RIVE sous tension…

Entre la nuit et le jour, RIVE propose "Tension", un 4ème extrait de son album "Collision", sous forme de clip. La photographe et réalisatrice Laetitia Bica (prix du ‘Changemaker de l’année 2023’ au Belgian fashion awards) emmène le duo dans la nuit des…

logo_musiczine

Les décibels de Chatte Royal…

Le premier elpee de Chatte Royal, « Mick Torres Plays Too Fucking Loud », paraîtra ce 8 mars 2024. Fondé en 2020 par Diego Di Vito, Dennis Vercauteren et François Hannecart, et rejoint par Téo Crommen en 2021, il compte deux Eps à son actif, « Septembre », en…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Nos partenaires

Dernier concert - festival

Civic
Depeche Mode - Sportpalei...

Déjà deux décennies de déambulations discographiques !

Écrit par - -
Prendre le monde comme il va mal.
 
Voilà la ligne de conduite que s'est malicieusement fixée Bertrand Betsch sur ce onzième album, qui, après deux décennies de déambulations discographiques, vient confirmer une place définitivement à part dans le paysage hexagonal francais.
 
Jamais fort vaillant, mais jamais vaincu, il nous intime ici de tirer nos joies de nos peines. Et peut-etre aussi de savoir voir, et entendre, la beauté dans la tristesse.
 
Si la potion est parfois amère, les nouvelles chansons entraînent toujours sur la voie d'une guérison de l'âme, vers une forme d'apaisement qui sait émerger des déferlantes de mélancolie l'ayant précédé.

Album solitaire par excellence (le chanteur a lui-même composé, joué, arrangé et mixé son album) Tout Doux est au plus proche des émotions de son auteur, dans un écrin esthétique simple et direct, où les mélodies sont saillantes et douces.
 
Dans le sillage de La Vie Apprivoisée, où l'on percevait déjà quelques éclaircies derrière le ciel grisonnant, ce nouvel album ouvre une voie qui est peut-être celle de la sérénité, à défaut de la sagesse.
 
Car le passé est là, qui rôde encore avec ses nuages bas et sa traîne cendrée ; le monde est ce qu'il est, dans son époque désolée ; toujours l'intranquillité veille. Mais la faculté d'aimer, de pardonner, de panser les blessures est peut-être ce qu'on retiendra malgré tout des écoutes répétées de ce Tout Doux.
 

Informations supplémentaires

  • Date: -0001-11-30
  • Rating: 0
Lu 508 fois