L’autophagie de Kill the Thrill…

Avec « Capitan », les Marseillais de Kill the Thrill naviguent dans un paysage de rêve. Kill the Thrill est doté d'une vision unique et insaisissable. Le duo français rêve d'un mélange abrasif mais hypnotique de rock industriel, de post-punk et de dark wave.…

logo_musiczine

Une lune de nacre éclaire And Also The Trees…

« Mother-of-pearl moon », le nouvel elpee d’And Also The Trees, paraîtra ce 23 février 2024. Nés d'une série d'improvisations à la guitare électrique, de Justin Jones avant et après l'aube, pendant un mois de solitude en 2020, les morceaux se sont ensuite…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

ufomammut_4ad_10
DAF - Bimfest 2023

Nouvel album de Soft Riot, « The Outsider In The Mirrors »

Écrit par - -

« Soft Riot », qu'on peut traduire par « douce émeute » (un joli oxymore), est le projet du musicien JJD, Canadien de naissance, ex-résident de Londres et de Sheffield, maintenant basé à Glasgow. A son actif, il a plus de vingt ans passés à jouer dans divers groupes post-punk et synth-punk. Il y a 10 ans, il a créé Soft Riot, avec lequel il produit une musique inclassable, une sorte de new-wave pop électronique mutante, une synth-pop bizarroïde, mélangée à des éléments funk, prog, italo-disco et postpunk.

Le nouvel LP de Soft Riot, le 6e, s'intitule « The Outsider In The Mirrors » et paraît sur Possession Records, le label fondé par JJD avec Claudia Nova (l'excellente Hausfrau) et Andy Brown (Ubre Blanca).

« The Outsider ... » est un prolongement des éléments stylistiques que Soft Riot a appliqués dans le passé. On retrouve l'énergie maniaque typique de Soft Riot dans la chanson «Waiting For Something Terrible to Happen», une dynamique contagieuse dans «The Eyes On The Walls» et les sons de synthés pulsés et élégiaques dans «The Saddest Music In The World».

Au chapitre des influences, on mentionnera John Foxx, DAF, Depeche Mode, Fad Gadget ou encore Cabaret Voltaire, mais JJD fusionne ces références de base en quelque chose de très personnel et idiosyncratique.

La musique de « The Outsider ... » évoque une sorte de futurisme nostalgique, une vision dystopique de l'avenir et une esquisse de la realité urbaine moderne. La musique est tendue, synthétique et précise, explorant les thèmes de l'isolement, de l'aliénation et de la paranoïa sociale. Pourtant, malgré ces préoccupations sombres, le son de Soft Riot n'est dépourvu ni de chaleur, ni d'humour. Les chansons sont accrocheuses et conçue pour le dance-floor autant que pour l'écoute. Un disque qui séduira et captivera les fans de musique alternative.

Pour commander le disque, c'est ici.

Lu 833 fois