La substitution d’Edouard van Praet

Edouard van Praet a publié son nouveau single, « Remplaçable », ce 2 mai 2024, une chanson délicate et rêveuse à la basse hypnotique, aux synthés mignons et aux guitares discrètes. Entre pop et punk doux, les paroles en français à la reverb’ profonde évoquent…

logo_musiczine

Les synthés analogiques de Franck Marchal…

Une belle échappée pour Franck Marchal du groupe Batz ! Il publie le 24 juin 2024 un Ep 6 titres, « Maeltrom Metronomy » qui témoigne de son amour pour les synthés vintage et les ambiances électro cinématographiques. Le maxi « Maelstrom Metronomy » est une…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

30 Seconds To Mars
billy_talent_ab_07

Très jeunes et pourtant déjà tellement matures… Spécial

Écrit par - -

Le Salon, situé dans le beau village de Silly, a une nouvelle fois démontré son audace ! Les sympathiques membres fondateurs ont toujours le chic pour dénicher les perles rares. La programmation est plus qu’intelligente et permet aux néophytes de découvrir de nouveaux genres.

Ce samedi n’a pas failli à la règle ! Ce soir, il s’agissait en quelque sorte d’une ‘battle’ nord-sud, puisque Reject, groupe wallon, se produisait avant High Hi, venu tout droit de Flandre.

Reject avait l’honneur d’ouvrir les hostilités. Plutôt dans une veine rock, un tantinet alternatif, le quatuor a franchement manqué d’enthousiasme !

Pourtant habitué aux scènes live, il n’est pas parvenu à convaincre l’auditoire plutôt clairsemé.

Seul le bassiste donnait l’impression de s’amuser véritablement !

Non pas que la musique soit foncièrement mauvaise, mais l’ego surdimensionné de chacun des musicos impacte directement la musicalité du set. Les grattes nous assènent des sonorités trop bruitistes qui dénaturent complètement l’âme des morceaux.

La formation s’évertue à marteler une présence sonore à tout prix, au détriment de la qualité. Moins d’individualisme et un peu plus de subtilité dans le jeu enrichiraient très certainement le set. Quant à l’enchaînement des titres, il donne le tournis !

Le leader chantonne dans un ‘franglais’ à peine audible et compréhensible. Encore une fois, s’exprimer dans la langue de Shakespeare est une idée plutôt alléchante ; mais quand on n’est pas anglo-saxon, un minimum de savoir et de savoir-faire est nécessaire. Dommage !

Parfaitement inconnu au sein du paysage musical, High Hi a, par contre, servi de couperet face à la déception et à la morosité ambiantes laissées par leurs prédécesseurs !

Ne cherchez aucune signification manichéenne dans le choix du patronyme du groupe ! Il n’y en a pas !

Le trio, réunissant des musicos âgés d’une petite vingtaine d’années, a soufflé un vent de bonheur et d’exaltation aux quatre coins de la salle.

Mené tambour battant par la belle Anne-Sophie, ce groupe aux influences ‘indie pop’ est originaire de la région de Louvain.

Energique à souhait, le band n’a pas à rougir du parcours réalisé depuis ses débuts.

Venus défendre les couleurs d’un Ep quatre titres, ces primo arrivants se sont rencontrés un beau jour de 2010 sur les bancs de l’école secondaire pour unir leur force. Un beau mariage pour le meilleur, mais pas pour le pire…

Le son diffusé était d’une qualité irréprochable, notamment celui de la guitare lead, d’une limpidité proche du surréalisme.

La chanteuse, arborant une paire de chaussures rose fluo pour l’occasion, sautillait sur chaque riff de guitare se donnant ainsi corps et âme. Une vraie hystérique proche de l’extase!

Leur jeune âge est inversement proportionnel à la maturité dont ils font preuve !

De l’aveu même du band, toute démarche commerciale est proscrite. C’est une erreur ! Le potentiel radiophonique de leur répertoire est bel et bien réel. Ces petits deviendront grands !

La seule ombre au tableau émane de la qualité médiocre de leur mini elpee. Les arrangements bâclés dénaturent vraiment ce qui aurait pu devenir une jolie carte de visite !

Set list :

Calm Down Sir
Age
White Rabbit In The Black Hole
Tommy
Islands Full Of Gold
You
This Never Dies
Fear Of Snow
In The Drugs Don’t Kill You I Will

Her

(Organisation : Le Salon de Silly)

 

Informations supplémentaires

  • Band Name: High Hi
  • Date: 2015-10-02
  • Concert Place: Le Salon
  • Concert City: Silly
  • Rating: 0
Lu 1403 fois