La série australienne ‘Love Me’ a choisi pour réaliser sa bande-annonce, Hooverphonic. Il ne s’agit pas seulement d'un classique de son catalogue, mais une toute nouvelle chanson. Elle puise ses influences dance dans les années '90 et les paroles adressent…

Le randonneur…

Calexico vient de sortir un nouveau titre qui rappelle ses débuts. Intitulé "Rambler", il…

logo_musiczine

Sang Froid, c’est un trio nantais réunissant des membres de Regarde les Hommes Tomber et de The Veil. Il sortira un Ep éponyme, ce 7 octobre. Passionné par le rock gothique, la new et cold wave, la formation reconnaît pour influences majeures, Cocteau Twins,…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Pour Olivier Rocabois, le plaisir est une mine d’or…

Écrit par
&

Après deux décennies passées à grenouiller dans l’underground pop, Olivier Rocabois émerge enfin en 2021, lorsqu’il publie l’album « Olivier Rocabois Goes Too Far ». Son nouvel opus est prévu pour 2023, mais en attendant, l’ancien étudiant en droit nous propose un Ep. Et il s’intitule « The Pleasure Is Goldmine ». Au fil de ces 23 minutes qui épousent les soubresauts de l’âme, on découvre les changements de tonalité/tempi, des chœurs étranges, un sound design bricolé, bref un périple qui nous entraîne du Brésil fantasmé à l’Angleterre engloutie. Sous les atours du classicisme, la provocation est permanente.

Sous l’influence des Monty Python, l’écriture hallucinée vise à créer un lien souterrain et ludique entre l’artiste et les auditeurs afin de passer sans prévenir du rire aux larmes…

« The Pleasure Is Goldmine » pose les bases d’un néo-psychédélisme breton. Une collection de cinq chansons, soit trois compositions inédites, une improvisation chamanique et une brillante relecture d’« I’d Like To Make My Exit With Panache » signée par le compère Christophe Vaillant aka Le SuperHomard.

Issu de cet Ep, « Watch the Seasons Come and Go » en écoute ici

 

Informations supplémentaires

Lu 212 fois