L’aventure de YMNK…

« Aventure », le nouveau single de YMNK fusionne l’extravagance du ‘stadium rock’ et le ‘banger’ techno pop. Sur une rythmique house, un thème de ‘guitar hero’ nous emmène explorer des univers électriques aux couleurs saturées. Avec ses sons de lasers…

logo_musiczine

Les synthés analogiques de Franck Marchal…

Une belle échappée pour Franck Marchal du groupe Batz ! Il publie le 24 juin 2024 un Ep 6 titres, « Maeltrom Metronomy » qui témoigne de son amour pour les synthés vintage et les ambiances électro cinématographiques. Le maxi « Maelstrom Metronomy » est une…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Acid Mothers Temple - Mag...
Acid Mothers Temple - Mag...
Bernard Dagnies

Bernard Dagnies

lundi, 30 juillet 2007 18:47

T.V. Eye

TV Eye est un magazine musical américain qui propose bien évidemment toute la panoplie des articles prévus pour ce type de media; mais à chaque tirage, la revue est enrichie d’un Dvd épinglant des prestations ‘live’, des interviews ainsi que des reportages consacrés à des artistes en tournée ou en studio. Ce quatrième volume s’intéresse à Sunno))), Isis, High On Fire, The Bronx, Comets On Fire, Radio Birdman ainsi qu’aux Murder City Devils, réunis le temps d’un concert… 

lundi, 30 juillet 2007 18:46

Live in Madrid (Dvd)

The Drones est un quatuor australien. Fondé à Perth en 2000, il a décidé de s’installer sur le Vieux Continent. En 2005. Une résidence quasi-permanente, même si la formation retourne encore ponctuellement aux Antipodes pour s’y produire en ‘live’ ou tout simplement pour retrouver leurs familles respectives. Un exil destiné à mieux faire connaître une musique dont les Européens sont assez friands. Et pour cause, particulièrement électrique est essentiellement influencée par Neil Young, The Velvet Underground, Green on Red et The Birthday Party. Déjà responsable de 5 albums à ce jour, le groupe a vécu, depuis sa fondation, quelques changements de line up. Mais sous une formule toujours identique : un drummer, un guitariste, un chanteur/guitariste et un bassiste. Encore qu’aujourd’hui ces quatre cordes soient caressées par une bassiste (très jolie par ailleurs !) Sur ce Dvd figurent tout d’abord 10 morceaux immortalisés live au Gruta 77 de Madrid. Des prises de vue particulièrement réussies alternant les images en couleur et en noir et blanc. En outre, la qualité du son est irréprochable. Ensuite trois titres interprétés au Tote Hotel de Melbourne. Et enfin deux clips vidéo.  

lundi, 30 juillet 2007 18:42

Wildmen in action (Dvd)

Fondée vers 1999/2000, cette formation américaine nous vient de Georgie. D’Atlanta très exactement. En décembre 2002, victime d’un accident de voiture, son guitariste Ben Eberbaugh a perdu la vie. Malgré ce coup du sort, le groupe est parvenu à remonter la pente et à enregistrer son premier elpee éponyme, en 2003. Eberbaugh ayant été remplacé par un ami du groupe, Jack Hines, puis par un ex-Renegades Ian Brown (rien à voir avec l’ex leader des Stone Roses). Le quatuor véhicule une réputation de groupe de scène sulfureux. Pas à cause de son style garage teinté tour à tour de blues, rock, doo-wop, country ou punk, mais de ses attitudes et de ses comportements rabelaisiens voire licencieux, n’hésitant pas à vomir et à uriner sur le podium ou encore à finir ses spectacles en tenue d’Adam. Ce Dvd immortalise un show accordé au Gruta 77 de Madrid en 2006. Et il inclut les inévitables ( ?!?!?) surprises, dont deux clips vidéo.

lundi, 30 juillet 2007 18:38

The floating life

Avant de fonder Leadfinger, Stephen O’Brien a sévi chez Brother Brick, Proton Energy Pills, Asteroid B-612, The Yes Men et Challenger 7. Mais Leadfinger, c’est avant tout le projet de cet Ecossais émigré en Australie depuis l’âge de 3 ans. Pour partir en tournée, il s’est quand même décidé à recruter un drummer et un bassiste ; mais lors de l’enregistrement de « The floating life », il a tout fait pratiquement seul. Et franchement, ce premier opus de Leadfinger est excellent. Epousant parfois le timbre de Tom Verlaine, de Paul Westerberg ou d’Ed Kuepper, mais sans en avoir les inflexions, sa voix gémissante est peut-être un peu limite, mais sa fragilité est bouleversante. L’ombre de l’ex Saints plane d’ailleurs sur la plupart des ballades. Et en particulier cette sensibilité mélodique typiquement australienne (« Back is the ‘burgh », « The music had the last say »). Eclectique, cet opus alterne donc compos plus acoustiques et franchement électriques. Acoustiques d’abord. A l’instar du country blues « I went looking » au cours duquel il fait glisser délicatement son bottleneck sur sa sèche. Technique qu’il reproduit sur le titre maître, une compo franchement lo-fi dont les lyrics sont directement inspirés d’un poème écrit par le poète australien John Forbes. Electriques ensuite. Dispensant même une véritable intensité blanche. Comme sur le très ‘Paisley Underground’ « Boo Radley », une compo balayée de riffs de guitare cinglants. Ou « The Philadelphia ruse » oscillant constamment entre cordes tintinnabulantes (Television ?) et ‘crazyhorsiennes’. Stephen rend également hommage à la bande du défunt Phil Lynott, à travers « Thin Lizzy », mais en s’appuyant sur une rythmique typiquement ‘Stones’ ; et puis il adresse un clin d’œil au « Rebel Rebel » de Bowie sur « The Sydney way ? » Un excellent album !

Les Epsilons auraient pu figurer sur une des compilations ‘Peebles’ ou 'Nuggets'. Et on n’y aurait vu que du feu, tant leur surf/garage/punk, rogné par les inévitables claviers poussiéreux, est aussi âpre et tumultueux que celui des Standells, Remains, Count Five, Shadows of Knight ou encore Chocolate Watchband. Même les vocaux sont écorchés comme à cette époque. Pourtant ce quatuor californien est bien contemporain et a reçu le concours de Mike McHugh (Melvins, Lighninh Bolt) à la production. Une seule cover : le « Stronger than dirt » de Jay and the Techniques immortalisé par les Mummies. Et malgré tout, l’un ou l’autre titre plus menaçant (« Drunk on love », « Cecilia »), abordé dans l’esprit du « Rattus Norvegicus » des Stranglers. Ou même épisodiquement une ligne de guitare un peu moins pourrie. Néanmoins, difficile de faire plus revivaliste…

lundi, 30 juillet 2007 18:31

Fuzz Machine

Mini album 6 titres pour l’ex bassiste des Scientists, de Beast of Bourbon et des Dubrovniks. Mais le plus paradoxal, sur cet opus, est que l’Australien ne joue pas de la basse, mais de la guitare dont il assure toutes les parties. Un seul partenaire : une boîte à rythmes qu’il a baptisée : Franki The Machine. Une idée dont la paternité revient bien évidemment à Sisters of Mercy pour son Doctor Avalanche. Hormis le cauchemardesque « Give up », enrichi d’arrangements ‘philspectoriens’, les cinq autres plages macèrent dans une solution sonore psychotique, sauvage, implacable, fruit d’un mélange astucieux entre garage et noisy hérité en ligne droite de Suicide et surtout de Jesus & Mary Chain. Et les vocaux laconiques de Boris collent parfaitement à cette musique à la fois envoûtante et ténébreuse…

jeudi, 19 juillet 2007 03:00

Iron & Wine : un nouvel album

Le nouvel album d’Iron & Wine, “The Shepherd's Dog” paraîtra le 24 septembre.

Tracklisting

1) Pagan Angel and a Borrowed Car
2) White Tooth Man
3) Lovesong of the Buzzard
4) Carousel
5) House by the Sea
6) Innocent Bones
7) Wolves (Song of the Shepherd’s Dog)
8) Resurrection Fern
9) Boy With a Coin
10) The Devil Never Sleeps
11) Peace Beneath the City
12)
Flightless Bird, American Mouth

Pour plus d’infos : http://www.ironandwine.com/

 

 

Après quatre années de silence, Annie Lennox sortira un nouvel album ce 1er octobre 2007, « Songs Of Mass Destruction ». Il sera précédé par le single « Dark road » le 24 septembre. L’opus a été enregistré à LA, sous la houlette de Glen Ballard, metant ainsi un terme à sa collaboration avec le producteur Steve Lipson. Parmi les invité figurent des superstars comme Madonna, Sarah McLachlan, Celine Dion, Fergie, Faith Hill, Pink, Dido, Gladys Knight, KD Lang, Angelique Kidjo, Bonnie Raitt, Shakira, Melissa Etheridge, Anastasia, Joss Stone, KT Tunstall and beaucoup d’autres

Tracklisting

1. Dark Road 

2. Love Is blind 

3. Smithereens 

4. Ghosts In My Machine 

5. Womankind 

6. Through The Glass Darkly 

7. Lost 

8. Coloured Bedspread 

9. Sing 

10. Big Sky 

11. Fingernail Moon


Pour plus d’infos : http://www.annielennox.com/

'The Heart Of Everything', le dernier album de la formation néerlandaise Within Temptation est paru aux States ce 24 juillet. Vous pouvez en lire la chronique sur Musiczine, par ailleurs :  http://www.musiczine.net/fr/index.php?option=com_alphacontent&section=1&cat=11900&task=view&id=1111&Itemid=35

jeudi, 26 juillet 2007 13:52

Air Traffic : un premier album !

Le premier album d’Air Traffic paraîtra le 24 septembre. Son titre ? “Fractured Life”

Ce qu’en dit le communiqué de presse :

« De l’euphorie sexuelle de “Charlotte” à l’introspection rigoureuse proposée par “Empty Space”, il s’apprécie comme une authentique expérience. Tour à tour angoissé, exubérant, assuré ou dépité, il regorge d’un rock branché sur le courant alternatif. Parce qu’en vérité, la vie elle-même est fracturée, et les hauts et les bas s’y entrechoquent de manière souvent déconcertante. »

En attendant, vous pouvez regarder le clip de Shooting Star :

http://www.dailymotion.com/video/x2m0a2_air-traffic-shooting-star_music

http://www.wat.tv/video/596881/attitude-AIR-TRAFFIC-SHOOTING-STAR.html

Tracklisting :

1. Just Abuse Me
2. Charlotte
3. Shooting Star
4. No More Running Away
5. Empty Space
6. Time Goes By
7. I Like That
8. Never Even Told Me Her Name
9. Get In Line
10. I Can’t Understand

11. Your Fractured Life
12. Pee Wee Martini

Pour plus d’infos : http://www.air-traffic.co.uk/