Les ravissements de Maud Lübeck

En mars 2023, Maud Lübeck est invitée par Ghislaine Gouby, directrice des Scènes du Golfe à Vannes, pour une carte blanche lors du festival ‘Les Émancipéés’. Cette année-là, pour la première fois, se déroulent ‘Les ravissements’, quatre rencontres animées par…

logo_musiczine

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Slowdive
Slowdive
Stéphane Reignier

Stéphane Reignier

vendredi, 26 avril 2024 11:21

Mihlo dans une cage de verre…

Artiste émergente de la scène francophone, Mihlo est une autrice-compositrice interprète touche-à-tout.

Arrangeuse et multi-instrumentiste, elle dévoile des chansons poétiques, mélancoliques et électriques.

Des envolées vocales à la Joan Baez teintées d’électro, une ambiance rappelant les chansons feutrées de Keren Ann, les titres de Mihlo invitent à l’évasion et à l’introspection.

La voix est aérienne, mélodieuse, mais laisse entrevoir aussi une énergie plus sombre, forgée par un vécu d’où Mihlo puise son inspiration et son sens critique. Apparaît ainsi en transparence un timbre brut, plus grave, portant avec sobriété des mots comme trop longtemps tus.

Intitulé « Cage de verre », le premier Ep de Mihlo évoque ces prisons invisibles dont on peine à briser les murs, qu’ont les ait construites ou qu’elles nous soient imposées au gré des rencontres.

Entre ombre et lumière, Mihlo chante l’espoir autant que la mélancolie, au travers de voix aériennes et entremêlées, dans une interprétation sobre, que viennent habiller des guitares arpégées et des sons de clavier vintage, soutenues par des batteries électro aux couleurs plus modernes.

La vidéo de « Je plais à personne » est à découvrir

 


vendredi, 26 avril 2024 11:20

Ain’t No F**king Artist sur les flots…

Après la sortie de son premier Ep, en janvier dernier, le trio Ain’t No F**king Artist nous réserve une ‘live session’ sur Youtube, tournée en mer et sur le bateau de tourisme Le P’tit Natien.

Tourner dans la baie des Sables d’Olonne était un souhait pour les 3 membres et un défi technique : faire en sorte d’avoir un son qualitatif, malgré tout ce qui interfère en mer n’est pas chose facile, comme avoir assez d’électricité à bord ou éviter d’enregistrer les sons parasites. La partie technique c’est une chose, la météo en est une autre !

Heureusement pour toute l’équipe, les conditions étaient réunies afin de permettre au groupe d’enregistrer cette ‘live session’ de plus de 8 minutes, au cours desquelles la formation a interprété les morceaux « DeathMatch » et « WhatYouAreLookingFor », deux titres qui figurent sur l’Ep « Breathless ».

L’équipe du P’tit Natien a accepté de participer à ce beau projet. Une collaboration gagnant-gagnant qui leur permet de s’offrir des images culturelles et promotionnelles qualitatives.

À la réalisation, le collectif d’Uppercut est au rendez-vous ainsi que Pierre Tezenas à la prise de son, Trésor Mabounoa pour les images en drone et Jeremy Grollier au mix & mastering.

Le clip consacré à « Running Again » est disponible

 

vendredi, 26 avril 2024 11:18

La flamme jumelle d’Alcest…

En février dernier, le duo shoegaze Alcest annonçait la sortie de son nouvel album, « Les Chants de l'Aurore », prévue ce 21 juin 2024. Après « L'Envol », Alcest allume la « Flamme Jumelle" le temps d'un voyage toujours très spirituel et aborde la question du deuil et du devenir de l'âme.

Pour Neige, son frontman et principal compositeur, Alcest a toujours été une porte ouverte sur l'autre monde, un moyen d'explorer la spiritualité.

Complété par le batteur de longue date et confident créatif Winterhalter, Alcest semble se nourrir d'une multitude de genres musicaux sans ne jamais s'y conformer pleinement. ‘Alcest a toujours été trop étrange pour la scène metal, tout comme Alcest est trop étrange pour la scène indie ou post-rock. Nous n'avons jamais été à notre place dans l'une comme dans l'autre. C'est comme cela que je me sens dans la vie, comme un étranger. Ce n'est pas un problème, les choses sont simplement comme elles sont…

En dépit de son côté plus accessible, ce morceau est le plus personnel de l'album. "Flamme Jumelle" évoque la notion de perte et la difficulté de faire face à l'absence d'une personne que l'on aimait profondément. Qu'il s'agisse d'un membre de la famille, d'un ami ou d'un partenaire. D'un point de vue plus spirituel, le titre fait référence à la possibilité que certaines âmes soient connectées dans cette vie et dans l'au-delà, de sorte que la séparation soit temporaire et ne soit qu'un concept mortel’ - Neige

Le clip de « Flamme Jumelle » est à voir et écouter ici

 

vendredi, 26 avril 2024 11:17

Eddy de Pretto aux urgences…

« Urgences 911 », c’est le troisième single issu du dernier elpee d’Eddy de Pretto, « Crash Cœur », paru fin 2023.

‘Lorsque je tombe sur la vidéo d’un homme qui démarre une dernière danse seul lors des funérailles de sa femme, je suis directement ému et me survient une question existentielle : danserons-nous toujours ensemble, même après la mort ? Est-ce que nos cœurs continuent toujours de danser ? Cette question sans réponse a été un véritable moteur pour l’écriture de ce morceau, pour tenter de poétiser une situation douloureuse. Tenter de mettre une touche d’espoir sur le pire.’ - Eddy de Pretto

Eddy de Pretto sera en tournée dans toute la France (tournée printemps + 2 Olympia complets) et se produira en Belgique, le 23 avril au Cirque Royal et le 5 décembre à Forest National.

« Urgence 911 » est disponible sous forme de vidéo

 

 

vendredi, 26 avril 2024 11:16

L’inaccessibilité d’Aucklane…

Révélée en 2020 à travers son nouveau projet solo, Charlotte Maquet est définitivement l'une des nouvelles voix les plus intéressantes de la scène alternative et indépendante belge actuelle.

Dès la sortie de son premier single « Gamblers », autoproduit, Aucklane attire instantanément l’intérêt de la presse noir-jaune-rouge qui voit en elle la ‘relève du rock belge’ et la hisse au rang des artistes à suivre de très près.

Chacun des cinq titres de son premier Ep, « Nightfall » trouvera sa place en radio. Un 5/5 !

Ce qui lui vaudra de partager la scène avec des artistes de renom, comme Ozark Henry en télé ou Charles et Typh Barrow en radio.

Autrice-compositrice, arrangeuse et interprète, Aucklane est saluée pour ses multiples talents : sa voix éthérée et écorchée, son songwriting intelligent, ses mélodies accrocheuses... autant que pour son univers visuel soigné et mystérieux.

Mais c’est en live, entourée de ses musiciens - Sébastien Beaumont, Thibault Jungers et Gilles Vermeyen - que l’artiste déploie l’intégralité de ses capacités, se révélant frontwoman.

Son amour de la poésie anglaise, sa passion pour l’électricité sensuelle du rock’n’roll et ses influences diverses confèrent à Aucklane une identité artistique singulière qui la démarque sur la scène musicale belge.

« Hard to get », son dernier single, est disponible sous forme de vidéo

 

vendredi, 26 avril 2024 11:13

Les méandres de Birdstone…

Formé en 2015 à Poitiers, Birdstone unit la puissance spirituelle du blues à la richesse du heavy-rock. Au croisement des thèmes mythologiques, de l'ésotérisme et des simples passions humaines, le trio narre les combats intérieurs de l'être humain, aussi bien que ses aspirations mystiques.

Basile, Edwige et Benjamin, originaires des Deux-Sèvres, puisent leur inspiration dans la ruralité, comme l’ont fait avant eux les bluesmen dans le Delta, à la fin du 19ème siècle.

Alliant mélancolie aride et riffs poisseux, la musique du trio oscille entre atmosphères éthérées, tensions dramatiques et climax impétueux. Le deuil, la solitude, le doute, la corruption mais aussi la rage et l'espoir sont autant d'impulsions et de guides dans l'imbrication des mélodies et des textes du trio, naviguant en permanence entre grandiloquence et intimité.

Son premier Ep, "The Cage", sorti en février 2017, a posé les fondations de l'univers du groupe : une forme de transe nimbée de mysticisme. Birdstone a décidé de mélanger la fougue du rock aux thématiques de la spiritualité et de la religion.

Son premier album, "Seer", sort en février 2019 et permet au groupe d'amorcer une ouverture à l'international. Le groupe apparaît à l'affiche de festivals d'envergure tels que le Hellfest, Terres du Son ou American Tours Festival, ainsi qu'en première partie de Yarol Poupaud, Triggerfinger ou encore King Khan & The Shrines. En 2022, au moment où ‘l'ancien monde’ s'écroulait, Birdstone a publié un nouveau chapitre : "Loss".

Le trio doré vient d’entrer dans un nouveau cycle dont le premier single “Hotline” est disponible depuis le 17 novembre et le deuxième extrait "Méandres", depuis le 1er mars 2024, est à voir et écouter

 

vendredi, 26 avril 2024 11:12

Gwendoline pas concerné…

La musique de Gwendoline n’en a rien à foutre. Elle n’a pas de projet. Elle ne tente rien, les musicos le répètent à qui veut l’entendre, faut juste écouter. Chacun entendra ce qu’il veut dans « C’est à moi, ça », nouvel opus des deux Brestois.

D’aucuns voudraient qu’ils soient Joy Division, Noir Boy George, Bruit noir, Ventre de biche, les Bérus. Voudraient que leur wave soit cold, shlag, dark... mais ce n’est pas leur problème.

Gwendoline ne calcule rien, si ça braille simple comme au foot, c’est pas pour remplir des stades, c’est parce que c’est venu comme ça. Alors on gueule que nous aussi, on veut les ‘retrouver au PMU à huit heures du matin, pour partir en retraite en mobylette, avec tous les copains’.

C’est moins écrit que du Pascal Bouaziz, mais comme ils l’affirment, ‘écrire comme Baudelaire, ils n’en ont rien à foutre’. Et puis fondamentalement : ils disent les termes. Ceux de la France nutriscore Z comme Zemmour. Leur langue a le goût d’un sous-bock humide et sent le micro fatigué de vivre dans le tiroir du comptoir d’un bar-tabac. Ils prononcent les R comme pour cracher sur tout, parce que tout le mérite : meetic, les clubs de vacances, la génération d’avant, celle d’après, la vie low-cost, les croquettes au poulet, la trash télé qui mange les cerveaux, les gens qui savent parler. Et eux-mêmes, sans doute, parce qu’ils ont autre chose à faire qu’élaborer des plans socialement responsables dans leur disque.

Et on a envie d’être d’accord, de pas choisir, de pas savoir. Ils ne comprennent pas pourquoi, après des années de loose, les gens formidables veulent faire des selfies avec eux, pourquoi d’un coup, ‘tous les soirs, c’est la soirée de l’année’. Et ça ne va pas s’améliorer avec ce nouvel album pensé en duo à la maison, enregistré littéralement à la toute fin des choses, dans le Finistère. Les instrus sombres, radicales et sans chichis (Jake et Romain, guitare / claviers), y font la courte-échelle à Pierre et Micka, corps complémentaires pour dégueuler sur tout, avec un exceptionnel sens de la formule.

Ils n’y sont pour rien si on les aime, et ça les fait déjà chier. On les aime parce que leur colère est juste. On a plus le luxe de la nuance quand tout a le goût du beurre doux qui a mal tourné.

Le clip consacré Rock2000 est à voir et écouter

 

vendredi, 26 avril 2024 11:11

Les amis et la famille de The Twin Souls…

Depuis 5 ans, The Twin Souls (Martin et Guilhem Marcos) forgent leur réputation en parcourant les routes de France, de salles en festivals, mais également celles de l’Espagne grâce à une première tournée de 10 dates en 2023.

5 années riches d'expériences et de rencontres auxquelles ils souhaitent aujourd’hui rendre hommage à travers la sortie de 4 nouveaux titres, en parallèle de l’écriture d’une nouvelle page de leur projet : un 1er album !

Sur 2 titres totalement inédits “ The One ” et “ Remember ”, on retrouve les Dätcha Mandala avec lesquels de forts liens se sont tissés et Tonio Marcos, leur père, musicien de carrière (guitariste pour Michel Delpech, notamment) et influence majeure du parcours musical, artistique et professionnel de ses deux fils. Sur les 2 autres morceaux, réenregistrés pour l’occasion, “ Tenderly ” et “ Hey Hey ”, on retrouve Yarol Poupaud avec lequel ils ont joué au Trabendo (Paris) en 2021 et Gunnar Ellwanger, leader de Gunwood, groupe pour lequel ils ont eu un véritable coup de cœur et en compagnie duquel ils ont partagé plusieurs fois la scène. Tous deux venus naturellement discuter de leur passion commune, interpellés par l’univers rock garage organique du duo.

“ Family & Friends ” réunit ainsi 13 titres dont les 9 plages de leurs 2 Eps entièrement remasterisés ainsi que ces 4 nouveaux morceaux sous un format digital mais aussi et surtout, sous un format essentiel aux groupes de rock.

« Remember » est disponible sous forme de clip ici

 

 

vendredi, 26 avril 2024 11:10

YGGL, comme un étranger au Japon…

Bercé par les VHS et les DVD de skate, de surf et de snowboard, la board culture bouillonnante du début des années 2000 fait découvrir à Yrwan Garcia Léal de nombreux groupes de rock et de rap indépendants.

Après une carrière de snowboardeur professionnel, Yrwan s'installe sur la côte basque et se met à la guitare. A l’aide d’un loopeur, il enregistre ses premières démos et joue seul ses premiers concerts en apprenant la musique et la technique sur le tas. Du post punk brut droit, froid et sale, de la ‘cold grunge wave’ comme il l’avait baptisée. S’ensuit une opportunité d'enregistrer ses deux premiers albums (« R.ad » en 2018 et « HAZY » en 2020) dans l'énorme studio voisin de la marque de surfwear Quiksilver, géré par le talentueux Bertrand ‘MAKO’ Blais (Etienne Daho, Lee Ann Curren, Lou Doillon...)

En 2021, YGGL fait partie des 5 finalistes du European Vans Musicians Wanted et ses morceaux séduisent le jury, Andersoon Paak en tête. Yrwan joue au rythme de ses surf/snowboard trips dans des festivals ou sur des événements tel que le Sidéral Festival en 2022 qu’il ouvre en dernière minute (remplacement d’un groupe bloqué à la frontière le matin même) devant une salle bondée du grand parc de Bordeaux. D’autres festivals lui permettent également de jouer à l’étranger. Les titres d’YGGL s'entendent également dans différentes productions et publicités internationales de snowboard (‘Abstinthe Films’,’ Billabong’, ‘Van’s, ‘Volcom’, ‘Quiksilver’, ‘Laax’...) mais restent à découvrir sur la scène rock française.

Pour ce nouvel et quatrième elpee « GAIJIN », composé de 9 titres, Yrwan est retourné au Studio Macaroni de Christian Bolognaise (Cheaap, Th da Freak, Siz, Cosmopaark...) avec, cette fois, l'intention d'alourdir sa musique. Les rythmiques se veulent parfois proches du stoner ou du doom et les différentes couches de guitare se superposent sur son looper dans un magma shoegaze menées par l'énergie du grunge. Cette nouvelle profondeur s’ajoute à son univers tout en gardant son atout premier : des mélodies efficaces au service d'une énergie mixant punch et spleen.

Le clip de « (Sad Dream) » est disponible

 

vendredi, 26 avril 2024 11:09

La grivèlerie de Resto Basket…

Rassurez-vous, Resto Basket n’est pas la cafétaria d’un club de sport, mais un projet punk rock en français, tout ce qu'il y a de sérieux et honnête !

En effet, si Sylvère, Hugo, Lucas, Florian et Guillaume (amis de lycée) décident à l'origine de jouer de la musique pour tromper l'ennui qui règne dans leur petite commune de La Tour-du-Pin (c’est dans le département de l'Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes), la formation trouve très vite son style et sort ses premières productions en toute indépendance dès 2019 ("Vers une vie active réussie").

Au fil des concerts, le projet s'affirme, grandit et rencontre son public ; un public qui se reconnaît dans la musique énergique et impertinente du groupe.

Un album plus tard ("Trajectoire", paru en 2021, dont FrancoFans dira ‘Entre inspirations de la vieille école et de leur génération, le groupe donne un coup de fouet au genre.’) et plus de 100 dates à travers toute la France (en 1ère partie des Wampas, de Ludwing von 88 ou encore de Poésie Zéro), Resto Basket est de retour. Il sortira un nouvel Ep de 7 titres intitulé "Le Seum", ce 28 juin 2024, un disque enregistré et mixé au studio Warmaudio par Kris Banel !

Le clip du 1er single "Terres froides", est à voir et écouter ici

Les « Terres froides », est le nom de l’arrière-pays isérois qui a vu grandir les membres de Resto Basket et vers lequel la vie les ramène parfois au gré de leurs aventures. 

Le clip transporte le groupe dans des lieux successifs de leur adolescence qui sont aussi des archétypes de la jeunesse périurbaine : l’autocar, le champ, la gare.

Il nous rappelle également l’origine des musiques qui ont influencé Resto Basket dès leur formation : le punk-rock des suburbs nord-américains, qui trouvent ici un écho dans le vécu périphérique français.

Page 5 sur 169