Italia 90 publiera son premier elpee, "Living Human Treasure", le 20 janvier 2023. Le groupe londonien a sorti un certain nombre de singles et d'EPs depuis sa percée et s'est construit un culte en Angleterre et en Europe continentale. Italia 90 a reçu…

La descente de METZ

"Come On Down", c’est le titre du nouveau single de METZ. A ce propos, Alex Edkins a…

logo_musiczine

Odanata est une formation limougeaude dont le style oscille entre rock doom et psychédélisme. Peu d’infos sur ce groupe, mais un single dont la musique et le clip nous replongent au cœur du psychédélisme de la fin des sixties. Son titre ? "Oriental Memories".…

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

dimanche, 27 février 2022 08:43

Myosis et la psychologie de l’adolescence…

Le nouveau clip de Myosis s’intitule « Child’s play ». Dans cette vidéo conceptuelle aux allures de making-of, Myosis nous propose un premier aperçu de son Ep avec cette chanson d’amour. Une simple déclaration ouverte à une personne qu’il aime, avec qui il aimerait ne faire qu’un, expliquant qu’il n’est rien sans elle. Nous retrouvons ici l’essence même du rock anglais, où les passions et le romantisme sont au service de la musique. Que se passe-t-il dans la tête d’un adolescent sur le point de passer à l’âge adulte ?

Une chose est sûre, c’est l’heure du bilan. Un premier bilan sur son enfance, puis son adolescence, sur cette vingtaine d’années qu’il a passé à expérimenter, à ressentir maintes émotions, à vivre des évènements qui ont forgé sa personnalité actuelle. Entre tourments émotionnels, exploration des vices, et révolte contre l’altérité, Myosis nous accompagne dans quelques-unes de ses pensées les plus intimes.

Le titre de l’Ep, « Pretty girls are never sad » (Trad : les jolies filles ne sont jamais tristes), renvoie au genre de réflexions que peut avoir un adolescent qui souffre d’un chagrin d’amour, qui au lieu d’accepter qu’il soit le seul décideur de sa vie, et d’essayer de façonner son comportement et sa personnalité, rejette la faute sur les filles qu’il essaye de séduire, conjecturant qu’elles ne sont jamais tristes, donc ne le comprennent pas, et ainsi ne veulent pas de lui. C’est l’exemple même de la tendance des adolescent.e.s à éviter la confrontation avec la réalité, en projetant la faute sur l’altérité, sur ce monde qui les entoure et qu’ils ne comprennent pas.

Un Ep qui s'adresse à la jeune génération, mais aussi à leurs parents, pour mieux les comprendre.

Le clip de « Child’s play » est à découvrir ici

 

Lauréat de plusieurs prix belges et internationaux dont le Magritte de la meilleure musique originale pour le film ‘Au temps où les arabes dansaient’ de Jawad Rhalib, Simon Fransquet appose sa musique sur deux autres longs métrages de ce même réalisateur, notamment sur la présente BO « The Pink Revolution », jamais vraiment sorti en salles à cause de la pandémie et qui n'a pas eu l'écho escompté.

Un film émouvant, puissant et bousculant qui traite de la place de la communauté LGBTQI + dans l'espace public. Un sujet fort, une mise en lumière indispensable et plus que jamais d'actualité !

Guitariste, multi-instrumentiste, luthier, producteur hyperactif, le Liégeois Simon Fransquet a composé des bandes originales pour près d’une vingtaine de films sélectionnés et primés dans les plus grands festivals à travers le monde et travaille actuellement en Inde, en Tunisie, au Maroc ou encore en Arménie.

Pour cette B.O., il a une nouvelle fois mélangé ses diverses influences issues à la fois du Jazz, de la musique classique en passant par celle du monde, la pop ou encore l’électro,

La musique de Simon Fransquet embaume les images de nappes de trompettes mêlées à divers instruments à cordes qu'il collectionne et répare. Le tout est enjolivé par la voix pop et angélique de la chanteuse Alice on the roof et par la celle du chanteur de Dan San, Jérôme Magnée, avec qui il avait déjà travaillé sur les musiques de deux autres films.

Le trailer ce cette BO est disponible ici

 

dimanche, 27 février 2022 08:38

Almée dans le bain…

« Plonger » est un titre initiatique, comme un mantra pour oser se révéler dans l’inconnu. Et pour illustrer ce voyage intérieur, le clip qui l’accompagne est réalisé avec les images du jeu vidéo ‘Journey’ aux animations contemplatives et poétiques.

Almée écrit des poèmes. Elle affiche ses vers dans Paris et les fait prendre vie au piano. Entre confidences et voix intérieures, ses chansons nous parlent de désir, de confiance et de vulnérabilité.

Son premier album réalisé par ALB (Clément Daquin) paraîtra cet automne. Il proposera un délicat mélange de synthés analogiques et boîtes à rythme vintage afin de réaliser une ode moderne aux premiers paysages électroniques.

Amoureuse des mots, Almée s’appuie sur eux pour nourrir l’histoire et aller vers sa musique. Fan d’Etienne Daho comme de Sébastien Tellier, elle crée une pop chic entre introspection et envolées électroniques tempérées, où le clavier prend tout son sens.

Grâce à son podcast ‘États sonores’, Almée poursuit ses explorations de l’intime et fait de chaque épisode le volet d’une correspondance avec les titres de son album. Elle y peint tout un nuancier de messages personnels grâce aux multiples voix qui s’entremêlent.

Le clip d’animation de « Plonger » est à découvrir

 

vendredi, 04 mars 2022 08:35

L’existentialisme de The Rapports…

Plutôt usine, vestiaires et blouses de travail ? Ou amplis, projecteurs et guitares ?

The Rapports répondent ‘les deux mon capitaine !’, et dans son nouveau clip « Wanna be » le groupe originaire de Brighton nous confesse son rêve de gloire style rock star au milieu de chariots élévateurs, tapis roulants et cartons, toujours sur fond de pur indie rock made in UK !

Le clip de « Wanna be » est à découvrir ici

 

dimanche, 27 février 2022 08:34

We Hate You Please Die perd patience…

"Vanishing Patience" le nouveau clip de We Hate You Please Die vient de sortir.

La patience est vue comme une vertu, mais parfois on a bien envie de l’emmerder. De quel côté du miroir êtes-vous ? La libération de la parole nous montre que l’attente n’est plus de mise.

La cocotte-minute est sur le point d’exploser et d’ébouillanter au passage des siècles de patriarcat et de nombreux comportements oppressifs et intolérants devenus ordinaires et invisibles.

La réalisatrice Clothilde Evide nous révèle dans ce clip (disponible ) la recette pour construire la déconstruction. Mais attention, pour que cela fonctionne, tout le monde doit participer.

dimanche, 27 février 2022 08:27

Folly Group humain et tellement proche…

Le groupe londonien Folly Group a annoncé aujourd'hui la sortie de son deuxième Ep, « Human and Kin ». Issu de ce disque, son nouveau single s’intitule « I Raise You (The Price of Your Head) ».

Le groupe a récemment été encensé par Joe Talbot d'IDLES lors d'une émission sur la BBC.

Alors qu'il n'en est qu'au début de son impressionnante ascension, le premier Ep « Awake and Hungry », sorti en 2021, a montré la polyvalence de Folly Group, capable de passer d'un frénétisme anxieux à une danse primitive en un tour de main.

 « I Raise You (The Price of Your Head) » est à écouter ici

 

Le nouvel elpee de Dirty Sound Magnet paraîtra ce 18 mars 2022. Intitulé "DSM-III" il sera truffé d'excellentes références 60’s et 70’s servies par un groove littéralement décoiffant ! Du rock rétro à la Cream ou Kadavar, avec une touche plus moderne dans le style de King Gizzard and The Lizzard Wizard.

En attendant, le trio suisse nous propose "Heavy Hours", issu de ce futur LP, sous forme de clip,

 

Godo &, c’est le patronyme choisi par Claude Gaudefroy, un artiste français qui possède des relations dans le monde de la musique. Et pour cause, afin d’enregistrer son premier album, « One time », il a notamment reçu le concours de Craig Blundell (Steven Wilson), Adam Holzman (Miles Davis, Steven Wilson), Stu Hamm, (Steve Vai, Joe Satriani) et Simon Phillips, (The Who, Toto). Faut dire qu’il a été le drummer de Toto, pendant 20 longues années…

Sa musique s’inspire aussi bien de la scène rock britannique que californienne. En attendant, il nous propose un single, qui en est extrait, « Ask yourself », sous forme de clip ; et il est disponible ici

 

dimanche, 27 février 2022 08:21

ArtDéco amnésique ?

Née d’un croisement entre U2, Bashung et Alain Souchon, la musique d’ArtDéco (aka Tēo) constitue une métallurgie singulière à l’avant-garde de la pop française. Il aiguise un alliage de rock, d'alternatif, de chanson et d'indie electronica pour accompagner des textes chauffés au fer rouge.

Son 1er Ep, produit entre Paris et la montagne par Antoine Essertier (Vianney, Soha, Daran, Keziah Jones…), est fait maison. Il recherche l'honnêteté subversive et l’élégance.

Auteur-compositeur, ArtDéco a forgé sa carrière sur les scènes de France. Ses 2 premiers Eps finalisés sortiront au rythme d’une chanson par mois à partir de février 2022.

Plongée dans les rouages de la mémoire amoureuse, « Je ne me souviens plus » est une power ballad tendre et écorchée. Le titre s'inspire de la chanson française (Biolay, Bashung, Souchon…), du rock alternatif anglo-saxon et de l'indie music. L'ambiance planante, une approche singulière de la guitare et des percussions denses sont mises en exergue par les arrangements d'Antoine Essertier. Le tout aspire à une place parmi la pop et l'exception française de demain.

Le clip est à voir et écouter ici

 

dimanche, 27 février 2022 08:19

Dye Crap ne boit pas que de l’eau…

 "Booze Cruise", nouveau titre de Dye Crap, figure sur son album éponyme sorti en avril dernier.

"Booze cruise" parle de la nostalgie de la tournée. Des bons moments, des rencontres, de l’insouciance de la vie sur la route en groupe.

Une tournée en France avec quelques dates en Europe sera bientôt annoncée. Cet été le groupe rentrera en studio pour enregistrer le nouvel album.

"Booze Cruise" est en écoute ici

 

Page 12 sur 138