bee Gees probablement réalisée sous acide. L’esprit démoniaque de Marylin Manson s’incruste parfois insidieusement au cœur de l’une ou l’autre compo ; mais en général, il se fond rapidement dans l’ensemble. On retiendra cependant encore l’excellent « Pin eyed boy », dont les sonorités de guitares tintinnabulantes me rappellent « Dear Prudence » des Beatles alors que la chanson baigne manifestement dans un climat ténébreux, proche d’un Jesus & Mary Chain. Un « Apple pie » caressé de percus légèrement latinos et raffiné de chœurs célestes. Le garage (Strokes sous son aspect le plus sale, le plus malsain ?) « Balloon ? ». Et enfin « Tip Toe », un morceau qui aurait pu figurer au répertoire de Deerhoof… Renversant !

 

 

mardi, 04 septembre 2007 20:16

Three easy pieces

Le dernier album du trio bostonien remontait à 1998. Deux compiles étaient cependant sorties entretemps. Tout d’abord « Asides » en 2000. Et puis « Besides » en 2002. Des recueils qui ressemblaient davantage à un épilogue… Une impression accentuée par les projets personnels développés par Bill Bill Janovitz et Chris Colbourn. Le groupe a donc décidé de repartir en tournée et puis surtout d’enregistrer un nouvel opus. Et Bill, le chanteur/guitariste nous en explique les raisons dans une interview a accordée récemment à Musiczine. Bref, ce « Three easy pieces » est une bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui apprécient le ‘college rock’ de Buffalo Tom. Car sur les 13 titres de cet opus, on y retrouve de solides chansons rock composées dans l’esprit de « Let me come over », de « Sleepy eyed » ou encore de « Smitten ». Des mélodies contagieuses voire hymniques soulignées par le timbre rocailleux de Bill ou limpide de Chris. Parfois même concédées en duo. En outre, Chris se réserve le lead vocal sur près de la moitié des titres. Dont la ballade dominée par le piano, « Pendleton ». Et puis un « Hearts of palm » empreint d’une grande mélancolie. Cependant, dans le style, la meilleure compo clôt cet album : « Thrown ». Climatique, épique, bénéficiant du concours de Tim Obetz à la guitare steel, elle nous replonge dans l’univers d’un autre Buffalo : Springfield. Une intensité blanche que B.T. consomme sur un mid tempo tout au long de « Lost downtown », mais dans l’esprit de Paul Westerberg…