Ce 2 décembre 2022, White Lung publiera son cinquième opus. Intitulé « Premonition », il est annoncé comme un tourbillon de batterie, de guitares complexes et de paroles sans retenue sur la maternité, la grossesse et la croissance. Les thèmes sont plus…

Goat défie la mort !

Formidable guerrier psychique, canalisateur du mystique et partisan d'une quête…

logo_musiczine

Privé de concerts pendant 18 mois, Magma a mis à profit cette période pour préparer un nouvel album, un album de groupe, comme il n’en avait jamais réalisé depuis longtemps. A la suite de la création d’un nouveau line-up en 2020, Christian Vander a une…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Taï

Taï

vendredi, 08 octobre 2021 10:54

Horse

Quand on évoque le rock issu des pays de l’Est, on pense immédiatement au collectif moscovite Pussy Riot. Mais parmi les formations russes, on peut aussi épingler DDT, The Jack Wood et surtout Motorama. Ce sont sans doute les plus connues. Enfin, pour votre culture générale, sachez qu’en Moldavie, Zdob si Zdub et Gândul Mâtei sont considérés comme des valeurs sûres, tout comme Okean Elzy en Ukraine et Molchat Doma en Biélorussie. Il y en a d’autres, mais là, il faudrait alors rédiger un article de fond.

Holy Motors nous vient d’Estonie. Et propose une musique qui mêle subtilement dream pop et shoegaze. Mais bien que vaporeuse et mélancolique, elle est teintée d’americana.

Eliann Tulve –dont la voix rappelle Lana Del Rey– et ses compères ont la tête de plus en plus tournée vers les States (…fantasmées) et un titre comme « Midnight Cowboy » ne ment certainement pas à ce sujet…


 
mercredi, 29 septembre 2021 16:57

Melt

Oli Bayston est un auteur-compositeur, producteur, multi-instrumentiste britannique qui a entamé sa carrière au sein du groupe indé Keith, puis collaboré avec, notamment, 2 Bears, Steve Mason, Willy Mason, Lianne La Havas, Lily Allen, The Voyeurs, Rosie Lowe et bien d'autres.

Boxed In, c’est son dernier projet. Il y combine ses deux plus grandes passions musicales, le Krautrock et la house, s'inspirant des rythmes motorisés de Can et Neu ! ainsi que de DJs house comme Pépé Bradock et Theo Parrish. Il a choisi ce patronyme d’après une peinture de Francis Bacon (‘Head VI’) décrivant l’opération par laquelle le corps entier s’échappe par la bouche ; ce qui métaphorise bien l’acte du chant…

Sorti en 2016, « Melt » nous replonge nostalgiquement dans l’univers électro-pop de Hot Chip (sans atteindre les mêmes sommets), grâce à ses accès de basse caoutchouteuse, ses cloches samba et ses clappements de main. Une belle façon de danser intelligemment (« Jist »)


 
mercredi, 29 septembre 2021 16:53

Barely Autumn

Barely Autumn a publié ce premier elpee en 2017 ; mais malgré d’évidentes qualités, il est passé quelque peu inaperçu. Fondé par Nico Kennes, le groupe bruxellois recycle la musique indie pour se forger une identité propre. A l’écoute de cet opus, deux références émergent immédiatement : Sufjan Stevens et Eels. Le band à Mark Oliver Everett exerce même une influence un peu trop flagrante sur « Losing Ground ». Depuis, le combo a gravé un nouvel album dont le niveau d’écriture s’est significativement élevé…


 
lundi, 13 septembre 2021 17:05

Floater

Emmenée par la guitare exploratrice d’Eric Hunziker (NDR : c’est lui qui signe les 10 titres !), DogOn ravive la flamme du jazz/rock progressif. Boosté par l’incroyable groove entretenu par la basse à 6 cordes de Thomas Tavano et le drumming plutôt curieux de Tobias Hunziker (pourtant pas le frère de l’autre…), le trio zurichois s’autorise même des incursions dans l’univers oriental (« Dashashwamedh Gha ») ou encore électronique (« Priester »).   

En résumé, tout en marchant sur les traces de Tribal Tech, Bunny Brunel et Wayne Krantz (pour les connaisseurs), cette formation helvète élabore une musique à la fois –et c’est paradoxal– complexe mais accessible…


 
dimanche, 05 septembre 2021 16:55

Dark Hands, Thunderbolts

Issu de Plymouth (NDR : c’est dans le Devon, en Angleterre) Crazy Arm est un collectif réunissant 16 membres. Et pourtant, il est actif depuis plus de 15 ans ! Il lui a cependant fallu 4 ans pour terminer son 4ème album. Si sa longévité ne lui a pas servi, la pandémie a constitué un fameux frein aux différentes sessions. Il a été, en effet, difficile d’aménager du temps libre entre les différents musiciens en ces temps de Covid. Bref, l’écriture de « Dark Hands, Thunderbolts » n’a, apparemment, pas été de tout repos…

Le groupe anglais ne souhaite toujours pas être enfermé dans une case et, à l’écoute de cet opus, c’est manifeste. Il y recèle aussi bien des plages de country ou d’americana (« Brave Stars Here ») que de morceaux quasi-punk (« Montenegro »). Et tout au long de ce parcours escarpé, Crazy Arm affronte une série de sujets engagés tels que le brexit (« The Golden Hind ») ou les problèmes de santé mentale. Du beau travail pour ces artisans du rock…


 
dimanche, 05 septembre 2021 16:53

Visions of Bodies Being Burned

Issu de Los Angeles, Clipping. est un trio de hip-hop réunissant le MC Daveed Diggs ainsi que les producteurs William Hutson et Jonathan Snipes. Cet obscur objet du désir incarné par « Visions of Bodies Being Burned » navigue très loin des volutes chères au hip-hop mainstream, préférant s’enfoncer au sein d’un monde enfumé proche des univers fréquentés par Dälek ou Shabazz Palaces (également signés sur le label Sub Pop) …

Sur un flow somme tout assez classique, les productions oscillent entre noise, musiques concrètes, expérimentations et déviances industrielles sur des textes conduisant aux enfers, peuplés de cauchemars et sous l’emprise d’autres forces du mal ; le tout baignant au sein d’un climat plutôt horrifique…

Néanmoins, cet ‘horrorcore’ rap pratiqué tout au long du 4ème opus de Clipping. demeure accessible tout en titillant les oreilles les plus curieuses.


 
mardi, 24 août 2021 17:14

Fall Off the Apex

La musique de La Jungle libère une énergie phénoménale. Que ce soit sur disque ou en ‘live’. Et ce depuis ses débuts… le tout avec des moyens qui pourraient être qualifiés de ‘limités’ : une guitare bien distordue, un casio et un kit de batterie. Ce qui n’empêche pas le duo montois, mais alors le moins du monde, d’explorer de multiples univers et de se faire plaisir... En effet, les cerveaux en ébullition de Mathieu Flasse et Rémy Venant ne se refusent rien : entre noise bien crasse, techno primitive, math-rock ou réminiscence krautrock…

Les idées se bousculent au portillon tout au long de ce 4ème elpee enregistré à Honfleur, en Normandie. « Fall Off the Apex » propage des incantations amérindiennes sur l‘hypnotique « Marimba », des rythmes technos mutants sur « Du Sang Du Singe », de la noise psyché sur « Le Jour du Cobra » ou déflagrent nos tympans sur les 14 minutes bien barrées du bien nommé et final « The End The Score » …

Un album bien jouissif !

samedi, 31 juillet 2021 17:47

Ven Ven Ven

Nous avions quitté le discret mais talentueux Alexandre Delano, il y a quelques années, lors de la sortie de premier elpee solo, sobrement intitulé « Eau » (2015), un disque qui faisait suite aux merveilleuses escapades accomplies par le Delano Orchestra (auteur de 6 albums) et du non moins merveilleux label Kütü Folk. C’est donc un réel plaisir de redécouvrir son existence grâce à « Ven Ven Ven », une œuvre fragile, une nouvelle fois interprétée dans la langue de Molière. L’Auvergnat (Alexandre Rochon de son vrai nom) continue de creuser son sillon folk qui défriche la pop sur un terreau fertilisé par Sparklehorse, Elliott Smith voire plus près de nous, Nicolas Michaux. L’écriture –tant des textes que des textures– est purifiée dans les eaux de la mélancolie… pas une seule plage n’est à éliminer au sein de cette œuvre à la fois belle et empreinte d’une grande sensibilité…

samedi, 31 juillet 2021 17:27

Any Day Now

Les excités de The Brooks pratiquent le funk comme à la plus belle époque ! Emmené par le Montréalais Alexandre Lapointe et l’Américain Alan Prater (ex-tromboniste des Jackson tout de même), le groupe nous propose un 3ème album au groove irrésistible. Les cuivres vintage, la rythmique chaloupée et le charisme vocal indéniable alimentent un cocktail sur-vitaminé qui fluctue entre soul et funk. L’octuor se mue en virtuose tout au long de cet « Any Day Now », qui réussit l’exploit d’être vintage sans être passéiste…

dimanche, 25 juillet 2021 11:40

High Five

Pierre-Louis François (que l’on a vu au sein de RubiCan et Franky Goes to Pointe à Pitre) nourrissait probablement des rêves d’évasion. Ce qui explique, sans doute, le choix de ce nom de scène imaginaire, qui –avouons-le– claque bien mieux aux oreilles…

Inspiré par des songwriters de la trempe de Troy Von Balthazar ou Ken Stringfellow, le Charentais apprécie les territoires escarpés du folk indie et du power-rock. Paru en 2019, « High Five » constitue le 5ème chapitre d’une belle aventure d’écriture classieuse, sensible et ciselée. Les comptines pop/folk de Luis Francesco Arena révèlent, en effet, un véritable travail d’orfèvre.

Lors de sessions, l’artiste s’est servi d’une basse VI (une basse à 6 cordes, qu’il a découverte) et a reçu le concours de de Nicolas Cueille à la batterie et aux synthés.

Les mélodies sont évidentes mais complexes et dévoilent quelques pépites, dont « Guess My Powers », point d’orgue de cet opus. « High Five » ! Définitivement

Page 4 sur 255