Les ravissements de Maud Lübeck

En mars 2023, Maud Lübeck est invitée par Ghislaine Gouby, directrice des Scènes du Golfe à Vannes, pour une carte blanche lors du festival ‘Les Émancipéés’. Cette année-là, pour la première fois, se déroulent ‘Les ravissements’, quatre rencontres animées par…

logo_musiczine

Une piqûre de rappel pour Pond…

Le nouvel elpee de Pond, « Stung ! » paraîtra ce 21 juin 2024. A ce sujet, Nick Allbrook a déclaré : ‘J'ai écrit la plus grande partie de cet album en tondant la pelouse de quelqu'un. Je suis rentré chez moi, j'ai posé mes doigts sur le piano et j'ai joué la…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Slowdive
30 Seconds To Mars

Beljam Cup Clash 2011 : vendredi 2 décembre Spécial

Écrit par Jochen Saelens
&

Un clash flamand-wallon selon la tradition jamaïcaine!  

Ce vendredi 2 décembre, le Democrazy et reggae.be organisaient, pour la deuxième fois, le Beljam Cup, au Vooruit de Gand. Ce véritable clash des soundsystems entre le reaggae – ragga et le dancehall, mettaient en présence 1 collectif wallon et 3 flamands : Heartbreak Movement (Dilbeek), Jahwed Family (Comines), Daktari Sound (Gand) et Strange Fruit (Bornem). Qui parmi ces 4 candidats allait donc succéder à Mystic Breeze Collective et emporter la coupe en 2011 ?

Avant que commence ces rencontres, prévues en différentes manches de 10 minutes (les dublates) et la finale (dub-fi-dub), Irie Nation va nous régaler d'un warming up. Buda MC (de Civalize Foundation) a joué impeccablement son rôle de ‘guest’. Il a expliqué les règles, tiré au sort l'ordre de passage de la première manche et mis l'ambiance au sein du public. Les participants ont eu l’occasion de se présenter en dix minutes et personne n’a été écarté lors de cette première manche.

Jahwed Family ouvre les hostilités et enfièvre immédiatement l’auditoire lors d’un set très varié et énergique. Il était clair qu’il allait jouer un rôle important lors de ce clash. Contrairement au deuxième candidat, Strange Fruit, il a acquis une certaine expérience dans cet exercice de style. Par contre, les gars de Bornem prennent un mauvais départ à cause d'un manque de coordination entre le MC et le selector (DJ). Néanmoins, malgré ce contretemps, ils vont surprendre agréablement, tout au long d’une prestation très variée. Leurs supporters (NDR : qui s’étaient déplacés en car) ont fait monter la température de quelques degrés dans la salle! Quant à Daktari Sound, qui jouait son match à domicile, son set s’est avéré assez laborieux, également à cause de problèmes techniques. En outre, le MC, parfois incompréhensible et statique, ne parviendra jamais à maintenir l’ambiance dans la salle.

Il revenait à Heartbreak Movement de clôturer les débats. En un clin d’œil, leur professionnalisme va ramener la flamme. Solide, la cohésion entre le selector et la sale bouche du MC de D-Town Crew va permettre au concurrent d’accomplir un parcours impeccable. Manifestement, il ne pouvait que dominer la suite du clash, tout comme leurs confrères wallons de Jahwed. 

La deuxième manche est la première au cours de laquelle il a été procédé à une élimination. Grace aux commentaires progressivement caustiques et la sélection de leurs tunes, les gars de Jahwed Family et Heartbreak Movement ont confirmé l'impression laissée lors des préliminaires. Mais Strange Fruit et Daktari Sound ne sont pas parvenus à relever le niveau de leur prestation. Le vote effectué par le public a confirmé que l’un d’entre eux devait quitter l'arène. Les Gantois ont moins profité du soutien du public et, à l’instar de l’édition précédente, ont été les premiers à quitter le clash.

La troisième manche devait décider d’une place dans la finale (dub-fi-dub). Jahwed Family et Heartbreak Movement, les grands favoris, ont à nouveau dispensé un set de dancehall mortel, tandis que Strange Fruit a paru en panne d’inspiration. Cependant, lors du vote, après de nombreuses discussions, il a été décrété qu’il serait opposé à Jahwed Family, lors du dub-fi-dub. Faut dire que la meute de supporters qui avait accompagné Strange Fruit a fort influencé la décision finale ; ce qui n’était pas trop du goût des autres spectateurs.

En finale, chaque collectif a joué un tune, au terme duquel, un vote a chaque fois été émis. Lors des éditions précédentes, le gagnant était connu après dix tunes de chaque candidat ; mais aujourd’hui, le dub-fi-dub s’est terminé beaucoup plus tôt. Jouissant déjà d’une belle notoriété, Jahwed Family l’a emporté par le score sans appel de 5-0 face à l’inexpérimenté Strange Fruit. En se mesurant à Heartbreak Movement, la finale aurait probablement été plus disputée. Particulièrement originale, l'équipe de Comines est parvenue à maintenir le cap toute la soirée en dispensant des dubplates de qualité et tout à fait délicieux. Et il faut le reconnaître, tous les spectateurs se sont réjouis de leur victoire. Ici pas d'opposition communautaire, mais plutôt une ambiance de 'Beljam Unite'!! 

(Adaptation B. Dagnies)

Informations supplémentaires

  • Date: 2011-12-02
  • Festival Name: Beljam Cup Clash
  • Festival Place: Vooruit
  • Festival City: Gand
  • Rating: 0
Lu 832 fois