RIVE sous tension…

Entre la nuit et le jour, RIVE propose "Tension", un 4ème extrait de son album "Collision", sous forme de clip. La photographe et réalisatrice Laetitia Bica (prix du ‘Changemaker de l’année 2023’ au Belgian fashion awards) emmène le duo dans la nuit des…

logo_musiczine

Les décibels de Chatte Royal…

Le premier elpee de Chatte Royal, « Mick Torres Plays Too Fucking Loud », paraîtra ce 8 mars 2024. Fondé en 2020 par Diego Di Vito, Dennis Vercauteren et François Hannecart, et rejoint par Téo Crommen en 2021, il compte deux Eps à son actif, « Septembre », en…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Search results (26369 Items)

Les Ateliers Claus (Bruxelles) : l’agenda (update 2/02/2024)

Écrit par

coltar (id/fr) + cel (felix kubin & hubert zemler) (d/pl)
sun 4 february 2024

https://www.youtube.com/watch?v=xgpmqmk3vne

https://youtu.be/_a1iqi1el3q?si=e29yr6zezex3xaam

https://youtu.be/drhtovogjl8?si=0lhffpqgn-gt8iip

shit&shine(usa) + wilted woman(de) + dj svn
fri 16 february 2024

https://antibodylabel.bandcamp.com/album/masters-of-all-this-hell

https://shitandshine.bandcamp.com/album/new-confusion

https://twitter.com/chitandchine?lang=en

https://www.youtube.com/watch?v=4sq5dr5jp2g

https://antibodylabel.bandcamp.com/

www.virtual-slap.net

https://wiltedwoman.bandcamp.com/

https://youtu.be/t7ldva1zgeo?t=3

https://svnsunsanevortex.wordpress.com/

fri 8 march 2024
coh + marc melià

sat 23 march 2024
jerome noetinger & anthony laguerre (fr) + pierre bastien & eric m (fr) + anna gaiotti (fr)

sat 30 march 2024
officine (fr) + dustbreeders & junko (fr)

fri 26 april 2024
deeat palace (fr) + elvin brandhi (wal)

https://www.lesateliersclaus.com/programme

 

De Casino (Sint-Niklaas) : l’agenda (update 2/02/2024)

Écrit par

04/02 Brian Lopez  Orkesta Mendoza (duo)

07/02 De Staat / The Red Show  Iron Jinn -

08/02 De Staat / The Yellow Show  Smudged - COMPLET

09/02 De Staat / The Blue Show  Pitou

14/02 GA-20  Hideous

15/02 Six Blade Knife plays Dire Straits

16/02 De Tijdloze / De Tijdloze Dansant - COMPLET

17/02 De Tijdloze / Bulls on Parade  Californicated

18/02 De Tijdloze / Guy Swinnen - COMPLET

18/02 De Tijdloze / Dog Eat Dog -

20/02 Shawn James

24/02 International EBM Day

01/03 Kosheen - COMPLET

02/03 Polaris - COMPLET

03/03 Jazz / Vitja Pauwels - Early Life Forms

08/03 Cheesecake / Boiler Room Edition

13/03 Kitty Liv

15/03 Jazz Brak

16/03 DC Rocks! / Guana Batz  Batmobile

20/03 Mooneye

26/03 Het Zesde Metaal - COMPLET

28/03 Carnifex  Aborted  Revocation  Vexed

03/04 Ozric Tentacles - COMPLET

04/04 Zimmerman

13/04 King King

16/04 Manu Chao – Nouveau

19/04 Dope D.O.D  Bizarre

21/04 Jazz / Louise Van Den Heuvel - Sonic Hug

25/04 Sylver Live - COMPLET

02/05 Axelle Red

05/05 Jazz / Laughing Bastards

09/05 PJDS

10/05 Still Corners

15/05 Stef Kamil Carlens & Band

16/05 Brant Bjork Trio  Monkey3

12/11 Hardcore Superstar  Wednesday 13

https://decasino.be/

 

 

Liam Gallagher & John Squire

Une collaboration inattendue entre Liam Gallagher et John Squire…

Écrit par

Liam Gallagher (Oasis, Beady Eye, solo, etc.) et John Squire (The Stone Roses, The Seahorses, The John Squire Experience, solo, etc.) ont décidé de se lancer dans une collaboration. Et ils publieront un premier elpee ce 1er mars 2024. Il sera éponyme. Un premier single, « Just another rainbow » (le clip est à découvrir ici), est paru ce 5 janvier et le second, « Mars to Liverpool » (en écoute ) le 26 du même mois.

Longtemps amis et admirateurs mutuels de leur travail, l'idée d'une collaboration est née lorsque John a rejoint Liam sur scène lors de ses concerts mythiques à Knebworth. Les idées de chansons ont rapidement afflué, et l'album a pris forme à Los Angeles sous la houlette du producteur notoire Greg Kurstin (Harry Styles, Sia, Paul McCartney). Ce dernier a joué de la basse sur tout l'album, tandis que Joey Waronker (Beck, R.E.M., Atoms For Peace) s’est consacré à la batterie.

The Reds Pinks & Purples

Pour Glenn Donaldson, la pire chanson peut devenir le plus gros hit…

The Reds, Pinks & Purples, groupe underground prolifique de San Francisco et alias du musicien aux multiples talents Glenn Donaldson, a annoncé la sortie de son nouvel elpee, "Unwishing Well", le 12 avril 2024. Il a également partagé la vidéo de "Your Worst Song Is Your Greatest Hit", le premier titre extrait de l'album.

Donaldson canalise toute la sagesse gagnée par le voyageur qu’il est pour proposer des opéras rock de l'ère contemporaine qui font l'éloge de récits d'ascensions et de chutes extrêmement influentes.

Depuis son émergence à la fin des années 2010, The Reds, Pinks & Purples est devenu l'incarnation absolue du prestige de Donaldson. À partir d'un héritage musical qui retrace une longue liste de succès mineurs et de tragédies majeures, Glenn distille une frise chronologique en un phénomène musical qui incarne quelque chose de plus que toutes ses inspirations analogues.

Donaldson vous emmène dans une visite guidée des mouvements underground de San Francisco qui auraient existé, qui auraient pu exister ou qui n'ont peut-être jamais existé dès le départ. Le catalogue convoité de Reds, Pinks & Purples offre une histoire autorisée et anonyme de débutants imparfaits et ambitieux, de dilettantes, d'auteurs, etc.

"Unwishing Well" veut faire l’éloge des groupes à la mode qui se sont effondrés, des magiciens du succès et des éternels esthètes omniprésents et souvent peu inspirés qui travaillent sur les marchés médiatiques lucratifs.

Et tandis que Glenn raconte de nombreuses histoires sur les secrets méconnus du do-it-yourself, "Unwishing Well" offre des hymnes cathartiques sur le malaise moderne.

Le morceau central de "Unwishing Well" tourne autour de la chanson-titre qui traite du bien-être et des souhaits tempérés par la ‘réalité dégrisante d'un scepticisme ultra-pragmatique’. Donaldson montre au public où le rêve n'aboutit pas. C'est le groupe qui ne réussit jamais, l'idée qui ne décolle jamais, la reconnaissance qui n'arrive jamais ou la promotion à l'échelon suivant qui reste risiblement inaccessible.

"Your Worst Song Is Your Greatest Hit" est en écoute

 

Mr Bison

Les échos intergalactiques de Mr. Bison…

Écrit par

Le cinquième opus de Mr. Bison paraîtra ce 16 février. Il s’agit d’un groupe italien dont la musique vous entraîne au cœur d’un voyage prismatique qui explore les notions de liberté et de destin à travers la mythologie nordique et tisse une tapisserie sonore vivante et majestueuse débordant de riffs liquides, de psychédélisme gracieux, de grandeur progressive et de voix vibrantes.

À propos de l'album, le groupe a déclaré: ‘Le thème de « Echoes from the Universe » est la tentative, en tant qu'êtres humains et temporels, d'échapper à l'idée d'une prétendue prédétermination du destin en parvenant à construire le chemin de sa vie par la volonté. Son concept est basé sur le mythe des Nornes, qui tissent les fils du destin universel sur une tapisserie, dans laquelle toutes les existences, dans un mélange continu de passé, de présent et de futur, se croisent et s'influencent mutuellement, générant ainsi un vortex kaléidoscopique de possibilités infinies et imprévisibles. C'est pourquoi nous les avons utilisés comme symbole de la liberté de choix, qui n'exclut jamais l'élément de hasard, mais l'implique au contraire’.

Issu de cet elpee, le single consacré à « Collision » est disponible sous forme de clip ici

 

 

 

Corridor

Une petite souris dans le Corridor…

Corridor sortira son nouvel elpee, « Mimi », le 26 avril 2024. Réunissant 8 plages, il recèlera des pièces maîtresses telles que "Jump Cut", "Mon Argent" et "Mourir Demain". Il a été masterisé par Heba Kadry Mastering, à Brooklyn. Toutes les chansons de « Mimi » ont été composées par Corridor. Quant aux paroles, elles sont signées par le guitariste/chanteur Jonathan Robert.

« Mimi » –fait amusant, il porte aussi le nom du chat de Jonathan– est un opus qui traite d’avancer dans l’âge et de découvrir de nouvelles parties de la vie. C’est également un LP débordant d'énergie et de vie. Le groupe montréalais livre un opus avec une pulsation rythmique bien définie qui rappelle l'époque classique du post-punk, où l'on fusionnait les textures de la dance et du rock.

C’est est évident sur "Mourir Demain", où sur des guitares lumineuses et sonnantes et des synthés ascendants, Robert parle de sa mortalité imminente : ‘J'ai écrit cette chanson alors que ma petite amie et moi cherchions à souscrire une assurance-vie’, dit-il en riant. ‘Notre petite fille grandissant, nous avons également envisagé de rédiger notre testament. Je me suis alors dit, oh merde, à partir de maintenant, je vais commencer à planifier ma mort… On vieillit, on a une famille et on commence à ralentir ; c'est comme ça que les choses sont censées se passer, non ?’

Pas pour la formation canadienne, dont le quatrième album est caractérisé par un son et un style plus large et expansif que tout ce qui l'a précédé.

La suite de "Junior", sorti en 2019, est un énorme pas en avant, car les membres eux-mêmes ont vécu des changements personnels ; en résulte un disque qui donne l'impression d'une nouvelle rupture quand on s'est déjà imposé comme visionnaire.

‘L'objectif était de travailler différemment, ce qui est le cas à chaque fois que nous bossons sur un nouvel album’, explique Robert. ‘Cette fois, nous avons pris notre temps. C'est ainsi qu'à l'été 2020, les musicos se sont retirés dans un chalet pour expérimenter ; ce qui a conduit à la création de "Mimi".

‘Pendant longtemps, nous nous sommes identifiés comme un groupe axé sur la guitare, et le but de cet album était de s'éloigner de cela’, déclare Berthiaume, tout en admettant que le band a rencontré ses propres défis en conséquence : ‘Nous avons dû réfléchir à la manière de créer de nouvelles chansons sans avoir l'occasion de jouer ensemble. C'était parfois compliqué. Nous nous sommes simplement attachés à faire un disque qui sonnait comme nous le voulions’, s'exclame Gougoux en évoquant les objectifs du groupe : ‘Il n'y avait pas de limites à ce qui était possible…’

Le clip consacré à “Mourir Demain” est disponible

 

 

Palace

Dévastation et délivrance pour le leader de Palace, Leo Wyndham…

Écrit par

Le quatrième long playing de Palace, "Ultrasound", paraîtra ce 5 avril 2024.

Le groupe a retrouvé Adam Jaffrey pour la production de l'album, huit ans après avoir travaillé ensemble sur son premier essai ("So Long Forever", 2016). Ce nouvel opus rassemble les deux Eps sortis en 2023 ("Part I - When Everything Was Lost" et "Part II - Nightmares & Ice Cream"), ainsi que sept toutes nouvelles compos.

Alors qu'il écrivait les premières chansons de l'elpee, la compagne du frontman Leo Wyndham a fait une fausse couche tardive. "Ultrasound" est naturellement devenu le journal ouvert d'une année de lutte entre la dévastation et la délivrance. ‘Il était incroyablement difficile de comprendre ce qui s'était passé, d'y faire face et d'aller de l'avant’, explique Leo. ‘L'album est le voyage de cette expérience - commençant par une perte, puis une période de traitement, et enfin l'acceptation, la libération et la croissance. Et je suis en admiration devant les femmes qui en font partie. Leur dignité, leur force et leur courage leur permettent de faire face à ces choses qui dépassent l'homme…’

La vidéo de Bleach est disponible ici

 

 

Malice K

Malice K sur les ondes…

Écrit par

Malice K est un artiste né à Olympia, WA, et basé à Brooklyn, dont la palette sonore est composée d'alt 90s et de lyrisme effronté, créant une rare fusion de pop rock indie décalé. Ancien membre du collectif d'artistes Deathproof Inc, il s'est forgé une notoriété comme artiste atypique à la nature capricieuse, passant d'un punk-thrash-rock provocateur à des textes mélodiques et acoustiques. Ce musicien visionnaire tisse de manière complexe des récits empreints d’émotion à travers sa musique. Grâce à un engagement pour l'authenticité et une éthique de la vieille école, son art illumine le paysage moderne. Il vient de publier un nouveau single. Intitulé « Radio », il y met en avant sa vulnérabilité brute et son lyrisme introspectif, et il est disponible sous forme de clip .

 

Judith Hill

Le venin de Judith Hill...

Écrit par

Chanteuse, compositrice et multi-instrumentiste, Juidith Hill, sortira son nouvel opus, « Letters From A Black Widow » le 12 avril 2024. Un album taillé en 12 pièces qui présente une histoire fascinante oscillant de la douleur privée à la transcendance communautaire et constitue son travail le plus profond à ce jour.

Le premier extrait, « Flame » est sorti ce 23 janvier.

« Flame » met en valeur une voix puissante et un arrangement musical incendiaire, tandis que les paroles de la chanson fixent l'obscurité et la douleur avec une révélation révélatrice sur les réserves intérieures de Hill : ‘Donnez-moi le chaos et donnez-la-moi douleur/mais vous ne pourrez jamais tuer ma flamme’.

La Californienne se découvre une force intérieure qui émerge plus forte et plus provocante que jamais. Elle déclare ‘Comme le fer et l'acier, mon cœur est devenu impénétrable’. Dans les jours les plus sombres, elle se branche sur l'ampli et entend la pulsation lancinante de la guitare comme une vague d'énergie qui ravive son esprit.

Bien qu'elle joue elle-même de nombreux instruments, ce nouvel LP n'est pas un projet strictement solo. S'appuyant sur une base musicale inébranlable dont elle a bénéficié pendant la majeure partie de sa vie, le groupe de Hill implique ses deux parents, le bassiste Robert ‘Peewee’ Hill et la claviériste Michiko Hill, tandis que le drummer John Staten et, Daniel Chae (6 cordes) et un groupe d'amis se joignent à elle pour les chœurs.

Le clip consacré à « Flame », extrait du nouvel elpee, « Letters From A Black Widow », est disponible

En concert le 29 mai 2024, salle De casino à Sint-Niklaas

 

Hoboken Division

Un Pycholove pour soigner Hoboken Division…

Écrit par

Issu de Nancy, Hoboken publiera son troisième long playing, « Psycholove », ce 14 février 2024. Cette formation est parvenue à teinté son garage/blues/rock râpeux, glacial, furieux et authentique de psychédélisme.

En attendant, cette sortie, le groupe a partagé deux singles, tout d’abord, « Legion » (la vidéo est disponible ici), une ballade planante, presque solennelle, qui parle des choix de vie, des rêves à réaliser... ou non et ainsi, des potentiels regrets face à ceux qui ont osé franchir le pas malgré les obstacles.

Puis « Fool Moon » (clip à voir et écouter ), une compo axée sur une phrase répétitive blues à la sauce techno qui prend aux tripes car elle sonne la colère qui gronde au fond de nous, et les obsessions qui nous exaltent jusqu'à la folie. Telle une maraude en terre nocturne où l'obsession confine à la transe.

Meril Wubslin

Meril Wubslin fait ça… et dans la langue de Molière…

Écrit par

Fondée en 2010 par Christian Garcia-Gaucher (BE/CH) et Valérie Niederoest (CH), Meril Wubslin est une formation belgo-suisse dont la musique est décrite comme lo-fi-folk-sci-fi-psyché-transe. Duo à l’origine, elle est passée à un trio en 2015, à la suite de l’arrivée du batteur Jérémie Conne, qui a cédé ses baguettes au Bruxellois David Costenaro (Secte, Tat2noisact), pour l’enregistrement du quatrième elpee, « Faire ça ». Un opus qui paraîtra ce 1er mars 2024 et a reçu le concours de Kwake Bass, figure centrale de la scène du sud-est de Londres, collaborateur de Kae Tempest, Tirzah, Coby Sey, Mica Levi, etc., à la mise en forme.

Le single « Un calme » est disponible

En concert le 5 avril dans le cadre du BRDCST festival, à l’AB de Bruxelles

Chatte Royal

Les décibels de Chatte Royal…

Écrit par

Le premier elpee de Chatte Royal, « Mick Torres Plays Too Fucking Loud », paraîtra ce 8 mars 2024.

Fondé en 2020 par Diego Di Vito, Dennis Vercauteren et François Hannecart, et rejoint par Téo Crommen en 2021, il compte deux Eps à son actif, « Septembre », en février 2020, soit un mois avant le début de la crise sanitaire COVID19, puis « Petit Pansement », en 2021.

En attendant, il nous propose son single, « Bonjour », sous forme de clip, un titre aussi bref qu'impactant, synthèse de sa palette sonore, qui va des registres mélodiques, évolutifs et planants du post-rock, à l'efficacité nerveuse du punk, en passant par la riche complexité du prog rock ; et il est disponible

 

 

Nuits Bota : complément d’affiche, nouveaux concerts (update 31/01/2024)

Écrit par

COMPLÉMENTS D'AFFICHE

BIBI CLUB sera en double affiche avec STRAWBERRY GUY, le 24.04.2024 à la Rotonde.

BONNIE BANANE et NOCHKA rejoindront l’affiche de LEWIS OFMAN, le 25.04.2024 au Chapiteau.

ŠIROM rejoindra l’affiche de LE CRI DU CAIRE, le 25.04.2024 au Museum.

NOUVEAUX CONCERTS

EL SISTEMA BELGIUM
27-04-2024

AIME SIMONE – EUGÉNIE
30-04-2024

NIGHT BEATS - HOWLIN' JAWS - TUESDAY VIOLENCE
30-04-2024

http://www.lesnuits.be

Ancienne Belgique (Bruxelles) : les nouveaux concerts (update 31/01/2024)

Écrit par

ven. 15/03 |
braindance_ Eliza Rose

mer. 20/03 |
Alice Mae

mar. 30/04. |
Chardy

jeu. 02/05 |
Melts

dim. 12/05 |
ISE - Extra matinée concert

mer. 19/06 | EN VENTE DÈS 02/02
IDKHOW

sam. 14/09 |
Lankum performs 'False Lankum' in full

dim. 22/09 | EN VENTE DÈS 02/02
Jordan Rakei

dim. 29/09 |
Puggy

mer. 16/10
Godspeed You! Black Emperor

jeu. 20/02 |
Colt

http://www.abconcerts.be

              

 

http://www.abconcerts.be

Glass Beams

Glass Beams signe chez Ninja Tune

Écrit par

Glass Beams, groupe énigmatique établi à Melbourne, s'inspire de son héritage indien, infusant son psychédélisme serpentin d'instrumentations cosmiques et de polyrythmies du monde. Son premier album, « Mirage », enregistré en home studio, est une fusion captivante de disco classique indien des années 70, capturé à travers la lentille de l'electronica DIY.

Rajan Silba déclare : ‘J'étais à la recherche d'une nouvelle énergie et d'une nouvelle inspiration pour écrire de la nouvelle musique. Je me suis souvenu d'un souvenir d'enfance où mes parents et moi regardions un DVD qu'ils avaient acheté : ‘Concert For George’ (un concert en hommage à George Harrison des Beatles). Ravi Shankar, collaborateur et ami de longue date de George, avait réuni un orchestre indien pour ce concert, et même si je n'avais pas encore commencé à jouer de la musique à l'époque où j'ai regardé ce DVD, cette expérience a été très formatrice.

Mon père est né en Inde et s'est installé ici à l'âge de 17 ans. Après avoir évoqué ce souvenir, j'ai décidé de rechercher des musiciens de la ville natale de mon père et des environs. J'ai trouvé une mine de musique classique indienne, de disco et de freaky jazz qui ont constitué les éléments de base de cet album. Dès que j'ai eu la vision de ce que je voulais écrire et de la raison pour laquelle je voulais l'écrire, les chansons ont coulé de source’

Récemment signé chez Ninja Tune et reconnu par des piliers de l'industrie comme Gilles Peterson, Glass Beams a été nommé artiste émergent essentiel par le NME 100. Ses performances live immersives au Primavera Sound et au Best Kept Secret ont créé des vagues à l'échelle internationale, où le trio masqué a jeté un sort sonore hypnotique sur son public.’

En concert le 5 avril 2024 au Botanique de Bruxelles.

Pour en savoir plus, on vous invite à sonder les réseaux sociaux en cliquant sur le nom du groupe dans le cadre Informations complémentaires, ci-dessous.

 

Live Nation : les nouveaux concerts (update 23/11/2024)

Écrit par

Dimanche 21 avril 2024 – Dry Cleaning – Trix, Anvers

Mardi 21 mai 2024 – The Black Crowes – Ancienne Belgique, Bruxelles

Jeudi 23 mai 2024 – Benson Boone – Trix, Anvers

Lundi 17 juin 2024 – The Dead South + Corb Lund

Mardi 2 juillet 2024 – Steve Hackett – Ancienne Belgique, Bruxelles

Samedi 24 août 2024 – The Teskey Brothers – OLT Rivienrehof, Anvers

Dimanche 22 septembre 2024 – Jordan Rakei – Ancienne Belgique, Bruxelles

Mercredi 2 octobre 2024 – Crystal Fighters – La Madeleine, Bruxelles

Jeudi 31 octobre 2024 – Froukje – Lotto Arena, Anvers                                          

Jeudi 31 octobre 2024 – Purple Disco Machine – Ancienne Belgique, Bruxelles

                   

http://www.livenation.be

Massive Attack aux Lokerse Feeten

Écrit par

Massive Attack se produira dans le cadre des Lokerse Feeten, ce 10 août 2024.

Pour rappel, la 49e édition des Lokerse Feesten aura lieu du vendredi 2 août au dimanche 11 août 2024.

http://www.lokersefeesten.be

 

Greenhouse Talent : les nouveaux concerts (update 30/01/2024)

Écrit par

DI 16.06.2024 Mavis Staples Salle Reine Elisabeth, Anvers
Les billets sont en vente à partir du vendredi 2 février à 10 heures.

https://www.greenhousetalent.com/befr/agenda/mavis-staples

Kid Colling

Living On The Wild Side

Écrit par

Kid Colling Cartel

Né à Bogota, cet orphelin a été adopté par une famille luxembourgeoise. Auteur, compositeur, interprète, guitariste et chanteur, dès son plus jeune âge, il a développé une fascination pour le blues et le rock’n’roll.

A son actif, un Ep, « Tomorrow’s Far Away », paru en 2014 et un album, « In The Devil’s Court », gravé en 2017. Avant d’enregistrer son second opus, « Living On The Wild Side », Kid Colling a séjourné à la Nouvelle-Orléans, afin de bien s’imprégner de l’atmosphère qui baigne la plus grande ville de l'État de Louisiane, aux Etats-Unis.

Tant en studio qu’en live, Kid est soutenu par son backing group, Le Cartel, une formation qui implique Markus Lauer à l’orgue Hammond B3, David Franco à la basse et Florian Pons aux drums.

La recherche d’une identité sonore, la volonté de garder un esprit blues sans tomber dans le cliché, d'insuffler une énergie rock, tout en affichant un solide songwriting et en délivrant des mélodies accrocheuses, font la différence. Ainsi le Kid Colling Cartel propose un cocktail sauvage et direct de soul, de funk et de rock imprimé sur un tempo groovy, sans jamais renier ses origines blues. Kid Colling donne une dimension roots à ses compostions grâce à la chaleur et la générosité de son jeu de guitare. Au-delà du cri de rébellion dans une société en déliquescence, l’alt blues de Kid Colling transmet un message d’espoir.

Titre maître qui ouvre le long playing, « Living On The Wild Side » nous rappelle que Kid est un guitariste talentueux et polyvalent aussi à l’aise à la slide électrique qu'en picking, se doublant d'un chanteur au timbre soul profond, rocailleux et chaleureux.

Les références oscillent des Black Keys (« Ain't Nobody ») à Larkin' Poe (« Living On The Wild Side », « The Storm »), en passant par Gary Clark Jr. (« Step Out Of Line », « Long Way To Go » et « All Night Long », caractérisé par son magistral solo d'orgue) et Royal Blood (« Cold Blooded », dont le clip est disponible ici). Deux plages accueillent des invités. Daniel Restrepo pour la cumbia autobiographique « El Gato ») et l'impressionnante chanteuse Johanna Red sur le splendide soul/blues « I'll Carry You », sur lequel le Kid démontre ce qu'il doit aussi à BB King.

 

Ride

L’interaction de Ride…

Écrit par

Le septième elpee studio de Ride, « Interplay », sortira le 29 janvier 2024. Ce nouvel album est le troisième du quatuor d'Oxford depuis sa reformation en 2014. Ces pionniers du shoegaze, quelquefois proche du noise rock des années 90, sont davantage ensemble lors de leur seconde phase que dans la première. Cette sortie est accompagnée du premier single de l'album, « Peace Sign », disponible dès maintenant.

« Interplay » suit « Weather Diaries » (2017) et « This Is Not A Safe Place » (2019), qui ont rallumé l'étincelle Ride, à la fois en faisant plaisir aux anciens fans et en présentant l'un des groupes de guitares les plus avant-gardistes de leur génération à un tout nouveau public. Il relie tous les points de sa carrière, reprenant les attaques de guitare frénétiques, les grooves hypnotiques et les accroches mélodiques rêveuses de ses premiers travaux et les plaçant sur un modèle sonore plus expansif, inspiré par les joyaux pop des années 80 tels que Tears For Fears, Talk Talk et le début de U2.

Sur le plan thématique, « Interplay » associe les caractéristiques lyriques classiques de Ride, telles que l'évasion, les rêves et l'insatisfaction de la vie moderne, à un sens de la résilience et de la persévérance résultant de l'implosion, puis de la reformation et de la recherche d'un moyen d'aller de l'avant vers leur deuxième sommet.

Avec sa ligne de basse entraînante, ses synthés et son saxophone euphoriques inspirés des années 80, « Peace Sign » est la parfaite introduction à « Interplay ». À propos de ce nouveau single, Andy déclare : ‘« Peace Sign » est né d'une jam enregistrée au studio OX4 de Marks, début 2021. Nous l'avons appelé « Berlin » et, au départ, il y avait Loz à la batterie, Steve à la basse et moi-même sur un synthé Prophet 5. Environ six mois plus tard, j'ai mis la main sur l'enregistrement et je l'ai transformé en chanson’.

Composé des guitaristes/chanteurs Andy Bell et Mark Gardener, ainsi que du batteur Laurence ‘Loz’ Colbert et du bassiste Steve Queralt, Ride s'est formé à Oxford, en 1988 ; quatre amis qui combinaient les sensibilités de la guitare-pop des années 60 avec des avalanches de bruits et des rythmes entraînants. Il s'agissait d'un recalibrage de l'indie-rock qui allait être défini comme ‘shoegaze’. C’est grâce au premier long palying « Nowhere », sorti en 1990 que le groupe a connu un succès critique et commercial qui s'est arrêté en 1996.

Il s’est reformé en 2014, découvrant une scène mondiale pleine de formations redevables à Ride et à ses pairs (Tame Impala, Beach House, Alvvays pour n'en citer que quelques-uns), et après une tournée réussie, les musicos sont entrés en studio sous la houlette du légendaire producteur Erol Alkan pour concocter « Weather Diaries », acclamé par la critique, et « This Is Not A Safe Place », qui lui a succédé. Aujourd'hui, en 2024, le shoegaze est l'un des genres musicaux qui se développe le plus rapidement. Un quart de siècle après sa formation et face à une nouvelle génération qui découvre leur musique, Ride atteint de nouveaux sommets créatifs et est plus fort que jamais avec « Interplay ».

« Peace sign » est en écoute ici

 

 

The Wandering Hearts

La maternité, source d’inspiration pour The Wandering Hearts…

Le trio britannique The Wandering Hearts sortira son nouvel album "Mother", le 22 mars 2024. Produit par Steve Milbourne, c’est un patchwork de récits folkloriques, d'accroches pop et d'énergie rock, le tout assemblé par des harmonies lumineuses. On pourrait le considérer comme un LP des seventies, perdu depuis longtemps, réalisé à Laurel Canyon et dépoussiéré dans un magasin de disques londonien vintage, 50 ans plus tard. "Mother" sortira en version numérique, en CD et en LP, y compris un vinyle coloré exclusif et signé. Le single "River To Cry", extrait du nouvel opus, est disponible dès maintenant.

La maternité change tout et les petits moments prennent une importance bien plus grande. Chaque souvenir a le potentiel de durer éternellement. Les responsabilités s'étendent, mais la joie aussi. The Wandering Hearts explore intimement cette transformation maternelle sur "Mother", son troisième opus. Le groupe, composé de Tara Wilcox [chant], A.J. Dean [chant, guitare acoustique] et Francesca 'Chess' Whiffin [chant, mandoline], chronique cette période de croissance et de changement à travers onze morceaux.

J'étais enceinte lorsque nous avons commencé à enregistrer l'album, et Tara l'était enceinte également lorsque nous l'avons terminé’, confie Chess. ‘Pendant ce processus, nous nous sommes vraiment trouvés en tant que groupe. La maternité nous a aidés à grandir et à trouver un sens à notre vie. Elle a porté notre écriture et notre interprétation à un niveau différent’.

 A.J. poursuit : ‘Cet album a commencé comme un Ep folk et s'est transformé en quelque chose de complètement différent.  Il contient bien sûr des éléments de folk, mais aussi de rock, de blues, de pop et bien plus encore, avec nos voix qui les relient tous’.

Sur "Mother", The Wandering Hearts a réduit l’expression sonore à l'essentiel : des paroles captivantes, une instrumentation organique et, comme toujours, des harmonies d'une grande puissance.

Le clip de "River to cry" est disponible ici

 

Page 8 sur 851