La cavalcade de Jéhan…

Poussé par un nouvel élan poétique, Jean Jéhan a sorti son nouvel opus, « On ne sait jamais », le 18 novembre 2023. Pour ce cinquième elpee, Jéhan fait le choix de s'affranchir de ses affinités folk rock, pour aller vers des horizons plus dégagés. On retrouve…

logo_musiczine

TORRES perdue dans une salle immense…

TORRES (le nom de scène de l'artiste new-yorkaise Mackenzie Scott) publiera son nouvel elpee, « What an enormous room », ce le 26 janvier 2024. La chanteuse américaine propose également son premier single/vidéo, « Collect ». Parallèlement à cette annonce,…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Manu Chao - Bau-huis
mass_hysteria_ab_10
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

mercredi, 05 juillet 2023 18:46

Perfecto, le petit homme…

Après la sortie avoir sorti un concept album, "Quasar Of Love", en avril dernier, et premier clip baptisé "Try To Fly", Perfecto nous propose son second, "Little Man", réalisé par Ronan Lagadec.

Il a été tourné au château de Dino à Montmorency, structure d'accueil dans laquelle Toni (chanteur du groupe) a passé son enfance.

Le titre, parlant de Bobby Blackheart (crooner du 31ème siècle), qui chante à l'enfant qu'il n'aura jamais les raisons de son (ce) choix, ne pouvait trouver plus bel écrin, aussi bien graphiquement que symboliquement.

Souhaitant coller à l'univers rétrofuturiste de Perfecto, le groupe a donné un visage robotique à ce crooner et l'a fait virevolter dans cette salle bicentenaire.

L'ambiance se situe entre rêve et réalité, suspendue entre le passé, le présent et le futur.

« Little man » est disponible sous forme de vidéo ici

 

 

lundi, 26 juin 2023 18:45

It It Anita conseille son ami…

It It Anita célèbre cette année ses 10 ans d’existence et publiera un nouvel LP cet automne. "Don't Bend (My Friend)" est le premier single tiré de ce futur opus.  

Le morceau se replonge dans ces 10 années sur les routes, 10 années de shows et de rencontres, de changements et de renouveau. 10 années parfois difficiles, où il s'agissait aussi de ne pas craquer face aux conditions de développement précaires.

"Don't Bend (My Friend)" se tourne vers le passé une dernière fois et clôture un long chapitre pour le groupe, avant d'en ouvrir un nouveau cet automne.

A écouter

 

lundi, 26 juin 2023 18:45

Les hypermondes d’Amor Blitz

Amor Blitz publiera son deuxième album, « Hypermondes », en octobre prochain. En attendant, il nous propose son premier single, « Gourous & Sorcières », dont le clip a été co-réalisé par Amor Blitz et Thomas Kurc.

Depuis ses débuts, Amor Blitz n’a de cesse de se créer un chemin à la Lewis Carroll de l’autre côté du miroir, là où l’imaginaire joue d’égal à égal avec le réel. Dans la lignée d’une pop mélodique et insatiable, incarnée aussi bien par Todd Rundgren qu’Unknown Mortal Orchestra, Emmanuel Szczygiel déploie des mélodies soignées, qu’il s’amuse à dynamiter au gré de ses envies. Portées par une écriture poétique et familière, les harmonies se révèlent joueuses.

Rien ne se perd, tout s’entremêle. Les envolées psychés s’enrichissent d’arrangements orchestraux (cordes, orgues électriques, flûtes), la voix s’enroule dans les guitares, la production baigne au sein d’un climat cinématographique. Là où le premier disque exprimait une urgence, une impatience résolument rock, Amor Blitz a évolué vers plus de lenteur et de magie.

L’énergie ne s’est pas perdue en route, mais a pris des chemins de traverse : plutôt que d’aller droit sur la falaise, les mélodies prennent le temps de se perdre, tantôt pour s’étoffer, tantôt pour s’effeuiller. L’écriture, comme la production, se sont étendues. L’espace sonore, plus riche, se permet dès lors d’accueillir plus de choses : le groove des batteries et des basses, influencées par la Motown ou Stax, ont gagné en présence.

Entre soft rock et pop psychédélique, « Hypermondes » s’autorise des artifices mais ne fait pas semblant. « Hypermondes » est une évasion aux quatre coins d’un monde qui n’est ni le nôtre, ni tout à fait un autre. En filant droit dans l’imaginaire, Emmanuel Szczygiel cherche le chemin le plus court vers le beau.

La vidéo de « Gourous & Sorcières » est disponible

 

lundi, 26 juin 2023 18:44

Les collines bleues de Ganache…

Des guitares hurlantes aux complaintes graciles, le duo lyonnais Ganache navigue entre ambiance lo-fi et voix rêveuses où se confondent shoegaze et rock dans une pop hypnotique.

Prenant la relève de son deuxième Ep, « Hikikomori », paru fin 2019, le groupe en sortira un nouveau, « Hypernova », le 13 octobre prochain.

Le tandem nous présente ici une création légère et aérienne, au rythme nonchalant et aux guitares vaporeuses, où leurs deux voix se mélangent pour créer une douce atmosphère pop.

Curieux ? Alors, écoutez « Blue Hills »

 

lundi, 26 juin 2023 18:43

Les Mille Soirs de Juarez Juarez…

Guitariste pendant quinze ans au sein du groupe Lavach’, actuellement tromboniste pour l’inclassable et déjanté Surnatural Orchestra… aujourd’hui, François Juarez met de côté ses instruments et met en avant sa voix de crooner à travers un premier projet solo, Juarez Juarez.

L'artiste a sorti son premier single « Mille Soirs ». Cette émouvante balade est extraite d'un premier Ep éponyme, qui représente pour l'artiste une première expérience en solo, comme chanteur. Et il sortira fin septembre 2023.

« Mille Soirs » reflète le style musical de Juarez Juarez : un mélange de chanson française, de folk et de pop autour de cette voix chaude et ourlée inspirée par un esprit crooner, style qui rappelle Bastien Lallemant voire Charles Berberian.

Dans « Mille Soirs », Juarez Juarez rend un émouvant hommage à sa mère mexicaine : dans un décor parisien surgissent, comme dans un rêve, d'innombrables éléments liés à cette culture mexicaine. Les « Milles soirs » sont ceux qui nous restent à vivre avec ceux qu’on aime et en compagnie desquels il faut savoir profiter.

Illustré par l'artiste mexicaine Estefania Bouchot Jasso, le visuel de ce single représente deux chiens typiquement de son pays : les xolos. Selon la légende préhispanique locale, ces chiens dépourvus de poils seraient des psychopompes : ils mèneraient les défunts au monde des morts. Au coin en haut à gauche de l'image, une fleur emportée par le vent : serait-elle donc l'incarnation d'un esprit, guidé par ces fameuses créatures ?

En attendant la sortie de l’album, « Mille Soirs » est en écoute ici

À travers « La Lumière de L’Ombre – L’Ombre de la Lumière », le 3ème elpee de Shaun Ferguson nous plonge dans un monde de pure beauté musicale, entre la lumière et l’ombre. La guitare acoustique met l’emphase sur la maîtrise de Shaun à la guitare acoustique

Que vous soyez un fan de musique instrumentale ou appréciiez simplement la virtuosité d’un musicien à la guitare acoustique, vous serez captivé par les mélodies émouvantes et les textures riches de La « Lumière de l'Ombre - L’Ombre de la Lumière ».

La musique instrumentale moderne et transcendantale de ce guitariste virtuose, compositeur et interprète issu de Caraquet, au Canada, est empreinte d'une poésie subtile et intense, offrant un voyage captivant.

Guidé par son intuition, son agilité et sa sensibilité, Shaun Ferguson puise son inspiration dans différents courant musicaux, oscillant du folk aux musiques du monde, les transformant à sa manière.

Pour découvrir le clip de « L’ombre et la lumière », c’est

En un peu plus de dix ans d’existence, Hermetic Delight a déjà vécu plusieurs vies musicales. Au fil de ses sorties (trois Eps et un premier album sorti en 2020) et de ses explorations, la formation strasbourgeoise a peu à peu enrichi sa signature sonore aux accents post-punk d’élans pop et de musiques avant-gardistes.

Le groupe est né autour de Zeynep Kaya, chanteuse issue des milieux punks et féministes d’Ankara venue en France pour s’investir dans le lyrique, le jazz et les musiques improvisées, de Delphine Padilla, batteuse et performeuse issue du milieu de la danse et d’Atef Aouadhi, musicien autodidacte qui s’est également illustré comme bassiste au sein du groupe Crocodiles.

Après « Tied Up », Hermetic Delight continue de marquer l’année 2023 de son empreinte en publiant « Inci », nouveau single chanté en turc, qui s’accompagne d’un clip hallucinatoire.

Le deuxième single de l’année d’Hermetic Delight a un goût de rock d’avant-garde au rythme sautillant et est scandé en turc (à l’instar de son tube « Rockstarları » paru en 2020 sur l’album « F.A. Cult »)

« Inci » (prononcé Indji) a traversé beaucoup d’épreuves ; elle a dû quitter son monde pour s’en sortir. Elle essaie d’exister ici alors qu’il demeure quelque chose qui est resté là-bas. Mais « Inci » est forte et inspire les siens. Alors elle montre la voie.

Ce clip, réalisé par le vidéaste Arnaud Bigeard et la plasticienne Saba Niknam, s’inspire de l’esthétique de Sergei Parajanov et de Tarsem Singh. Le combo semble venir d’un autre monde mais c’est la banalité de son environnement qui est encore plus frappant, d’une étrange normalité. "Inci" fait suite au morceau "Tied Up", sorti en février dernier.

La vidéo consacrée à « Inci » est à découvrir ici

 

 

 

Another Way est un morceau rempli d'espoir et de lumière, une balade folk en ternaire qui vous emmène voguer en haute mer, bercés aux doux sons de la voix de Franck et de la guitare hawaïenne de Damien.

Sous ces douces couleurs se cache cependant un message poignant, teinté de mélancolie et d’ironie.

Franck & Damien nous content l’histoire d’un vieux loup de mer sur les derniers milles d’un long périple.

Terre promise en vue, un trou se forme dans la carlingue et cet irréductible pirate se retrouve piégé dans les flots.

Une métaphore tragique que Damien a écrit à la mémoire de son père, rongé par la maladie, dont la chute fut accélérée par des gestes autodestructeurs et aurait pu être prévenue.

Ce sentiment de désespoir et d’errance est retranscrit à la perfection dans le clip, réalisé par Franck Lapuyade. Nous entrons dans le cauchemar du personnage rencontré pour la première fois dans le clip du titre « Home ». Piégé dans un entre-deux monde, l’homme fait preuve d’une vraie détermination pour traverser une épreuve émotionnelle intense, de la colère à la peur, à la tristesse jusqu’à la résignation.

Toujours sous l'œil bienveillant de ses cowboys Charon-esque et anges gardiens, Franck & Damien.

Grâce à ce deuxième single, le duo Bordelais poursuit l’ascension de son prochain album « Juniper Road ».

« Another Way » est à ce jour le morceau le plus produit que le groupe ait dévoilé avec l'ajout de chœurs aux voix de Franck, une ligne de basse chaloupée et l'utilisation d’un orgue électronique et d'une vraie batterie acoustique. Ce morceau est un tournant dans la qualité de production de Franck & Damien et dévoile les promesses de ce second album dont les pré-commandes seront lancées dès la sortie de ce deuxième single.

Le clip de « Another Way » est à découvrir ici

 

En 4 accords et dans une forme épurée, les Fabulous Sheep racontent une traversée, celle de leur ville, de leur vie, celle des doutes et des questionnements, celle d’une candeur juvénile qui s’évanouit pour un quotidien aliénant. Puis un jour on se réveille, entouré des murs que l’on a construit autour de soi même, dans un monde criblé de peur et de haine, aux carrefours des âmes en peine... (« The Crossroads of Lost souls »). Voulons-nous vraiment appartenir à cette société ?

Sur fond de rock tendu et nerveux, les enfants terribles de Fabulous Sheep jouent avec urgence, et chantent le désenchantement d’une jeunesse qui a pourtant encore des idéaux. Originaire de Béziers, la ville laissée pour compte dont les tensions politiques ont indirectement inspiré le groupe qui combat ces thèmes en chanson, la formation livre sa lutte artistique entre énergie positive et colère froide.

Des refrains scandés en chœur, des mélodies pop incandescentes à 3 accords, et une production comme du punk de stade mais enregistré dans un garage : Fabulous Sheep illustre son style sur un premier Ep abrasif baptisé "Kids Are Back", ainsi qu'un elpee, "Fabulous Sheep", sorti en 2019, en totale autoproduction.

Comptabilisant près de 300 concerts dans l’hexagone et en Europe, le band se fait remarquer se font remarquer grâce à ses prestations bouillantes et sa rage viscérale aussi bien dans les petits clubs que dans certains des plus grands festivals, et rapidement le groupe se forge une réputation scénique.

Fabulous Sheep a sorti en 2022 un nouvel album explicitement intitulé "Social Violence", un opus mis en forme par le combo ainsi que Jim Diamond (producteur américain de The Whites Stripes et The Sonics). Un manifeste rock d'une dizaine de chansons, comme des photographies du monde occidental actuel : smartphones et déconnexion totale de la réalité à travers "Satellite", la joie insouciante du tourisme à la mer et les réfugiés qui la traversent dans "Mediterannean Cemetery", le brainwashing télévisé tout au long de "Parasite" ou encore les schémas d'une vie, et d'une ville, qui nous aspire, et nous dévore de l'intérieur sur "The Future is Unwritten » ...

Le clip de "The Crossroads of Lost souls" est à découvrir ici

 

Yojimbo est un quartet strasbourgeois né en 2019. Il s’est autoproclamé groupe d'intergalactic stoner rock. Porté par des envolées vocales nourries de sonorités fuzz aux accents progressifs floydiens, le vaisseau Yojimbo navigue à travers les grooves massifs et catchy du stoner, en passant par les invocations abyssales du doom et la spatialité du post-rock.

Après avoir publié un premier Ep éponyme autoproduit, Yojimbo est parti en tournée promotionnelle où il a partagé la scène avec des groupes tels que IAH, Geezer ou Baron Crâne. 2023 marque un nouveau cap : nouveau line-up, nouvelle identité ; Yojimbo continue son voyage interstellaire, prêt à conquérir de nouveaux univers.

En attendant, il nous propose son nouveau titre « Doomsday Clock », immortalisé lors d’une session ‘live’ ; et il est disponible

 

 

 

Page 12 sur 163