Récemment disparu, le chanteur belge avait la volonté féroce de graver ‘son dernier album’. Pas un album monté à titre posthume, un vrai nouvel album, enregistré entre l’automne 2021 et le printemps à 2022 à Bruxelles. « Opex », ce sera le titre de cet elpee.…

logo_musiczine

Après avoir gravé cinq albums studio, Epsylon nous propose son sixième, sobrement baptisé « 6 ». Fidèle à son identité rock celtique, le groupe s’est laissé tenter par une touche plus contemporaine en accordant une place plus importante au clavier et aux…

Langues

Trouver des articles

Suivez-nous !

Facebook Instagram Myspace Myspace

Fil de navigation

concours_200

Se connecter

Nos partenaires

Le kaléidoscope social de Boris Maurussane…

Écrit par
&

Le premier album solo de Boris Maurussane, "Social Kaleidoscope", a été conçu comme dans l’esprit du "Smile" des Beach Boys, mais en s’inspirant davantage de la pop canterburienne (Robert Wyatt, Caravan) ou baroque (The Zombies, Montage), le jazz (John Coltrane), l’impressionnisme (Debussy) et la musique populaire brésilienne.

Au final, compte tenu de sa voix et de son univers mélodique et harmonique, sa musique lorgne de plus en plus vers Stereolab. En découle un psychédélisme ouvragé, incarné et rythmique, grâce notamment à la présence des batteurs Jean Thevenin (François and the Atlas Mountains, Jaune, Orouni...) et Stéphane Bellity (Ricky Hollywood, Juliette Armanet, Melody’s Echo Chamber, Halo Maud...)

Les textes, en anglais, énigmatiques de prime abord, révèlent à bien les lire des obsessions assez personnelles : la méditation au cœur de la nature et le retour aux réalités foncières. Mais également le rapport au temps, l’attente, le souvenir, la nostalgie, le fantasme ainsi que l’expectative, qu’elle soit amicale, amoureuse, sociale, politique ou autre…

Extrait de ‘La Recherche du temps perdu’ de Proust, "Social Kaleidoscope" est ici appliqué à l’un des objectifs de la musique qui est de susciter un bouleversement dans la société, de renverser le kaléidoscope social, par les liens nouveaux qu’elle crée entre les individus ; en résumé, une tentative de redonner un poids social, politique, aux musiciens et aux auditeurs.

Entre ces textes et la musique s’instaure un dialogue, où les développements instrumentaux sont autant de travellings, de longues descriptions, où la structure des chansons est narrative.

Le clip est à découvrir ici

 

Informations supplémentaires

Lu 144 fois