Calexico vient de sortir un nouveau titre qui rappelle ses débuts. Intitulé "Rambler", il fait suite à l’album El mirador, paru en avril dernier. Joey Burns, membre cofondateur du groupe, explique que le morceau est inspiré par le temps passé dans le…

La descente de METZ

"Come On Down", c’est le titre du nouveau single de METZ. A ce propos, Alex Edkins a…

logo_musiczine

« The ride », c’est le titre du nouvel elpee de Daan, qui sortira ce 11 novembre 2022. En attendant, il nous propose son nouveau single « Western », un instrumental qui ouvrira ce prochain album. Le caractère cinématographique, émouvant et rageur de ce…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Taï

Taï

dimanche, 24 janvier 2021 10:40

Yellow

Pas facile de se plonger dans un album plus de 3 ans après sa sortie… d’autant plus que les 75 minutes et les 25 morceaux proposés par cette formation américaine (NDR : elle est issue d’Olympia, la capitale de l’Etat de Washington) ne sont pas des plus digestes. Adeptes de la déconstruction plus que de l’écriture, ces bruitistes invétérés marchent sur les traces de Wire mais en version dite ‘de niche’. Et c’est tout à fait flagrant tout au long de ce 3ème opus. Le groupe nous réserve toutefois quelques véritables morceaux le long du chemin escarpé de ses expérimentations art-punk et noise mais il faut aller les chercher… Les excellents « Tiger Pipe » ou « Gotham Brake » représentent bien ce qu’aurait pu devenir cet elpee, si Naomi Punk ne se prenait pas trop la tête…

jeudi, 21 janvier 2021 08:44

Crazy Hearts

Le temps n’a pas d’emprise sur Jad Fair et son vaisseau Half Japanese ! Après plus de 40 ans d’existence, la bande préserve son stakhanovisme exemplaire et publie déjà un nouvel opus. Intitulé « Crazy Hearts », il succède au magnifique « Invincible », paru en 2019. Bonne nouvelle : cette nouvelle livraison maintient le niveau d’excellence ! Depuis Ann Arbor (dans le Michigan), le groupe dévoile de charmants morceaux qui abordent toujours de cryptiques histoires de monstres (« Late at Night ») lorsqu’elles ne sont pas nées d’hallucinations collectives. Des compos enregistrées avec une approche naïve et résolument lo-fi. Tout au long de ce 19ème elpee, Half Japanese marche sur les traces de Jonathan Richman. Et une piste comme « Undisputed Champions » en est certainement la plus belle démonstration. Le groupe est cité par les plus grands noms du rock US (Nirvana, R.E.M. Pavement, …) comme une référence majeure, et « Crazy Hearts » constitue une nouvelle preuve flagrante de son incontestable talent !

mardi, 12 janvier 2021 18:58

Lovey

Evan Dando et ses Lemonheads célèbrent les 30 ans de leur 4ème album, « Lovey » Le vénérable NME le présentait comme ‘Husker Dü’ à son plus féroce ou R.E.M. dans son versant hypnotique le plus ‘byrdsien’… difficile de mieux décrire le power-rock assez musclé mais diablement mélodique de ce premier opus publié pour le compte d’une major de la part des Lemonheads. Une pincée de punk countrysant (« Ballarat »), un brin de grunge circa Seattle –nous sommes en 1991– (« (The) Door ») ainsi que des salves folk (la repise du « Brass Buttons » de Gram Parsons) figurent au programme. Cette réédition inclut, en outre, une série de 8 prises inédites immortalisées au Triple J à Sidney, en 1991, dont une reprise de Big Star, figure tutélaire du groupe.

jeudi, 24 décembre 2020 15:16

Personalia

Christina Schneider apprécie, apparemment, les pseudos bizarres pour ne pas dire alambiqués. L’Américaine a ainsi baptisé ses projets Jepeto Solutions et C.E. Schneider Topical, mais également Locate S,1., pour lequel elle a gravé « Healing contest », en 2018, et « Personalia », en mars dernier. Ce nouvel opus nous réserve une collection de compos indie pop plutôt enthousiasmantes qui s’épanouit sur l’excellente maison Captured Tracks. On y croise des réminiscences 80’s, notamment à travers des claviers pop, mises au service de textes féministes publiés depuis l’état de Géorgie (Athens) tellement central en ces temps d’élections sénatoriales américaines. Mise en forme par le farfelu Kevin Barnes (la tête pensante et constamment en ébullition d’Of Montreal), la musique de Locate S, 1 s’inspire manifestement des mélodies sucrées d’ABBA tout en respectant une exigence d’écriture digne de Kate Bush. Conclusion facile mais pertinente : « Personalia » affiche une vraie personnalité !

jeudi, 24 décembre 2020 15:10

Desert Center

On peut s’attendre à tout d’un groupe quand il choisit pour patronyme Guantanamo Baywatch ! Issu de Portland, dans l’Oregon, ce trio fondé en 2010 nous propose son quatrième elpee. En 29 minutes, il déverse des effluves surf, psyché et forcément garage, vitaminées à souhait. 

Entre obligatoires mais impeccables plages instrumentales (« Conquistador ») et vignettes estivales baignées de soul (« Neglect »), il entretient un ‘spirit’ rock’n’roll 50’s (« Mesa, AZ »). Le tout avec un fort goût de ‘Tarantino movie’… of course !

lundi, 14 décembre 2020 15:46

Values

Suivant l’adage, Il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Bien que paru en 2017, le second elpee de Holy Family, « Values », mérite toujours qu’on lui accorde une chronique.

A l’époque, il marquait le retour au pays de la formation suédoise après des piges de longues accomplies à Montréal ou à Athens (en Géorgie où l’album a d’ailleurs été enregistré en compagnie de Kevin Barnes, la folle tête pensante d’Of Montreal). Réunissant Anton et Viktor, Holy Family reconnaît alors pour influences majeures, Blur, Grizzly Bear et les années 60 en général.

Tout au long de cet LP, le groupe explore une indie-pop au groove plutôt imparable (le tube « Erratic »), rappelant même Wild Beast. Un profil confirmé par « Empty Gestures », une plage caractérisée par la ligne de basse caoutchouteuse.

Bien que très plaisant, cet opus manque sans doute d’identité distincte pour permettre à Holy Family de se distinguer d’autres groupes du même genre…

mardi, 08 décembre 2020 16:58

Void Moments

Le guitariste Brian Case et le batteur Noah Leger n’ont pas eu besoin de bien longtemps pour oublier leur aventure vécue au sein de Disappears, une formation qui a clôturé les affaires courantes en 2017. L’expérience a été vite relayée à travers FACS, déjà responsable de 3 albums en 3 ans ! Pas question de rigolade sur cet opus, le son très ‘dark’ des Américains naviguant quelque part entre post-punk et noise, tout en concédant des accès de shoegaze (« Casual Indifference »). La lourdeur hypnotique de « Void Walker » est dévastatrice. La batterie y est particulièrement remarquable. Et c’est Alanna Kalaba qui trace les lignes de basse. Une œuvre sombre mais un groupe au talent décidément lumineux !

dimanche, 29 novembre 2020 10:26

Full Hand

Après avoir milité chez Hoops, comme bassiste, Kevin Krauter (pas très glamour comme nom de scène…) s’est lancé dans l’inévitable aventure solo, dès 2018, en gravant « Toss Up » … premier essai transformé. Ce natif de Bloomington (Indiana) nous propose son second chapitre. Intitulé « Full Hand », il traverse à nouveau l’atmosphère vaporeuse de l’indie-pop, sans jamais trop s’éloigner de celle fréquentée par ce doux rêveur de Mac DeMarco (« Green Eyes »). Dès l’intro, notre cerveau flotte au cœur des nuages, une sensation causée par la voix androgyne et les claviers cotonneux. Entre soft-rock aux réminiscences 70’s et r&b, « Full hand » est très réussi. Beau et bucolique à souhait, il lui manque cependant quelques mélodies fortes auxquelles se raccrocher durablement...

vendredi, 20 novembre 2020 17:20

(Headed) for dysphoria (Ep)

Les vieux briscards punks de Montbéliard sont de retour et nous proposent un Ep 5 titres qui s’inscrit à nouveau dans l’esprit de leurs comparses Burning Heads ou des cultissimes Bad Religion. La combinaison est connue mais toujours aussi diablement efficace : riffs percutants, mélodies imparables et ‘high’ énergie (« Heads on Pikes ») ! Rien de révolutionnaire mais une formule qui marche. Très bien huilée, elle bénéficie du concours de l’Espagnol Dani Llamas (G.A.S. Drummer) sur « A New World in our Hearts ».

vendredi, 13 novembre 2020 18:00

Come Back

« Come Back » constitue le quatrième elpee d’Emma Frank, mais seulement le premier qui soit parvenu aux oreilles de votre serviteur. Le très talentueux Leif Vollebek décrit la musique de l’artiste américaine, comme du ‘cuivre sur de la soie’… Jolie métaphore ! Les compos sont sculptées dans un folk légèrement jazzyfiant et l’ambiance est définitivement éthérée (« Two Hours, Sometimes, Promises »). Elles rappellent même Agnes Obel ; d’ailleurs à l’instar de cette dernière, elles sont balisées par le piano. Les arrangements sont recherchés et collent parfaitement à la voix, d’une infinie douceur. Une belle œuvre ciselée dans le plus beau bois folk, même si elle souffre parfois d’une certaine austérité. On épinglera, en outre, la belle reprise du « Either Way » de Wilco.

Page 7 sur 255