Plaid sortira son nouvel album le 11 novembre 2022. Depuis la fin des années 80, il est considéré comme une des pierres angulaires de la musique électronique expérimentale. Outre ses projets The Black Dog et Balil, sans oublier sa contribution apportée à…

logo_musiczine

Marcel est un fantôme de carnaval qui aime faire beaucoup de bruit en frottant sa joue sur les humains avec tendresse. Comme un chat boiteux avec des cymbales attachées à sa queue. Insupportable mais étrangement sympathique. Sa musique doit autant à Jonathan…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Administrator

Administrator

Le Concours Circuit démontre une nouvelle fois la vivacité foisonnante du secteur musical en Fédération Wallonie-Bruxelles. Vingt projets avaient été retenus lors des écoutes à l'aveugle du concours parmi pas moins de 420 candidatures. Des projets musicaux aux esthétiques extrêmement variées, originaires de Wallonie ou de Bruxelles.

Ces deux dernières semaines, le concours organisait les 4 soirées de sélection au KulturA, à La Ferme, au Vecteur et au Brass. Le jury a retenu 10 artistes et groupes pour les prochaines étapes du concours, à savoir les demi-finales.

Il s'agit de : Alex Lesage (Electro Jazz), Atheris (Jazz / Rock), Aziza (Soul / Rock), Bart Kobain (Hip Hop / Trap), Djengué (Soul / R'N'B), Eosine (Dreampop / Shoegaze), Ice Sealed Eyes (Metalcore / Progressif), Jazmyn (Neo Soul), Jean-Paul Groove (Electro Math Rock) et Tom Franck (Electro) !

Prochaines étapes : les demi-finales et la finale

Ces 10 groupes ou artistes se produiront le 28 octobre au Rockerill et le 29 octobre au Reflektor lors des demi-finales. Quatre d'entre eux accèderont à la grande finale du 9 décembre au Botanique. Un jury prestigieux de professionnel·le·s (presse organisateurs, bookeurs, manageurs, etc.) établira alors le palmarès 2022 et les prix coup de coeur.  Des talents de demain, à suivre assurément !

(d’après communiqué de presse)

Pour plus d’infos, voir ici

 

 

Pierre Van Braekel nous a quittés le 11 juillet dernier. Pierre était à l'origine de l'agence artistique Nada et des labels discographiques 62TV records et Trente Février.

L'histoire de Pierre, de Nada et du Botanique a débuté dans les années 90 quand le Botanique leur avait proposé une carte blanche mensuelle.

Cette collaboration verra venir, pour la première fois au Botanique, des artistes tels que dEUS, Yo La Tengo, Katerine, Jonathan Richman, Evil Superstars, Mad Dog Loose, Ppz30, Venus, Sharko, Mo Tucker, the Fleshtones, Girls In Hawaii, the Tellers, M. Ward, Papas Fritas, Bright Eyes, Midlake ou Jacno.

Tous les artistes proches de Pierre ont répondu présents quand il a été décidé de lui rendre hommage lors d'un concert le 27 septembre dans le Parc du Botanique, grâce au précieux soutien logistique et financier du Botanique et du Conseil de la Musique.

De 19 à 22 h, vous pourrez voir ou revoir Lo Bailly, Ada Oda, Romano Nervoso, Antoine Hénaut, Gérald Genty, Sharko, Françoiz Breut, Jawhar, An Pierlé et Girls in Hawaii

L'accès à ce concert est en prix libre (partant à 10€ minimum), sachant que l'intégralité des bénéfices iront à une association d'accueil pour jeunes en difficultés, proche de Pierre et sa famille.

Il s'agit de La Casa asbl située à Braine-le-Comte qui accueille 15 enfants de 3 à 18 ans pour lesquels une décision d’éloignement du milieu familial a été prise.  Les enfants sont hébergés à la Casa qui assure leur accompagnement dans un projet de réinsertion familiale ou de résidence autonome de manière épanouissante et pourvoit à leurs besoins éducatifs, scolaires, sociaux de manière individualisée.

Leur plus gros problème est d’offrir un lieu décent et respectueux aux familles qui viennent rendre visite à leurs enfants, beaucoup d’enfants n’ayant pas la possibilité de retourner en famille et pour certains, les visites des parents devant d’être encadrées par un membre de l’équipe comme médiateur des relations parents-enfants.

La Casa désirerait transformer son garage en nouveau lieu de rencontres, dans un cadre sympathique, confortable et propice aux véritables échanges positifs et constructifs.

Ces travaux entraîneront des frais d’isolation, de chauffage, de décoration d’aménagement et aussi l'achat d’un abri extérieur pour les vélos des enfants actuellement stockés dans le garage.

Lien de la billetterie : https://bit.ly/3KEZLq1

 

Ils étaient plus de 420 projets à poser leur candidature pour participer au tremplin musical incontournable en Belgique francophone. Nouveau record d'inscriptions et preuve d'un engouement toujours grandissant pour ce parcours professionnalisant et réel coup de projecteur au sein du secteur musical.

Après des heures de sessions d'écoute à l'aveugle, le jury composé de professionnel·les du secteur musical (booker, journaliste, label, organisateur·rice de concerts/festival...) a retenu 20 projets musicaux éclectiques et prometteurs. Des artistes et groupes évoluant dans des styles variés tels que le math rock, la dream pop, le metal, la soul ou encore l'electro. Autant de genres qui témoignent de la richesse et du dynamisme de la scène émergente en Wallonie et à Bruxelles.

Les 20 projets retenus, à découvrir en détails sur le site du Concours Circuit sont :

39 Bermuda · Alex Lesage · Atheris · Aziza · Bart Kobain · Bow · Bruant · Djengué · Eosine · Ice Sealed Eyes · Jazmyn · Jean-Paul Groove · Lou K · MIT - The Male Idiot Theory · Nariel · NYXX · Oberbaum · The Haze · Tom Franck · Yakhchal

Ils se produiront lors des quatre soirées de sélection qui auront lieu en septembre dans des lieux partenaires de Court-Circuit. Ainsi, le dispositif s'attache également à mettre en lumière ces scènes locales, indispensables à la vitalité de l'écosystème culturel et le développement des artistes.

Suite à ces soirées de sélection, dix artistes et groupes seront retenus pour participer aux demi-finales (28 octobre au Rockerill à Charleroi et 29 octobre au Reflektor à Liège). Au terme de cette étape, quatre projets accéderont à la finale, qui se déroulera le vendredi 9 décembre au Botanique !

Alors, qui succèdera à Tukan, lauréat de l'édition 2020 du Concours Circuit ?

(d’après communiqué de presse)

Les 20 projets retenus pour le Concours Circuit en son et en images sont à découvrir ici

SOIRÉES DE SÉLECTION

08.09 KULTURA. Liège
09.09 LA FERME Louvain-La-Neuve
16.09 VECTEUR Charleroi
17.09 BRASS Bruxelles

DEMI-FINALES

28.10 ROCKERILL Charleroi
29.10 REFLEKTOR Liège

FINALE
09.12 BOTANIQUE Bruxelles

 

vendredi, 26 août 2022 12:13

Festival In.out.sider 2022

Du 12 au 16 octobre 2022, LaVallée proposera la première édition du festival pluridisciplinaire In.out.sider qui questionne la thématique du handicap au sein des pratiques artistiques. Par le biais d’une riche programmation musicale, d’une exposition d’art brut ainsi que des conférences et workshops, le festival a pour ambition d’accroitre la visibilité d’artistes en situation de handicap dans les programmations culturelles actuelles. L’événement, coorganisé par LaVallée, Urban Boat (France)et le Krakke Festival (Berlin), est entièrement gratuit et s’inscrit dans la programmation des Nuits Sonores Bruxelles.

La programmation musicale conçue par le Krakke Festival réunit des artistes en situation de handicap ainsi que des artistes valides. Pendant trois jours des noms belges et internationaux se produiront à LaVallée ainsi que sur la péniche culturelle Urban Boat, amarrée sur le canal à quelques pas. Cette dernière partira de Lille pour 5 jours de navigation et de résidence avec le groupe de musique RON PON (FRANCE) avant de proposer le résultat de cette itinérance pendant le festival. Parmi les artistes de la programmation, citons plusieurs artistes allemands tels que DJ Flush B2B Petula Black Sperm, MFX, Bläck Dävil, DJ Locati, Wellen.Brecher, Alienata et Umwelt ainsi que les Belges Aidons Antoine, Choolers Division, Indigo Magic Orchestra, Ugne&Maria.

Le festival accueillera également une exposition d’art brut dans les espaces de LaVallée du 13 au 23 octobre qui réunira pour la première fois, cinq ateliers belges, dont trois francophones Creahmbxl, Creahm Liège, Centre Sésame et deux néerlandophones Zonnelied et Kunstwerkplaats De Zandberg. Curatée par le commissaire Jonathan Loppin (FR), artiste plasticien à l’origine de plusieurs artist-run spaces et cofondateur du SHED, centre d’art contemporain de Normandie, l’exposition rassemblera les œuvres de deux artistes de chacun des ateliers.

Pour poursuivre la réflexion sur les thématiques du handicap et d’une meilleure inclusivité au sein du milieu culturel, In.out.sider propose des workshops et une conférence, certains adressés aux professionnels et d’autres qu’au grand public. Le jeune public ne sera pas oublié grâce aux initiations au DJing samedi et dimanche avec le label Ick Mache Well, ou encore les workshops organisés par les artistes RON PON.

Le festival se déroulera du 12 au 16 octobre 2022

(D’après communiqué de presse)

https://lavallee.brussels/

 

 

vendredi, 19 août 2022 10:31

Festival des Libertés 2022

Côté musique, le Festival des Libertés accueille cette année le duo belge Juicy Orchestra dans un set acoustique arrangé par le compositeur Jean-Marie Rens, Fishbach et Mansfield.TYA en double-affiche inédite baroque et disco, les rappeurs et poètes français Odezenne, le musicien sénégalais roi du mbalax Youssou N’Dour, les jazzmen belges Aka Moon qui fêtent leurs 30 ans, la légende du jazz fusion Marcus Miller, les décalés et fantasques Feu! Chatterton, les frétillants Deluxe et un double-concert historique pour les fans de reggae réunissant Max Romeo et Eek-A–Mouse.

L’édition 2022 du Festival des Libertés se déroulera du 13 au 22 octobre.

https://www.festivaldeslibertes.be/2022/

 

La cinquième édition de Nuits sonores & European Lab Brussels se déroulera du 12 au 16 octobre 2022. Une nouvelle édition engagée, exploratoire et festive placée sous le signe de l’urbain.

Cette cinquième édition du festival-forum se déploiera sur le territoire de la Région Bruxelles-Capitale pour occuper des lieux variés : Reset, lieu éphémère au cœur de Bruxelles opéré à partir de ce printemps par l’ASBL Arty Farty Brussels, LaVallée, C12 et Bozar. À ces premiers espaces s'ajouteront bientôt des lieux satellites, qui viendront compléter ce parcours artistique et culturel dans la ville.

Aujourd'hui, Nuits sonores & European Lab Brussels 2022 dévoile la programmation du festival : une sélection riche et extensive d’intervenant·es et d’artistes belges et internationaux·ales incarnant les musiques actuelles et alternatives, et une programmation pensée avec une approche transdisciplinaire pour toujours enrichir l'expérience des publics.

(d’après communiqué de presse)

Pour plus d’infos, voir ici

 

 

mercredi, 25 mai 2022 08:28

Essence à l’AB

Le dimanche 2 octobre, l’AB et Youth L’AB organisent le festival d’une journée Essence.  À cette occasion, les jeunes de Youth L’AB – un labo pour la jeunesse bruxelloise engagée et multilingue – présentent un programme varié avec des talks, des showcases d’artistes émergents et une afterparty. Essence leur offre l’occasion de mettre en avant l’essence même de l’expérience acquise au sein de Youth L’AB : une passion pour le hip-hop et une insatiable envie d’en savoir plus sur le monde de la musique. 

dim. 2 octobre 22

Essence: Cyra Gwynth + Alioth

Un festival d’une journée, pour les jeunes et par des jeunes. Au programme : showcases, talks & afterparty

Pour plus d’infos, voir ici

 

 

C’est la première fois depuis 1994 que le Pink Floyd se réunit à nouveau pour sortir une nouvelle compo et leur première sortie depuis son dernier album « The Endless River » en 2014.

Dans le titre, on retrouve David Gilmour et Nick Mason, rejoint par le bassiste de longue date Guy Pratt et Nitin Sawhney au piano, et aux vocaux Andriy Khlyvnyuk, membre du groupe ukrainien Boombox.

La chanson, enregistrée le 30 mars dernier reprend le vocal d’Andriy qu’il avait posté sur son compte Instagram dans lequel on le voit chanter sur la place Sofiyskaya à Kyiv. Le son en lui-même de « Oh the Red Viburnum in the Meadow » est une chanson folklorique ukrainienne de protestation écrite durant la première guerre mondiale. Elle a été diffusée dans le monde entier le mois dernier suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Le titre du single de Pink Floyd vient de la dernière phrase de cette chanson qui se traduit par ‘Hey, Hey, Rise up and rejoice’.

Gilmour a une belle-fille et des petits enfants d’origine ukrainienne. Il raconte avoir réussi à échanger avec Andriy Khlyvnyuk depuis son lit d’hôpital de Kiev, où il se remettait d’une blessure due à un éclat de mortier.

Le clip a été tourné par le très célèbre directeur Mat Whitecross et tourné le même jour que l’enregistrement de la chanson.

Le clip de « Hey, hey, rise up ! » est disponible

« Hey, Hey, Rise Up ! » (« Hey, Hey, lève-toi ! ») servira à récolter des fonds pour les Ukrainiens touchés par l’invasion russe.

(D’après communiqué de presse)

‘Autrice, psy et mélomane’, ce sont les mots qui conviennent bien à qui elle est mais surtout ils conviennent parfaitement au podcast qu’elle a créé ! « Y’a des pas connus », le podcast des artistes pas tant connu.es mais à qui c’est intéressant de tendre le micro.

Elle peut passer des heures à écouter les podcasts où les musicien.es parlent de leur boulot, de leur processus de création, de leur réflexion, de leur inspirations et aspirations. Ça la fait rêver et sans doute que ça résonne avec son moi artistique aussi… et elle s’est dit que si elle fermait les yeux en les écoutant (en interview notamment) alors elle n’était plus capable de faire la distinction entre une star et son voisin guitariste. Tous les deux se font couler un café, écrivent, composent, montent sur scène, ressentent cette adrénaline avant et puis se sentent dans leur élément pendant, tous deux ont besoin de leur famille pour garder les pieds sur terre, de leurs amis pour faire taire leurs doutes, et tous deux ont une joie enfantine sur le visage de pouvoir faire de leur passion leur activité principale. Alors pourquoi le micro est-il toujours tendu aux artistes connu.es ?

Elle croit aimer celles et ceux qui sont à côté, les décalés ceux qui ‘shinent’ pas trop ou pas encore. Parce qu’on entend bien fort celles et ceux sur le devant de la scène et elle apprécie les entendre, mais elle avoue avoir un faible pour les autres qui sont un peu à côté. Elle marche dans Bruxelles, en Belgique, et elle se dit que derrière chacune de ces portes il y a des milliers de gens qui créent. Et elle est touchée quand iels lui ouvrent une petite fenêtre sur leur intérieur, qu’iels l'invitent dans leur maison le temps d’une conversation et qu’iels lui racontent qui iels sont.

Ça nourrit la créativité aussi et peut-être celle des gens qui l’écoutent ensuite… et ça c’est trop bon !

Alors voilà, y’avait plus le choix que de le créer et finalement il est là ! « Y’a des pas connus », ce sont des conversations simples mais riches, sans prétention. Juste de la douceur, un peu de rire, de poésie, peut-être des soupirs grognons mais pour elle tout est bon ! On vient comme on veut et c’est très bien. Écoutez la bande annonce pour vous mettre dans le bain et puis quand l’envie vous prendra enchainez sans retenue avec le premier épisode.

Retrouvez-la sur Instagram pour l’actualité ici

Le podcast est disponible sur Spotify, Apple Podcast, Google Podcast et Anchor est à découvrir

 


 

Depuis plus d’un an maintenant, le gouvernement a débranché la prise du secteur culturel et évènementiel. Plus d’un an d’obscurité sans la moindre lueur.

Le secteur n’a pourtant pas ménagé ses efforts pour se réinventer, pour apporter aux responsables toutes les informations sur un secteur souvent trop méconnu, pour comprendre des décisions sanitaires pas toujours cohérentes, et surtout pour pouvoir garder la tête hors de l’eau… mais toujours avec ce sentiment de n’avoir même jamais aperçu la moindre main tendue des dirigeants.

Il est vrai que la tolérance et le sens de la responsabilité caractérisent le secteur. Ce qui le ramène très souvent à une image gentille, sans doute trop gentille même. Mais aujourd’hui il n’en peut plus d’être gentil !

Il n’en peut plus d’avoir cette impression de ne pas exister.

Il n’en peut plus de voir ses équipes, ses fournisseurs, ses amis, ses artistes, ses techniciens ramer financièrement, changer de métier, sombrer dans la dépression, et parfois, hélas partir tout court.

Il n’en peut plus de ne pas avoir de réponses à ses questions.

Alors, mesdames et messieurs « les décideurs » politiques, prenez vos responsabilités !

Le secteur ne demande pas de le laisser travailler comme il le souhaite ; il se rend compte que ce sera très difficile. Il demande simplement de répondre aux questions suivantes :

Pourquoi est-ce si difficile de donner une réponse claire sur la possibilité d’organiser des événements de plus de 5.000 personnes cet été ? Un oui ou un suffirait…

Pourquoi est-ce si difficile de proposer un protocole clair et progressif pour une réouverture du secteur culturel et événementiel ? Cela permettrait au secteur de préparer un été qui ne serait pas vide de culture…

Pourquoi est-ce si difficile de proposer des événements test ? Les résultats de ces tests seraient de fameux outils pour une relance progressive et en toute sécurité du secteur…

Pourquoi est-ce si difficile de rassurer ce secteur, comme la Flandre l’a fait, en proposant des fonds de garantie et des soutiens financiers clairs, adaptés et proportionnels ? Ceci permettrait de lui offrir des perspectives encourageantes pour l’avenir…

Pourquoi est-ce si difficile de donner quelques perspectives à notre jeunesse en manque d’événements et de contacts sociaux ? Ceci éviterait sans doute de devoir envoyer la cavalerie dans les parcs…

Les festivals francophones de musique en ont assez d’être gentils. En l’absence de réponse et d’un minimum de considération politique, devrait-il, comme le fait le secteur HORECA, proposer une réouverture de la culture le 1er mai et donner rendez-vous à tous nos festivaliers dans les parcs de Wallonie et de Bruxelles ?

Il serait sans doute plus simple et plus efficace de répondre à ces questions qui paraissent à la fois urgentes et légitimes.

(D’après communiqué de presse de la Fédération des Festivals de Musique Wallonie-Bruxelles).

Page 1 sur 16