Un kit de survie pour Bertrand Betsch…

Au crépuscule du grand et joyeux ballet de ses 19 précédents ouvrages, l’exubérant Bertrand Betsch s’inscrit, une nouvelle fois, dans ce qu’il fait de mieux : la belle chanson française en première lecture, l’ironie ensuite, la justesse enfin. Comme toujours,…

logo_musiczine

Les échos intergalactiques de Mr. Bison…

Le cinquième opus de Mr. Bison paraîtra ce 16 février. Il s’agit d’un groupe italien dont la musique vous entraîne au cœur d’un voyage prismatique qui explore les notions de liberté et de destin à travers la mythologie nordique et tisse une tapisserie sonore…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Egyptian Blue
Depeche Mode - Sportpalei...
Taï

Taï

mercredi, 26 janvier 2022 12:18

Changephobia

Depuis son départ des fantastiques Vampire Weekend en 2019, le multi-instrumentiste Rostam Batmanglij s’est surtout illustré comme producteur (pour le compte de HAIM, Clairo, Hamilton Leithauser et Charlie XCX, notamment) ; mais il a également trouvé le temps de composer de très belles chansons qu’on retrouve sur son premier elpee solo, « Half light » et puis sur ce second « Changephobia ».

Pour concocter sa pop délicate et baroque, teintée d’électro et de soul-jazz, il a reçu le concours de membres de HAIM (Danielle Haim siège derrière la batterie sur « These Kids We Knew ») ainsi que de Henri Solomon au saxo. L’esthète pop dévoile une œuvre complexe mais toujours accessible à laquelle il manquerait peut-être quelques singles accrocheurs…


 
samedi, 15 janvier 2022 16:05

L'imprévu

Mathias Bressan a publié ce bel album de chansons françaises, fin 2017, mais il n’est pas trop tard pour y jeter une oreille attentive…

Mathias est belge, bruxellois très exactement et si sa musique est souvent comparée à celle de Bertrand Belin voire de Dominique A, après avoir écouté cet elpee, on ne peut s‘empêcher de penser à Mickey 3D (pour la voix surtout comme sur « L’imprévu » dont on discerne les jolies intonations lyriques en arrière-plan) ou à Florent Marchet.

Non seulement l’artiste compose la musique, écrit ses textes, mais il livre ses compos tout en assurant la batterie. En outre, quelques touches électroniques boostent judicieusement sa poésie mélancolique…

Produit par Gil Mortio, « L’imprévu » constitue son second long playing et il fait suite à « Entre Terre et Mer », paru en 2013.


 
vendredi, 24 décembre 2021 15:40

Amperland, NY

Sur ce nouvel elpee, « Amperland, NY », les héros de l’emo americana de Pinegrove ont décidé de revisiter leur répertoire lors d’une session d’enregistrement en forme de ‘best of’. Une sublime série de morceaux anciens mais aussi des odes plus récentes –telles que « Skylight » ou « Marigold »– bénéficient d’une myriade d’effets supplémentaires produits par, notamment, une pedal-steel ou des couches de guitares fuzz.

Une belle manière de délivrer son ‘greatest hits’ hors de l’habituelle compilation tout en palliant l’ennui et le manque de concert. Un cadeau de Noël idéal pour tous les ‘Pinenuts’ (noms attribués aux nombreux fans de Pinegrove) … ou pour tout mélomane qui se respecte ! 


 
vendredi, 10 décembre 2021 18:17

Am in the PM

Depuis 2014, à Los Angeles, Edgar A. Ruiz dirige son projet Mind Monogram en compagnie du guitariste Christian Caro, du bassiste Billy Azurdia et du batteur Bryan Mejia. Malgré l’horrible artwork de sa pochette, cet opus ne manque ni d’allure ni de charme. Il baigne dans une forme d’indie pop psyché aux relents 60’s particulièrement prononcés. Mais il se limite à 8 morceaux en seulement 20 petites minutes…

Une constante quand même : une finesse dans l’écriture abordée dans l’esprit de l’excellent Allah-Las et dans un climat de douceur réminiscent de Grizzly Bear (« Real Slow »).

Encore une fois, dommage que l’enveloppe ne corresponde pas à un contenu aussi lumineux…


 
vendredi, 03 décembre 2021 11:58

Earth Trip

Outre ses dérives psyché chez Wooden Shjips ou Moon Duo, Ripley Johnson s’autorise des aventures folk au sein de son projet solo, Rose City Band. Un retour à l’essentiel peut être dû à la crise de la Covid.

Son second album, « Earth Trip », révèle ses envies opiacées. Il a ainsi déclaré : ‘J’essayais de capturer ce que l’on ressent lorsque l’on prend des drogues psychédéliques et qu’elles commencent juste à monter ; les objets commencent à bourdonner à la limite de votre champ de vision, vous commencez à voir de légères traînées, peut-être même que la nature du son change subtilement. Mais vous n’êtes pas encore complètement parti’. Hormis ces observations très particulières, le climat s’avère très roots et bluegrass, la présence d’une steel guitare accentuant cette impression. Cependant, cet americana est tellement bien ficelé qu’il devient rapidement irrésistible ! Un véritable plaisir laidback !


 
mercredi, 24 novembre 2021 10:08

Thought Gang

Après avoir réhabilité John Carpenter, il semble que le label de Brooklyn, Sacred Bones, ait décidé de mettre en exergue des cinéastes cultes ! Il y a près de 25 ans, David Lynch et Angelo Badalamenti enregistraient « Thought Gang » ; mais cet opus vient enfin de bénéficier d’une sortie officielle ! Une conséquence de la 3ème saison de ‘Twin Peaks’, probablement… 

En mode spoken word, le jazz expérimental du duo avait été interprété en totale improvisation et faisait suite à leur collaboration sur la première saison de la célèbre série policière télévisée ; mais le résultat n’avait jamais été gravé depuis. Grady Tate, le batteur d’Herbie Hancock, y avait participé.  

Free jazz, cette musique n’est, bien entendu, pas facile d’accès ; et ce n’est pas une surprise lorsqu’on connaît l’univers barré, déroutant, intéressant et unique de Lynch.

Un album avant-gardiste, à la limite de l’art contemporain. Plus ‘Island Empire’ que ‘A True Story’, donc…


 
mercredi, 17 novembre 2021 16:12

Gadzooks Vol. 1

Caleb Landry Jones est un drôle de personnage ! Artiste ‘touche-à-tout’, il mixe habilement tout en y insufflant une belle dose de douce folie, une carrière d’acteur auprès des plus grand cinéastes (Jim Jarmusch, les Coen ou Brandon Cronenberg) et une aventure musicale solo dont la baroquerie pop impressionne. Le Texan ne se fixe aucune limite dans la composition de ses œuvres psychédéliques ; et son second album, « Gadzooks Vol.1 » (un second tome est-il en préparation ?), fluctue entre fulgurances pop et expérimentations dignes d’un cabaret foutraque. Avouons que le natif de Garland est bien plus à l’aise lorsqu’il ne verse pas dans le second élément, à l’instar des inutiles 20 minutes de « This Won’t Come Back » ; car des titres plus immédiats (tout est relatif par rapport à cette imminence…), comme « Bogie » ou « California », dévoilent des mélodies folles à l’interprétation plutôt géniale…


 
vendredi, 29 octobre 2021 10:50

How Long Do You Think It's Gonna Last ?

Big Red Machine, c’est le surnom de l’équipe de baseball des Cincinnati Reds qui a remporté les World Series en 76, l’année de naissance des jumeaux Dessner (The National). C’est aussi le patronyme choisi par le projet d’un des deux frangins (Aaron) ainsi que Justin Vernon (alias Bon Iver). Et sur ce second opus, le duo a reçu le concours de toute une volée de collaborateurs notoires, constituant alors une véritable ‘dream team’ de la scène indépendante US actuelle...

Parmi les participants, figurent ainsi Sharon Van Etten, Robin Pecknold (Fleet Foxes), This is the Kit, Ben Howard et même Taylor Swift (à la recherche d’une nouvelle image ?). Loin des expérimentations des derniers albums de Bon Iver, « How Long Do You Think It's Gonna Last ? » adopte un élégant format folk d’une étonnante mais relative sobriété.

Le tandem rend hommage à Elliott Smith sur l’émouvant « The Ghost of Cincinnati ». Il nous réserve une véritable pépite, à travers le mélancolique, « Magnolia ». Et n’en oublie pas pour autant les vocodeurs (« Deep Green ») et autres glitches. L’œuvre est donc d’une qualité indéniable et très plaisante à l’écoute, bien que –parfois– branchée en mode pilote automatique.


 
samedi, 06 novembre 2021 12:36

Seeking New Gods

La carrière de Gruff Rhys est loin de s’être arrêtée à l’issue de l’aventure des excellents Super Fury Animals ! Depuis, lorsqu’il ne s’investit pas au sein de ses projets parallèles (Neon Neon et Boom Bip), il mène une carrière en solitaire, plutôt prolifique et de très haute qualité, jalonnée à ce jour de 7 albums…

De son véritable nom Gruffudd Maredudd Bowen Rhys, le Gallois raffole des concepts albums aux thèmes plutôt uniques en leur genre. Et « Seeking New Gods » ne déroge pas à la bonne règle, puisqu’il raconte l’histoire d’un volcan (le mythique et mystérieux Mont Paektu) sis à la frontière sino-coréenne. En se servant d’arrangements géniaux et inventifs –et ce n’est pas une surprise– il conte le ressenti de ce mont sacré pour les Coréens et les Mandchous, à l’aide de cuivres et trompettes (le joyeux « Mauseleum Of My Former Self ») ou autres claviers loufoques. Légèrement psyché et diablement pop (« Can’t Carry On »), ces 9 titres sont littéralement irrésistibles et se terminent idéalement par la ballade « Distant Snowy Peak », une plage vraiment de toute beauté…


 
vendredi, 22 octobre 2021 16:55

Walking On Shell (Ep)

Stanislas Micoud a décidé de fonder un power-trio en compagnie de ses comparses : le bassiste Alexandre Montel et le batteur Maxime Poux. Ce Français est en outre, grand fan d’Alt-J, de Radiohead et de Coldplay. Pas étonnant, dès lors, que son rock légèrement teinté d’électronique est taillé pour les stades, rappelant les trois groupes susvisés, et tout particulièrement la bande –souvent énervante– à Chris Martin, mais également U2.

Le tout est très bien réalisé et interprété, bénéficiant d’une belle qualité mélodique. Mais définitivement, tout y très/trop (biffer la mention inutile) propre…


 
Page 7 sur 259