Barnabé Mons rend hommage à un chat… sauvage…

Chanteur-batteur dès l’âge de treize ans, le Lillois Barnabé Mons a transité par la bagatelle de neuf formations, avant de se lancer en solitaire, soit après 28 ans de carrière. « Bunker Superstars », son premier elpee, est paru ce 2 juin 2023. Et il vient…

logo_musiczine

Les décibels de Chatte Royal…

Le premier elpee de Chatte Royal, « Mick Torres Plays Too Fucking Loud », paraîtra ce 8 mars 2024. Fondé en 2020 par Diego Di Vito, Dennis Vercauteren et François Hannecart, et rejoint par Téo Crommen en 2021, il compte deux Eps à son actif, « Septembre », en…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

ufomammut_4ad_05
Nothing But Thieves 03-02...
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

À travers « La Lumière de L’Ombre – L’Ombre de la Lumière », le 3ème elpee de Shaun Ferguson nous plonge dans un monde de pure beauté musicale, entre la lumière et l’ombre. La guitare acoustique met l’emphase sur la maîtrise de Shaun à la guitare acoustique

Que vous soyez un fan de musique instrumentale ou appréciiez simplement la virtuosité d’un musicien à la guitare acoustique, vous serez captivé par les mélodies émouvantes et les textures riches de La « Lumière de l'Ombre - L’Ombre de la Lumière ».

La musique instrumentale moderne et transcendantale de ce guitariste virtuose, compositeur et interprète issu de Caraquet, au Canada, est empreinte d'une poésie subtile et intense, offrant un voyage captivant.

Guidé par son intuition, son agilité et sa sensibilité, Shaun Ferguson puise son inspiration dans différents courant musicaux, oscillant du folk aux musiques du monde, les transformant à sa manière.

Pour découvrir le clip de « L’ombre et la lumière », c’est

En un peu plus de dix ans d’existence, Hermetic Delight a déjà vécu plusieurs vies musicales. Au fil de ses sorties (trois Eps et un premier album sorti en 2020) et de ses explorations, la formation strasbourgeoise a peu à peu enrichi sa signature sonore aux accents post-punk d’élans pop et de musiques avant-gardistes.

Le groupe est né autour de Zeynep Kaya, chanteuse issue des milieux punks et féministes d’Ankara venue en France pour s’investir dans le lyrique, le jazz et les musiques improvisées, de Delphine Padilla, batteuse et performeuse issue du milieu de la danse et d’Atef Aouadhi, musicien autodidacte qui s’est également illustré comme bassiste au sein du groupe Crocodiles.

Après « Tied Up », Hermetic Delight continue de marquer l’année 2023 de son empreinte en publiant « Inci », nouveau single chanté en turc, qui s’accompagne d’un clip hallucinatoire.

Le deuxième single de l’année d’Hermetic Delight a un goût de rock d’avant-garde au rythme sautillant et est scandé en turc (à l’instar de son tube « Rockstarları » paru en 2020 sur l’album « F.A. Cult »)

« Inci » (prononcé Indji) a traversé beaucoup d’épreuves ; elle a dû quitter son monde pour s’en sortir. Elle essaie d’exister ici alors qu’il demeure quelque chose qui est resté là-bas. Mais « Inci » est forte et inspire les siens. Alors elle montre la voie.

Ce clip, réalisé par le vidéaste Arnaud Bigeard et la plasticienne Saba Niknam, s’inspire de l’esthétique de Sergei Parajanov et de Tarsem Singh. Le combo semble venir d’un autre monde mais c’est la banalité de son environnement qui est encore plus frappant, d’une étrange normalité. "Inci" fait suite au morceau "Tied Up", sorti en février dernier.

La vidéo consacrée à « Inci » est à découvrir ici

 

 

 

Another Way est un morceau rempli d'espoir et de lumière, une balade folk en ternaire qui vous emmène voguer en haute mer, bercés aux doux sons de la voix de Franck et de la guitare hawaïenne de Damien.

Sous ces douces couleurs se cache cependant un message poignant, teinté de mélancolie et d’ironie.

Franck & Damien nous content l’histoire d’un vieux loup de mer sur les derniers milles d’un long périple.

Terre promise en vue, un trou se forme dans la carlingue et cet irréductible pirate se retrouve piégé dans les flots.

Une métaphore tragique que Damien a écrit à la mémoire de son père, rongé par la maladie, dont la chute fut accélérée par des gestes autodestructeurs et aurait pu être prévenue.

Ce sentiment de désespoir et d’errance est retranscrit à la perfection dans le clip, réalisé par Franck Lapuyade. Nous entrons dans le cauchemar du personnage rencontré pour la première fois dans le clip du titre « Home ». Piégé dans un entre-deux monde, l’homme fait preuve d’une vraie détermination pour traverser une épreuve émotionnelle intense, de la colère à la peur, à la tristesse jusqu’à la résignation.

Toujours sous l'œil bienveillant de ses cowboys Charon-esque et anges gardiens, Franck & Damien.

Grâce à ce deuxième single, le duo Bordelais poursuit l’ascension de son prochain album « Juniper Road ».

« Another Way » est à ce jour le morceau le plus produit que le groupe ait dévoilé avec l'ajout de chœurs aux voix de Franck, une ligne de basse chaloupée et l'utilisation d’un orgue électronique et d'une vraie batterie acoustique. Ce morceau est un tournant dans la qualité de production de Franck & Damien et dévoile les promesses de ce second album dont les pré-commandes seront lancées dès la sortie de ce deuxième single.

Le clip de « Another Way » est à découvrir ici

 

En 4 accords et dans une forme épurée, les Fabulous Sheep racontent une traversée, celle de leur ville, de leur vie, celle des doutes et des questionnements, celle d’une candeur juvénile qui s’évanouit pour un quotidien aliénant. Puis un jour on se réveille, entouré des murs que l’on a construit autour de soi même, dans un monde criblé de peur et de haine, aux carrefours des âmes en peine... (« The Crossroads of Lost souls »). Voulons-nous vraiment appartenir à cette société ?

Sur fond de rock tendu et nerveux, les enfants terribles de Fabulous Sheep jouent avec urgence, et chantent le désenchantement d’une jeunesse qui a pourtant encore des idéaux. Originaire de Béziers, la ville laissée pour compte dont les tensions politiques ont indirectement inspiré le groupe qui combat ces thèmes en chanson, la formation livre sa lutte artistique entre énergie positive et colère froide.

Des refrains scandés en chœur, des mélodies pop incandescentes à 3 accords, et une production comme du punk de stade mais enregistré dans un garage : Fabulous Sheep illustre son style sur un premier Ep abrasif baptisé "Kids Are Back", ainsi qu'un elpee, "Fabulous Sheep", sorti en 2019, en totale autoproduction.

Comptabilisant près de 300 concerts dans l’hexagone et en Europe, le band se fait remarquer se font remarquer grâce à ses prestations bouillantes et sa rage viscérale aussi bien dans les petits clubs que dans certains des plus grands festivals, et rapidement le groupe se forge une réputation scénique.

Fabulous Sheep a sorti en 2022 un nouvel album explicitement intitulé "Social Violence", un opus mis en forme par le combo ainsi que Jim Diamond (producteur américain de The Whites Stripes et The Sonics). Un manifeste rock d'une dizaine de chansons, comme des photographies du monde occidental actuel : smartphones et déconnexion totale de la réalité à travers "Satellite", la joie insouciante du tourisme à la mer et les réfugiés qui la traversent dans "Mediterannean Cemetery", le brainwashing télévisé tout au long de "Parasite" ou encore les schémas d'une vie, et d'une ville, qui nous aspire, et nous dévore de l'intérieur sur "The Future is Unwritten » ...

Le clip de "The Crossroads of Lost souls" est à découvrir ici

 

Yojimbo est un quartet strasbourgeois né en 2019. Il s’est autoproclamé groupe d'intergalactic stoner rock. Porté par des envolées vocales nourries de sonorités fuzz aux accents progressifs floydiens, le vaisseau Yojimbo navigue à travers les grooves massifs et catchy du stoner, en passant par les invocations abyssales du doom et la spatialité du post-rock.

Après avoir publié un premier Ep éponyme autoproduit, Yojimbo est parti en tournée promotionnelle où il a partagé la scène avec des groupes tels que IAH, Geezer ou Baron Crâne. 2023 marque un nouveau cap : nouveau line-up, nouvelle identité ; Yojimbo continue son voyage interstellaire, prêt à conquérir de nouveaux univers.

En attendant, il nous propose son nouveau titre « Doomsday Clock », immortalisé lors d’une session ‘live’ ; et il est disponible

 

 

 

lundi, 26 juin 2023 18:36

The Amber Day guéri à temps…

La musique de The Amber Day mêle mélodies pop et sonorités folk, se distinguant par la voix si singulière de sa chanteuse américaine.

Ses compositions originales sont une véritable plongée intimiste entre énergie et douceur.

Après avoir gravé un premier Ep, le quintet franco-américain prépare une nouvelle tournée et la sortie de son 1er album pour 2023. Il s’intitulera « Our Stories ».

En attendant, il nous propose un premier single, « Heal in Time », sous forme de de clip, ici

Dans cette véritable ballade indie folk, la mandoline et la guitare se mélangent pour magnifier la superbe voix de Rachel, qui nous raconte sa Louisiane natale à travers des paroles pleines de nostalgie et de sincérité.

Cette chanson envoûtante aux frontières de la pop, mêle une production moderne et des racines authentiques, avec l’espoir que le temps puisse guérir tous les maux.

 

lundi, 26 juin 2023 18:36

Quelques échos d’OK Panda

"Echoes" c’est le titre du nouveau single d’OK Panda. Cette nouvelle chanson du désormais quintet bruxellois (le groupe a officialisé l’arrivée de Sander Villers, batteur) explore le thème de l'évasion du quotidien.

"Echoes" est une ode à la liberté́, un appel à s'évader de la routine et à explorer de nouveaux horizons. Grâce à ses paroles introspectives et sa mélodie accrocheuse, la chanson invite l'auditeur à se laisser emporter par la musique et à se perdre dans ses pensées. Invitation que l’on retrouve dans l’artwork du single, signé Milan Cambier (comme les 3 singles précédents), qui reste dans un style de collage - mais arborant cette fois-ci des couleurs plus franches, o l’instar du nouveau logo du groupe).

Il s’agit du premier single post « Perspectives », (son premier Ep est paru en décembre 2022) et résume parfaitement, malgré quelques touches folks rappelant des groupes comme Mumford and Sons, la trajectoire future de la formation tout en conservant la formule qui a fait son succès : une pop aux influences british, mêlant rock alternatif et sonorités electro 80’s, aux mélodies vocales entraînantes qui contrastent avec les thèmes mélancoliques et actuels abordés dans les textes.

La version ‘live’ acoustique d’Echoes" est disponible

lundi, 26 juin 2023 18:35

La soif de vivre de Lola Akwa

Lola Akwa est autrice, compositrice et interprète. Elle chante sur une forme de musique, douce et épurée, qui s’écoute attentivement au crépuscule.

Deuxième chapitre d’une sortie en 3 actes, c’est après avoir appris la maladie de sa maman que Lola Akwa a écrit « Soif De Vie » un titre très personnel et vulnérable qui vous invite à explorer ce besoin de s’accrocher à la beauté de la vie malgré les souffrances qu’elle peut infliger.

Le clip, seconde partie du mini-film de son projet, reprend là où « Rebattre Mon Cœur » s’était arrêté e un en nous plongeant au sein d’un univers rétro et cinématographique. Le mini-film sera ensuite révélé dans son intégralité à la sortie de l’Ep prévue pour la rentrée 2023.

Au sein de cet univers mélancolique et acoustique on ressent chaque mot qui résonne en nous.

Le clip de « Soif De Vie » est disponible ci

 

lundi, 26 juin 2023 18:34

Le souffle nu de Juliette…

Le premier album de Suuij, "Souffle Nu", vient de sortir !

Enfant, Juliette Divry (longtemps rennaise, et vivant désormais à Noirmoutier), découvre le violoncelle et décide d’en faire son confident, son compagnon de vie. Ensemble, ils sillonnent et arpentent dans un désir d’innover et d’interroger la création. Après un parcours classique, Juliette développe au service des autres (Alan Corbel, Les Bubbey Mayse, Mermonte, The Last Morning Soundtrack…) un jeu original empreint d’une interprétation sensible.

Nourrie de toutes ces rencontres humaines et artistiques, Juliette ressent l'envie de créer son univers et de composer sa propre musique.

Un besoin d'extérioriser, de lâcher prise, de laisser libre son imagination... Ici, écrire l'instant présent et tout simplement se demander : "Suuij ?"

Juliette saisit la matière sonore du violoncelle pour alimenter ses compositions qui, portées par une écriture très instinctive, deviennent tour à tour lyriques, sauvages et explosives. Puis la voix vient se poser, expirée, comme dans un souffle. Céleste, douloureuse ou lumineuse, elle vient résonner avec le violoncelle.

Ce premier album, "Souffle Nu", Juliette l’a longuement rêvé.

Elle et Damien Tillaut ont souhaité réaliser l’enregistrement et le mixage sans compression, ni ajout de réverbération externe ou tout autres effets numériques : un violoncelle et une voix à l’état pur pour rester au plus près des compositions intimes de Juliette.

Pour répondre à cette envie, ils ont cherché un lieu dans lequel l’acoustique allait définir le son de l’elpee qui permettait également d’avoir une palette de sonorités intéressantes. C’est ainsi qu’ils ont investi l’église de Chevaigné (NDR : c’est dans le département d'Ille-et-Vilaine en Bretagne) pour chercher les différents effets naturels proposés par le lieu et l’enregistrement a été réalisé au fur et à mesure de ces trouvailles.

Le clip de « Là » est disponible ici

 

 

lundi, 26 juin 2023 18:30

Marilou, mauvaise fille ?

Marilou, c’est d’abord l’évidence créative de deux femmes libres et audacieuses (Émilie Marsh et Marilyne Maillot) souhaitant porter la parole d’autres femmes qui le sont tout autant. Émilie Marsh (autrice, compositrice et réalisatrice multirécompensée) a 19 ans lorsqu’elle croise pour la première fois la route de Marilyne (interprète et autrice marseillaise), alias Marilou, dans le sud de la France. Deux femmes, deux générations, qui partageront un bout de chemin musical ensemble avant qu’Emilie continue sa route vers Paris...

C’est après 15 ans d'une amitié joyeuse qu’elles décident de se retrouver pour unir leur talent et mettre à l'honneur des femmes qui ont osé être différentes. Emilie, désormais arrangeuse reconnue dans le milieu de la chanson française et particulièrement investie dans la création féminine au travers de son label FRACA, compose, écrit, réalise, taille sur mesure pour la voix, le propos et le parcours de Marilou. Cette dernière, loin d’être inactive depuis est engagée dans divers projets artistiques questionnant la place de la femme dans la société ; du micro radio à la salle de concert, elle a toujours cherché la voie de la liberté. Une collaboration complice qui fait sens, portée par deux talents de la scène musicale francophone féminine. De cette collaboration naît l’album « Mauvaises Filles ».

Les Mauvaises filles sont les insoumises, les dissidentes, celles qui refusent le cadre imposé par leur époque. C’est d’elle(s) qu’il est question dans ce premier opus de Marilou, s’écartant toujours des routes qu’on a voulu tracer pour elle. À 52 ans, elle porte et incarne les voix de ces femmes, inspirée par celles qu’elle côtoie ou a rencontrées, et par sa propre vie. De cette liberté naît aujourd’hui un LP d’une rare beauté.

Mis en forme par Dominique Ledudal (Rita Mitsouko, Philippe Katerine, Jil Caplan…), ce long playing de guitares, intime et gracieux, mélange avec plaisir les registres de la chanson, du folk et de la pop. Une ambiance organique où les arpèges entourent et profilent un décor à la fois rugueux et feutré autour du chant de Marilou. Une voix profonde et lumineuse qui pèse chaque mot, portant authentiquement la parole de ces femmes rassemblées le temps de dix chansons.

C’est avec douceur et sensualité que Marilou les incarne, comme si toutes parlaient avec l’élégance et la tendresse de celles qui n’ont plus à rien prouver. Qu’elles soient mère maquerelle (« Chez Berthe »), polyamoureuse (« Seconde adresse »), jouisseuse et sans enfant (« Impasse paradis »), révoltée (« Petite fille »), où résolument intrépide (« Plonge »), toutes se répondent et parlent d’une seule voix : celle de la liberté d’être qui elles sont.

Le clip de « Marilou » est disponible ici

 

 

Page 10 sur 161