Musiczine recherche des collaborateurs.

Tu as une très bonne connaissance musicale et tu souhaites participer à l’aventure Musiczine.net ? Tu es passionné, organisé, ouvert, social, fiable et appliqué ? Tu as une bonne plume ? Alors n’hésite plus : rejoins-nous ! Vu l’ampleur prise par Musiczine et…

logo_musiczine

L’ostréiculture de Quivers…

La formation australienne Quivers sortira son troisième long playing, « Oyster cuts », ce 9 août 2024. Ses deux premier elpees ont été salués par les musicos de R.E.M. ! Faut dire que sa jangle pop rêveuse et délavée par le soleil est parfois susceptible de…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars

Couleur Café 2013 : samedi 29 juin Spécial

Écrit par
&

Deuxième jour de fête au cœur de la capitale. Et le ciel adresse un pied de nez aux prévisions météorologiques. Amen ! Retour sur le site amputé de Tour & Taxis pour un samedi affichant complet depuis belle lurette. La raison principale de la fermeture des guichets ? Sans aucun doute les grands gagnants de la course aux tubes en 2013. En l’occurrence Macklemore & Ryan Lewis, que sont venus applaudir en masse une horde de kids branchouilles.

Pas une gouttelette de pluie ce soir. Une aubaine pour les festivaliers qui ont vécu la version ‘Douroise’ de Couleur Café, la veille. C’est même sous un soleil radieux et fort à-propos que se déroule le concert de Xavier Rudd sous l’Univers. Le multi-instrumentiste australien, seul sur les planches, parcourt sa discographie insulaire face à un parterre conquis. Le set est en dents de scie, mais tout le monde s’en fout. La musique du bonhomme se prête tellement à l’ambiance du festival qu’on n’en retient que les hauts. « Follow The Sun », chantonne le surfeur. On répond donc à ses ordres pour filer vers la grande scène.

Sur le Titan, c’est une belle inconnue qui chauffe la foule. Cette assistance s’agglutine lentement mais sûrement afin d’assister aux spectacles des artistes qui vont se produire par la suite. Andy Allo est un peu le pari du Couleur Café. Une chance pour la belle Camerounaise qui effectue là ses premiers pas sur une scène de cette taille et y prend manifestement son pied. Le Funk de la préposée aux guitares chez les New Power Generation de Prince n’est pas des plus transcendants, mais sa bonne humeur communicative et les touches de saxo qui pimentent ses compos suffisent à se laisser aller à deux ou trois pas de danse. « People Pleaser » clôture son set en trahissant ses influences ‘Princiennes’ ; et le groove libéré laisser penser la demoiselle foulera encore les planches du festival, lors d’éditions futures.

C’est une petite demi-heure plus tard que les stars de cette édition prennent possession du Titan. Mais votre serviteur décide quand même de rester sur place. Devant le podium, un public jeune (voire très jeune) se comprime à la mode ‘boîte à sardines’, tandis que les parents et les blasés optent pour les flancs. Les adeptes du Thrift Shopping sont également bien présents pour ajouter un peu de Couleur dans ce Café qui manque un peu de fantaisie, lors de cette édition. Macklemore et Ryan Lewis débarquent à l’heure prévue face à un parterre déchaîné. Sur les côtés, le son est tellement ‘pourrave’ qu’on comprend à peine les (looooongues!) litanies de Macklemore à qui un fan lui offre la même veste en fourrure portée dans le clip de « Thrift Shop », saveur d’aisselles en bonus, comme il le soulignera en plaisantant. Un « Thrift Shop » lancé étonnamment tôt, puisque qu’il est plus ou moins programmé lors du troisième morceau de la setlist. L’énergie y est, les tubes défilent et Ray Dalton rejoint ses camarades pour chantonner, comme en studio, le « Can’t Hold Us », en fin de parcours. Le tube actuel sera même le plus fédérateur du festival. Les ‘nanananananana hey’ sont hurlés de toutes parts, autant par les fans que les allergiques. Puis hop, une seconde vague de « Thrift Shop » pour secouer une dernière fois les énervés de l’auditoire et puis s’en vont.

23h40, le traditionnel feu d’artifice anime pendant un petit quart d’heure le ciel de Bruxelles. Quelques instants plus tard, nous v’là à nouveau sous la coupole de l’Univers pour juger une nouvelle fois de l’efficacité des Birdy Nam Nam. Et c’est une première, depuis un petit moment, rien à redire. Les quatre maîtres du turntablism et du scratch effectuent un sans-faute en nous réservant des versions explosives des « Jaded Future », « The Parachute Ending » et autres « Defiant Order ». Les anciens champions du monde de DMC n’ont toujours rien à craindre de leurs homologues C2C.

Malgré son emplacement de fortune, je me dirige tout de même du côté de la scène Move, où JoeyStarr se prend pour Fatman Scoop, en compagnie de son B.O.S.S. Soundsystem. Le condensé efficace de beats electro et dancehall distillés par les trois boss et JoeyStarr termine le travail entamé par Birdy Nam Nam. Le rappeur français se fait ici très clairement plaisir et partage celui-ci dans une bonne humeur qui aurait traversé tout le parterre, si celui-ci n’était pas forcé de se démener sur un lit de cailloux. Hormis les solides défauts des lieux, mission accomplie pour Couleur Café qui a offert à son public une seconde journée bien plus intéressante que la précédente.

(Organisation Couleur Café)

Voir aussi notre section photos ici

Informations supplémentaires

  • Date: 2013-06-29
  • Festival Name: Couleur Café
  • Festival Place: Tours & Taxis
  • Festival City: Bruxelles
  • Rating: 0
Lu 977 fois