Le nouvel album de THICK, « Happy now », paraîtra ce 19 août 2022. En attendant, il nous propose son deuxième single, "Tell Myself", une compo qui invite les auditeurs à voyager dans le temps, alors que le trio féminin transmet avec tendresse sa sagesse à ses…

logo_musiczine

‘Nikola Tesla, considéré comme le génie qui, avec ses intuitions, a découvert le XXIe siècle (il suffit de penser aux appareils modernes avec lesquels nous communiquons), a souffert du pillage de ses créations et a assisté impuissant à la matérialisation de…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Radikal Kuss: la révélation électro sort un EP époustouflant

Écrit par
&
Radikal Kuss Radikal Kuss

Une nouvelle étoile est née au firmament de la musique électronique belge. C'est Radikal Kuss, un duo bruxellois composé de David Gillain (musique, synthés, mixage) et Susi Vogel (chant et paroles).

Après quelques productions plus orientées techno, Radikal Kuss sort un nouvel EP qui est une véritable bombe. Une musique électronique puissante accompagne la voix envoûtante de Susi Vogel, qui chante dans la langue de Goethe les confrontations anxieuses d'une femme avec le monde, le besoin d'une conscience sociale honnête et l'obsession des dernières images d'une passion fiévreuse.

On se trouve dans un univers sonore “Body Beat”, qui marie une EBM façon Front 242 aux accents électro d'un Kompromat. Le tout rehaussé par une voix lançinante qui évoque Anne Clark à ses meilleurs moments.

Le disque EP comprend 4 titres et sort en formats vinyle et digital grâce à Red Maze Records, le label bruxellois spin-off de WAVES, l'émission radio bien connue (Radio Vibration).

Date du release: le 15 mai 2021
Produit et mixé par David Gillain
Mastérisé par Thomas P. Heckmann @ Schnittstelle (Berlin)

Ecoutez un track et pré-commandez ici.

Tracklist:
A1 Niemand hat das Recht zu gehorchen 06:34
A2 Der Mensch ist Tot 05:02
B1 Am Letzten Tag 05:25
B2 Menschenleben 05:06

Lu 895 fois